Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Mort à New York de Richard Descoings (Sciences-Po): les suites de l'affaire DSK ?

Publié par wikistrike.com sur 4 Avril 2012, 11:49am

Catégories : #Politique internationale

Mort de Richard Descoings (Sciences-Po) : mots et silences

 

descoings203641--300x300.jpgChambre d’hôtel. New York. Fait divers. Personnalité française. NYPD. Incrédulité devant l’association de ces mots qui gazouillent sur Twitter, dès le réveil du matinaute. Images qui se bousculent. Directeur de Sciences-Po. Mort. Nu dans son lit. Télescopage inévitable avec « l’Affaire ».

Relire posément. Relier les éléments entre eux, construire une phrase à partir du puzzle des « tweets ». Le directeur de Sciences-Po Richard Descoings a été découvert mort dans sa chambre d’hôtel de New York, nu dans son lit.

Faire la part des choses, sérier les composantes du fait divers : similitudes, différences, connexions possibles. Pourquoi les premières descriptions insistent-elles sur le « nu dans son lit » ? Sans doute Descoings dormait-il nu, comme beaucoup de gens. Pourquoi livrer ce détail ? Les policiers qui le donnent, les journalistes qui le reprennent, savent-ils des choses qu’ils ne peuvent encore dire, veulent-ils nous faire passer un message ?

Jusqu’à plus ample informé, évacuer toute connexion, toute relation. Rien à voir, sinon le lieu, New York. Ne rien écrire, donc. Ne pas rappeler « le précédent » qui n’a rien à voir, et qui vient immédiatement sous la plume du New York Post, fidèle à lui-même. Lisez l’article jusqu’au bout : la cause est déjà entendue.

Les inconscients journalistiques révélés

C’est dans la gestion journalistique de l’inévitable divagation que suscite une nouvelle totalement inattendue comme celle-ci, que se révèlent les inconscients journalistiques, individuels ou collectifs. France Inter évacue rapidement les circonstances de la mort Descoings, pour insister ensuite sur la nécro du dirigeant de Sciences-Po, avec témoignages des étudiants, etc.

Zappons sur Europe 1 : là, nous sommes déjà dans l’enquête policière, dans le feuilleton qui débute, dans le polar. Le téléphone du défunt et son ordinateur portable auraient été retrouvés quatre étages en contrebas de sa chambre. Quatre heures avant sa mort, paraît-il, il dormait encore. La chambre était « en désordre », mais ce désordre peut être lié aux tentatives de réanimation.

Dans tous ces rappels, aucune mention de la récente polémique autour des primes de Descoings, et de toute la direction de Sciences-Po. Pourquoi ? Abondance de faits et de détails, absence de certains autres. Certains s’avéreront peut-être importants pour la suite, d’autres insignifiants. Les livrer au public ? Attendre ?

Source: Rue89

Oui oui, Anne Sinclair est présidente du Conseil d'administration de la Fondation Science-Po en compagnie de la Femme de Descoing, Nadia Mank, qui est diretcrice en charge des parenariats et du développement des affaires !

Monsieur Descoings a-til été assassiné ? Cette thèse est plus que probable au vu du détait ci-dessous:

Son téléphone portable ainsi que son ordinateur portable ont été retrouvés sur le pallier du 3ème étage tandis que sa chambre se trouvait au 7ème étage ! 

Staruss-Kahn, quant à lui a été professeur à l'nstitut que dirigeait Descoings. Etrange, non ?

 

Je crois que nous ne sommes pas au bout de nos surprises...

 

Ghisham Doyle pour WikiStrike

Archives

Articles récents