Yes ! Un braconnier piétiné par l'éléphant qu'il tentait de tuer au Zimbabwe

 

 

 

un-elephant-a-pietine-le-braconnier-qui-s-appretait-a-l-att.jpgSelon le Sunday Mail, un homme serait mort piétiné par un éléphant dans une réserve protégée du Zimbabwe. La victime suspectée de braconnage s'y était illégalement introduit et aurait tenté de tuer l'animal.

 Alors que 26 éléphants viennent d'être abattus dans une forêt protégée de Centrafrique, c'est une toute autre tournure qu'a prise une rencontre entre un chasseur et un pachyderme au Zimbabwe. Selon le site du Sunday Mail, l'homme s'était introduit illégalement à la fin avril dans l'aire de safari Charara installée au sein d'un parc national dans le nord-ouest du pays. Accompagné d'un complice et bien armé, il prévoyait vraisemblablement de chasser des animaux de la réserve. Mais tout ne s'est pas déroulé comme prévu.
Alors qu'il s'apprêtait à tuer un éléphant, l'animal a chargé l'homme qui n'a pas eu le temps de s'échapper. "Le braconnier a été piétiné à mort par un éléphant après avoir échoué à abattre le géant durant une expédition de chasse", a expliqué le Sunday Mail. Ce n'est alors que plusieurs jours après que les restes ensanglantés de l'homme ont été retrouvés par les rangers qui gardent le parc. Le complice de l'homme, âgé de 29 ans, est ressorti indemne de la rencontre mais a été arrêté peu après. C'est d'ailleurs son arrestation qui a conduit à la macabre découverte du corps. 


Un fléau qui gagne du terrain


Un autre homme, âgé de 52 ans et impliqué dans l'affaire, a également été interpellé. Les deux ont comparu devant le tribunal pour possession illégale d'armes à feu et violation des lois relatives à la protection de la nature. D'après les autorités, les deux hommes ont pénétré dans le parc entre le 19 et le 26 avril dans le seul but de tuer des animaux. Une activité qui prend malheureusement de plus en plus d'ampleur au Zimbabwe où le braconnage a connu une inquiétante flambée ces dernières années.

 Le problème : le succès de l'ivoire qui ne cesse de grandir en Chine et attise le marché noir en Afrique. Plus de 35 pays seraient touchés par ce trafic et ce massacre conduisant à la mort de milliers d'éléphants chaque année : en 2012, quelque 25.000 pachydermes auraient été tués par des braconniers. Selon la Convention international des espèces protégées (Cites), les animaux connaissent "la plus grave crise de conservation" depuis l'interdiction du commerce de l'ivoire en 1989.

 

Source

Tag(s) : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog