Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Mort suspecte de 17 enfants: des antipsychotiques soupçonnés

Publié par wikistrike.com sur 24 Mai 2013, 06:26am

Catégories : #Santé - psychologie

 

Mort suspecte de 17 enfants: des antipsychotiques soupçonnés


585543.jpgDix-sept enfants canadiens sont morts alors qu'ils prenaient certains médicaments antipsychotiques de deuxième génération, et 73 autres ont eu des problèmes cardiométaboliques. Santé Canada confirme ces chiffres, mais ne fait aucune recommandation particulière, si ce n'est de rappeler aux médecins d'utiliser leur bon jugement.

Six médicaments de deuxième génération sont en cause: clozapine, rispéridone, olanzapine, quétiapine, aripiprazole et paliperidone. Du nombre, seul Abilify (aripiprazole) est approuvé chez les jeunes de moins de 18 ans pour le traitement de la schizophrénie ou du trouble bipolaire.

Les données couvrent les décès et les problèmes cardiométaboliques recensés avant le 31 décembre 2012.

Tout en confirmant la nouvelle, parue au Canada anglais la semaine dernière, Santé Canada a signalé qu'il n'est pas possible de déterminer précisément si les effets indésirables recensés sont liés précisément à l'utilisation de ces médicaments ou si les incidents ne seraient pas plutôt attribuables à la prise d'autres médicaments ou à l'état de santé de certains de ces jeunes.

L'Association des médecins psychiatres du Québec n'a pas rappelé La Presse à ce sujet.

Des prescriptions à long terme

Le Dr Joel Paris, professeur de psychiatrie à l'Université McGill, s'est montré très inquiet par le fait que «ces médicaments soient prescrits à de très jeunes enfants» et que l'on tende de plus en plus à les prescrire à très long terme, alors que les enfants sont en plein développement.

Il blâme l'industrie pharmaceutique et ses représentants, «de qui les médecins prennent conseil, plutôt que de s'en remettre aux experts».

Toutefois, même les experts ne seraient pas toujours fiables, certains «encourageant fortement ces pratiques tout en recevant de l'argent» des entreprises pharmaceutiques, dénonce le DrParis.

«Je crois que Santé Canada devrait lancer un avertissement à propos de ces pratiques, ajoute le Dr Paris. Certains problèmes de comportement inquiètent grandement les parents, mais ils doivent savoir qu'il existe des solutions de rechange, la psychoéducation, par exemple.»

Au Québec, il n'a pas été possible de savoir précisément combien de ces antipsychotiques de deuxième génération sont prescrits. Ce que l'on sait, par contre, c'est que les enfants prennent de plus en plus d'antipsychotiques de façon générale.

Ainsi, selon des données de la Régie de l'assurance maladie du Québec, le nombre d'ordonnances d'antipsychotiques a particulièrement explosé pour les enfants de 10 à 14 ans et ceux de 15 à 18 ans. Dans le premier groupe, il a doublé entre 2005 et 2012 (de 20 837 à 40 701 ordonnances); il a presque triplé pour les 15 à 18 ans (de 18 421 à 51 928 ordonnances).

 

Source

 

Commenter cet article

Connard de Français SUSCEPTIBLE ! :) 24/05/2013

Juste le titre fait froid dans le dos Mort suspecte de 17 enfants: des antipsychotiques soupçonnés Des antipsychotiques donner a des enfants, besoin d'avoir un bon jugement et diagnostique, on
donne plus de prescription de medoc que de gens dans le pays. Si un français comprend pas ma langue qu'il relit.

Arlette 26/05/2013


D'un unique comprimé, j'avais fait comme une attaque cérébrale - le cerveau en un clic qui bascule vers l'avant et j'avais cru sombrer dans
un néant / trou noir. La cousine a crié : "Elle a pris un médicament" et la tante m'a foutu les deux boîtes que j'avais cherchées chez la cousine à la Phie. à la poubelle - et
2 jours plus tard suite à ce comprimé j'ai eu des paralysies 2 mains, 2 pieds arrachée du sommeil et des sensations de mort imminente : E.M.G.  Après la levée de l'ischémie SPASME de TROUSSEAU
caractéristique  -  durant 10 années j'ai pris tous les jours 1cp. LEXOMIL à minuit et 1 ampoule de magnésium - ça atténuait ces crises presque au quotidien provoquées
par cet unique comprimé.  crises de tétanie 10 années d'un unique comprimé. Il m'avait bien dit le super chef vu 15 mois après les
13 jours de Mai 1978   : "Votre cas ne demande pas de médicament : sur ma conscience je ne peux rien vous prescrire" : "Je ne suis pas une girouette" ! Il y a uniquement les.. -
mais prendre les ... 15 mois après les 13 jours d'empoisonnement : "Qu'est-ce-que ça donnerait" ?  La tante ne jurait que pour ce et son Généraliste : A son Cabinet, il avait appelé sa femme à la rescousse : je ne serais pas partie ! A deux, ils m'ont pratiquement jetée
dehors du Cabinet ! Oui, c'est ainsi : Il l'a raconté à la tante :  Tu voulais des médicaments qui ne sont pas pour toi, il ne pouvait pas te les donner ! L'empoisonneur 13 jours en 
MAI 1978  (j'avais demandé volontairement une cure de sommeil) - mes 5 Appels tél. pour un contrepoison m'avait envoyée CH IER ! Je ne l'ai jamais revu, hormis en ville  !
A pris sa retraite en 1998. Inutile de vous dire que c'est le bonhomme que je hais depuis MAI 1978. On ne travaille pas
ainsi : le boulot pour moi a toujours été sacré. Mon chéri adoré depuis Octobre 1987 - mort en 1993 - a été fou furieux
de mon histoire - ex Commandant dans l'Armée Française. Je vis avec lui tous les jours pour le peu de temps qui reste.  L'idéal n'existe pas - un humain reste un humain -  il
avait été deux fois divorcé et je suis anti-divorce ! Anomalies psycho-sexuelles, il y a de quoi ! La prochaine étape est la mort ! 


En ce qui concerne l'Informatique, avis de GOOGLE : Octobre 2012 - ... Il se peut qu'un
autre utilisateur ait entré votre adresse e-mail par erreur alors qu'il tentait de réinitialiser un mot de passe...

Blog archives

Recent posts