Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Nantes-Saint-Nazaire: les dockers meurent à la pelle

Publié par wikistrike.com sur 19 Février 2013, 08:42am

Catégories : #Santé - psychologie

 

 

 Quand les dockers déchargent leur propre mort


Un docker décharge un container au terminal du Montoir-de-Bretagne, du port de Nantes-Saint-Nazaire, le 27 février 2012. (AFP PHOTO / FRANK PERRY)

 

 

"'Nous sommes fatigués de voir les copains partir trop vite', soupire Karl Montagne, dont le grand-père charriait déjà des marchandises sur les quais de Nantes." Un reportage de Bastamag, accompagné d'une série de photographiesaussi parlantes qu'impressionnantes, laisse entrevoir le quotidien des dockers du grand port de Nantes-Saint-Nazaire, et leur inquiétude face à la dégradation de leur santé. Car si les accidents physiques ont diminué au fil du temps et de la mécanisation, les maladies, que certains d'entre eux considèrent comme professionnelles, prennent une ampleur alarmante.

 

Tout commence, explique BastaMag, quand Jean-Luc Chagnolleau, qui a travaillé dans le port pendant trente ans, découvre qu'il est touché par un cancer du rein. Il fait immédiatement le lien avec son travail. Et lance une enquête, qui sera poursuivie par ses collègues après sa mort. Leur Association pour la protection de la santé au travail dans les métiers portuaires, créée en 2010, entend lutter contre ce "drame humain", non pour casser le métier, mais justement pour continuer de l'exercer, "en toute sécurité". Résultat : "Sur 140 dockers contactés, en grande majorité partis à la retraite, 87 déclarent être malades, 61 sont atteints de cancer, 35 sont décédés. L’espérance de vie de ces travailleurs se révèle d’une dizaine d’années inférieure à celle de leurs aînés."


En cause selon eux : les produits chimiques et toxiques transportés, avec les marchandises, dans les cales des bateaux qu'ils déchargent. Il y a par exemple ce gaz qui émane des tonnes de soja transportées par un cargo venu du Brésil. "Arrosé de pesticides avant la traversée de l’Atlantique, pour décourager champignons, rongeurs et insectes, le soja débarqué ce jour-là et l’atmosphère qui règne dans la cale ne sont pas très respirables", relate BastamagAutres sujets d'inquiétude, outre les gaz et pesticides : la silice, contenue dans le ciment, que les dockers nettoient "à la pelle, à la raclette et au balai" après avoir déchargé le cimentier. Ou encore le coke de pétrole, qui contient, explique Bastamag, "d’importantes quantités de polluants tels que le soufre, ou encore les métaux lourds".  


Il n'y a pas que les dockers qui s'inquiètent de leur exposition à ces produits toxiques. Au Havre, les douaniers sont eux aussi en alerte. En janvier, un article du Monde relatait que la direction générale des Douanes a fait parvenir, en 2011,"une note détaillée à ses services pour 'prévenir le risque d'exposition aux gaz toxiques présents dans les conteneurs'". Selon eux, 14 % (28 % selon la CGT) des conteneurs ont des taux de gaz toxiques supérieurs au seuil de sécurité.

 

>> Lire l'enquête : "Des millions de conteneurs maritimes hautement toxiques" 

Source: Big browser

 

 

Commenter cet article

Athos 20/02/2013 12:28


Coincidence : La depeche .fr aujourd'hui


Il va sûrement beaucoup être question d'Apache dans les allées du Salon de l'Agriculture qui débute ce week-end. Car cet «Apache» révèle une réalité désagréable : la présence de pesticides dans
les cheveux d'ouvriers viticoles et de riverains de vignes du Médoc.


Apache signifie en effet : Analyse de pesticides agricoles dans les cheveux. Il s'agit d'une étude révélée hier par l'association Générations Futures, et réalisée par le laboratoire Kudzu
Science, à l'initiative de Marie-Lys Bibeyran.


Cette habitante de Listrac-Médoc a perdu son frère, ouvrier viticole, d'un cancer des voies biliaires qu'elle cherche à faire reconnaître comme maladie professionnelle.


Entre mi-octobre et mi-novembre 2012, les mèches de cheveux d'un échantillon de 25 personnes ont été prélevées et analysés. Cet échantillon était constitué de 15 salariés viticoles du Médoc, 5
riverains de vignes et 5 témoins vivants loin de vignes.


Les résultats de l'enquête sont formels : Tous les salariés viticoles testés ont des résidus de pesticides dans leurs cheveux, ils en ont plus que les riverains, qui en ont eux-mêmes davantage
que les personnes vivant loin des vignes.


Il y a même 11 fois plus de résidus de pesticides en moyenne chez les salariés agricoles que chez les non professionnels habitant loin des vignes (6,6 pesticides en moyenne contre 0,6), et 5 fois
plus chez les simples riverains que chez les non riverains (3 pesticides contre 0,6). Générations Futures note également que «plus de 45 % des molécules retrouvées sont classées cancérigènes en
Europe» et «plus de 36 % sont suspectées d'être des perturbateurs endocriniens».


Marie-Lys Bibeyran préconise de «durcir les règles régissant les délais de réentrée dans une parcelle traitée» et plus radicalement «d'interdire les pesticides sur lesquels planent les soupçons
de cancérogénicité». Nadine Lauverjat, chargée de mission à Générations Futures, demande aussi «que les perturbateurs endocriniens soient exclus d'utilisation».


La France reste le 1er pays européen utilisateur de pesticides et le 3e au monde.

Starkadr 19/02/2013 17:51


Et malgré ça, certains sont prêts à tuer pour devenir dockers...


On se demande bien pourquoi...

Athos 19/02/2013 17:12


Et les ouvriers dans les vignes, eux aussi sont contaminés.


Avez vous lu les ingredients des adjuvant bétons et autres, idem pour le batiment


A ce sujet et sans les primes


Annexe I relative à la grille de salaires des ouvriers dockers






Article
En savoir plus sur cet article...


En vigueur non étendu



Grille de salaires des ouvriers dockers


1. Les dockers mensualisés « ex-professionnels » bénéficient d'une garantie mensuelle brute égale au 12e des rémunérations brutes perçues durant l'année 2002, déduction faite de la prime de fin
d'année.

Cette garantie comprend tous les éléments de rémunération, à l'exclusion des primes de polyvalence, de rendement, d'ancienneté, de changement de chantier et des majorations pour prolongation de
shift, travail des jours fériés, le travail de nuit, du dimanche et des samedis après-midi au-delà du premier samedi après-midi mensuel obligatoire qui est inclus dans la garantie, ainsi que la
prime de fin d'année.

2. Les dockers mensualisés « ex-occasionnels » bénéficient d'une garantie mensuelle brute dépendant de la catégorie à laquelle ils appartiennent, indiquée dans le tableau ci-dessous.

Cette garantie comprend tous les éléments de rémunération à l'exclusion des primes de polyvalence, de rendement, d'ancienneté, de changement de chantier et des majorations pour extension de
shift, travail des jours fériés, le travail de nuit, du dimanche et des samedis après-midi au-delà du premier samedi après-midi mensuel obligatoire qui est inclus dans la garantie, ainsi que la
prime de fin d'année.

A la date d'application de la présente convention collective révisée, les garanties mensuelles brutes sont les suivantes :


(En euros.)






Catégorie


Dockers ex-occasionnels
Garantie mensuelle brute




3


3 669,75




4


3 684,30




51


3 688,87




52


3 688,87




6


3 692,96






 



3. Les dockers mensualisés embauchés après le 1er août 2003 ne bénéficient pas de garantie mensuelle.

4. La grille de salaires des ouvriers dockers mensualisés, quelle que soit leur « origine » (ex-professionnels, ex-occasionnels et nouveaux) est la suivante :



(en euros.)






Catégorie


Échelon 2
Dockers mensualisés







Salaire de base
mensuel brut


Salaire de base
horaire brut




3


2 949,98


19,45




4


2 965,15


19,55




51


3 145,64


20,74




52


3 145,64


20,74




6


3 188,10


21,02






 



5. Les dockers en CDD d'usage constant ou autres recours embauchés en cas de besoin bénéficient de la même grille de salaire horaire que les dockers mensualisés.




 

Grrrrr 19/02/2013 10:13


En parlant de Mort par le Cancer, à quand une news avec des excuses à propos de la mort d'Hugo Chavez ? Non parce que vous n'avez pas pu rater l'actu


S'il faut vous emmerder jusqu'à obtenir un post pour ça, je suis tout disposé à vous donner satisfaction.

Laurent Franssen 19/02/2013 10:02


"Arrosé de pesticides avant la traversée de l’Atlantique, pour décourager champignons, rongeurs et insectes, le soja débarqué ce jour-là et l’atmosphère qui règne dans la cale ne sont pas très
respirables"


 


On parle de nourriture, 


 


comprenez-bien ce qui rends ces hommes malades vous le mangez en partie


et vous payez aussi le coup du "nettoyage" de cette nourriture.


 


Car il s'agit bien de la rendre impropre à la consommation par le vivant pour qu'elle survivent au voyage.


 


( oui, le vivant est cannibale, révélation ? )


 


 


 


 


Et tout le reste...

Archives

Articles récents