Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Nafissatou Diallo, qui est-elle ?

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 18 Mai 2011, 15:54pm

Catégories : #Politique internationale

Nafissatou Diallo : Qui est-elle ?


 Qui est Nafissatou Diallo, la jeune femme que Dominique Strauss-Kahn est accusé d’avoir agressé sexuellement? Pas la jeune fille dont la photo Facebook a été diffusée par la presse [NDLE: les contenus ont depuis été supprimés]. Celle qui a d’abord été connue sur le prénom d’Ophelia n’est ni sénégalaiseni ghanéenne, ni portoricaine, comme l’ont rapporté différents organes de presse, mais de nationalité guinéenne.

» Pourquoi nous avons décidé de publier le nom de la jeune femme qui accuse DSK? Notre réponse, ici

Selon un membre de sa famille, qui préfère rester anonyme et qui a contacté SlateAfrique, Nafissatou Diallo, 32 ans, est installée depuis treize ans aux États-Unis, où elle menait jusqu’à samedi 14 mai une vie sans histoire.

Voici ce qu’il nous a confié.

Fille d’un commerçant appartenant à l’ethnie peule (40% de la population dans un pays qui compte 10,3 millions d’habitants), originaire de la région de Labé, en Guinée, Nafissatou Diallo a suivi son mari, un commerçant guinéen, aux États-Unis en 1998. Elle a ensuite divorcé et élève seule sa fille de 15 ans dans le Bronx. Elle a par ailleurs de la famille à Harlem, notamment sa sœur, mariée à un homme d'affaires guinéen opérant dans l’import-export.

Détentrice d’une carte verte, employée comme femme de chambre par la chaîne hôtelière Sofitel depuis trois ans, Nafissatou Diallo a la réputation d’être une fille sérieuse.

«Une grande bosseuse comme sa sœur», selon un autre cousin, que nous avons également eu au téléphone. Ses proches, issus d'une grande famille de commerçants guinéens n'ont pas encore eu directement accès à elle. Comme tout le monde, ils ont lu la presse, mais ils espèrent que l’agression a eu des proportions «moins importantes» que ce qui est rapporté.

Mamadou Chérif Diallo, parent de la victime, un Guinéen de 35 ans qui travaille pour une agence de la ville de New York, et chargé de représenter la famille déclare:

«C'est une bonne musulmane. Elle est vraiment très jolie, comme beaucoup de femmes peules, mais dans notre culture, on n'accepte pas ce type d'agressivité. Franchement, Dominique Strauss-Kahn est tombé sur la mauvaise personne! C'est un scandale et c'est vraiment triste, cet accident!»

Sous protection policière

La famille explique que Nafissatou Diallo a été emmenée par la police de New York dans un endroit tenu secret, pour la protéger des médias. Elle est assistée par un avocat. Le bureau de l'attorney general de Manhattan, contacté par SlateAfrique, a refusé de confirmer l'identité de Nafissatou Diallo, une mesure qui relève de la protection des victimes aux États-Unis.

La famille paraît dépassée par les événements, et insiste sur le fait que Nafissatou Diallo n’a pas encore formellement porté plainte [NDLE: formellement, c'est le procureur qui porte plainte au pénal, la victime peut en revanche choisir ultérieurement de porter plainte au civil, pour un procès en dommages et intérêts]. Son statut d'immigré, certes légal, est précaire et en tant que résidente étrangère aux États-Unis, sa famille sait qu’elle n’a pas le droit à l’erreur.

A-t-elle été manipulée? Son cousin, Mamadou Chérif Diallo proteste: 

«Non, non, non! Les gens doivent comprendre qu'ici, on vit dans le communautarisme et que Nafissatou vit dans sa communauté, les Peuls de Guinée, et qu'elle ne s'intéresse pas à la politique. Elle n'a pas le droit de vote aux États-Unis et ne participe même pas à nos associations politiques guinéennes.»

Alors que le monde entier s’interroge sur la possible corruption de cette jeune femme à des fins hautement politiques, il paraît quelque peu ironique que ce soit une femme de chambre guinéenne qui puisse être à l’origine d’un scandale mettant en cause le patron du Fonds monétaire international (FMI). Une institution avec laquelle son pays, dirigé depuis décembre par un nouveau président, Alpha Condé, cherche à renouer pour sortir de l’ornière.

Le pays qui a dit «non» à De Gaulle

La Guinée, située au sud du Sénégal et de la Guinée-Bissau, fut la seule colonie française à dire «non» à De Gaulle en 1958, accédant avant toutes les autres à une indépendance cher payée. La France est en effet partie en claquant la porte, avec équipements et fonctionnaires.

Sous Sékou Touré, son premier Président et dictateur, la Guinée a longtemps vécu dans le giron du bloc soviétique, se faisant notamment livrer de très inutiles chasse-neige, dans les années 1960, au titre de la coopération entre pays frères.

Le pays est sorti du bloc de l’Est avant la fin de la Guerre froide, à la faveur de l’accession du général Lansana Conté à la présidence, par voie de putsch, en 1984, après la mort de Sékou Touré.

Cette nation a traversé une profonde crise politique après la mort de Lansana Conté, fin 2008. Livré à une jeune junte d’officiers menée par le capitaine Moussa Dadis Camara, les militaires ont été contraints de passer la main et d’organiser des élections après le massacre de 156 manifestants et le viol d’une centaine de femmes par des militaires, le 28 septembre 2009 à Conakry.

Souvent décrit comme un scandale géologique, en raison de son potentiel hydraulique et minéral, la Guinée souffre d’un énorme retard dans son développement, à l’échelle de la sous-région. A Conakry, la capitale, les habitants n’ont toujours pas l’eau courante ni l’électricité. Les jeunes, eux, manquent cruellement de perspectives. Du coup, l’émigration vers le Sénégal, la Côte d’Ivoire, mais aussi la France, l’Allemagne et les États-Unis représente la seule planche de salut, depuis plusieurs décennies.

Sabine Cessou

 

La photo de la femme qui accuse, Nafissatou Diallo


Rumeur autour de Jonathan Pinet, 24 ans est un  jeune militant UMP et étudiant en master affaires publiques à Sciences-po Paris... Etrange hasard de voir ainsi un jeune militant être le premier informé dans le monde de cette affaire !

Il se retrouve donc epuis quarante-huit heures au cœur de la théorie du complot abondamment relayée sur Internet

Sur son blog, il veut en finir avec la théorie du complot.

Il réfute totalement  cette théorie et souhaite « couper court aux rumeurs grotesques et infondées de complot qui circulent ici ou là. »

Il explique le déroulé précis des faits :

« Samedi soir, à 22h57 (16h57 à New-York), je reçois un message via le chat Facebook d’un ami aux Etats-Unis, qui me rapporte que Dominique Strauss-Kahn a été arrêté dans un hôtel. Il me dit qu’un de ses amis qui travaille dans cet hôtel vient de le lui apprendre.

Cette information me paraissait suffisamment importante pour que je la relaye à titre personnel.

Très prudemment, je tweete à 22h59 « un pote aux Etats-Unis vient de me rapporter que #DSK aurait été arrêté par la police à NYC il y a une heure ».

Jonathan Pinet explique ensuite que « n’importe qui aurait pu relayer cette information »et que cela n’avait rien à voir avec ses appartenances politiques et en particulier à l'UMP.

un autre point de vue :

 La thèse d'une opération menée contre le patron du FMI a été défendue dès les premières heures de l'affaire par une figure de droite, Christine Boutin, présidente du Parti chrétien-démocrate.

"Je pense que vraisemblablement on a tendu un piège à Dominique Strauss-Kahn et qu'il y est tombé", a déclaré l'ancienne ministre. Qui aurait tendu le piège? Mme Boutin n'a pas de réponse précise: "ça peut venir du FMI, ça peut venir de la droite française, de la gauche française", dit-elle.

Même son de cloche du côté de Dominique Paillé, rallié à Jean-Louis Borloo, qui évoque"une peau de banane" glissée sous les chaussures du patron du FMI, dont chacun connaîtrait, selon lui, "la vulnérabilité" par rapport aux femmes.

"Le piège, on ne peut pas ne pas y penser", juge aussi le ministre de la Coopération, Henri de Raincourt.

Jacques Attali évoque de son côté l'hypothèse d'une "manipulation" survenue dans un hôtel Sofitel qui appartient, a-t-il relevé, à une chaîne française.

Proche de DSK, Michèle Sabban, vice-présidente du Conseil régional d'Ile-de-France, est allée encore plus loin en évoquant "un complot international". "C'est le FMI qu'on a voulu décapiter et pas tant le candidat à la primaire socialiste", assure Mme Sabban, pour qui M. Strauss-Kahn est "l'homme le plus puissant après Obama".

L'élue socialiste en veut pour preuve que "tout le monde sait que sa fragilité, c'est la séduction, les femmes. Ils l'ont pris par cela".

Deux autres proches du candidat potentiel à la primaire socialiste, Jean-Marie Le Guen et Jean-Christophe Cambadélis, n'ont pas porté de telles accusations, relevant toutefois que l'affaire "ne ressemble pas" au DSK qu'ils connaissent.

64787817_p.jpgL'ancien ministre et homme d'affaires Bernard Tapie juge lui aussi que l'intelligence reconnue par tous" de DSK ne "paraît pas compatible avec le fait de séquestrer une femme de ménage pour la violer".
De plus  une femme de chambre a qui on promettrait la nationalité américaine suivi d'une confortable somme d'argent en contrepartie de sa participation serait providentielle ,il est très facile d'imaginer le genre d'offre proposait connaissant les lois sur l'immigration aux USA ,une mère vivant dans le bronx et percevant un salaire modeste ferait tout pour mettre à l'abri sa fille de 15 ans ,il suffit de voir que le témoin à été littéralement enlevé et mis sous secret comme une opération d'importance nationale .De toute façon elle empochera 1 million de dollars.

Pourquoi tant de tapage sur un rapport consenti ou pas pour le piéger ou comme le disculpait son départ de l'hotel avant 13 h mais à 12 h 28 ,la fille avait initialement déclaré être entré dans sa chambre à 13 heures mais comment se fait il à cette heure DSK n'était plus là il avait rendu la clef il suffit de visionner les caméras vidéos de l'hotel mais à coups sure les vidéos sont déjà sous scellés .une fois que la défense à apporté la preuve de son absence a 13h dans l'hotel l'accusation à changé sa version et à déclaré mais oui au fait il ne la pas agressé a 13h mais à 12 heures excusez moi mais lorsque l'on change ses déclarations pour enfoncer un pésumé innocent c'est un mensonge clair et net et si cela se passerait en France il y aurait acquittement immédiat .De plus elle ment lorsque elle déclare ne pas savoir que les personnes qui sont à son étage ne sont pas importante ,faux elle travaille à l'étage des VIP et si elle a pas compris en 3 années ce que çà voulait dire çà m'étonnerait , elle a encore menti lorsqu'elle à déclaré ne pas avoir eu connaissance de l'importance de DSK ses collègues ont déclaré :"elle ne connaît ni le FMI ni DSK ; elle ne parle que de ce «VIP, venant du même pays que vous». Comment donc avait-elle appris que la personnalité à l'origine du scandale était française? «Mais parce que sa photo avait été, dans le local où nous nous changeons, affichée avant sa venue dans l'hôtel!» De manière compréhensible, le management de l'hôtel attirait l'attention de son personnel à l'avance, avant l'arrivée de VIP, clients à soigner particulièrement. Lorsqu'elle était occupée par un personnage très important. .alors complot oui il n'ya aucun doute la dessus et celui qui a monté ce complot vient de commettre une grossière erreur parce qu'il vient de permettre aux socialistes de se débarrasser de Strauss Khan qui ne faisait pas l'unanimité à gauche   ,et permettra aux socialistes de se rassembler pour éviter la défaite, cette  union avec un seul candidat sera bien plus forte que les bataille internes avec DSK imposé. ,ce candidat sera je pense  François Hollande qui battra haut  la main sarkosy au plus bas des sondages et  meme l'annonce de la naissance de son fils pour 2012 n'y changera rien ,74 ans de prison 7+4  11 une belle signature pour ceux qui voient au delà de ce qu'on  leur montre.

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents