Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Il manquerait une planète gazeuse dans notre système solaire

Publié par wikistrike.com sur 27 Janvier 2013, 06:03am

Catégories : #Astronomie - Espace

 

Notre système solaire a-t-il compté cinq planètes gazeuses ?

 

 

 

Gas_planet_size_comparisons.jpgNotre système solaire a-t-il compté une planète gazeuse géante de plus? David Nesvorny, astronome tchèque diplômé de l'université Charles de Prague et travaillant aux Etats-Unis au sein du Southwest Research Institute en est convaincu et explique sa théorie dans un entretien publié en ligne sur VTM.CZ. 

Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune n'auraient donc, selon David Nesvorny, pas toujours été les seules planètes gazeuses de notre système solaire. Une planète gazeuse géante supplémentaire aurait tourné en orbite autour du soleil avant d'être rejetée du système solaire par le jeu de la gravité. De telles planètes errantes qui ne gravitent plus autour d'aucune étoile et qui ont été éjectées de jeunes systèmes planétaires ont déjà été découvertes. 

Cette théorie pourrait intéresser de près la communauté des astronomes, en particulier ceux travaillant sur la ceinture de Kuiper, les astéroïdes, la capture de satellites, les troyens, les planètes telluriques et le bombardement tardifs des planètes et de leurs satellites naturels. Les études de l'équipe de David Nesvorny et le développement d'un modèle de système solaire avec cinq planètes gazeuses géantes les mènent à plusieurs conclusions : "Jusqu'ici, il y a deux nouveaux résultats" explique David Nesvorny, "La cinquième planète gazeuse géante assurait la stabilité des planètes telluriques (de Mercure à Mars) ce qui est un aspect très important de mon modèle. Il est aussi démontré que Jupiter capture les astéroïdes troyens de façon différente que dans un modèle à quatre planètes gazeuses. Les interactions entre la cinquième planète gazeuse et Jupiter subissent quelques changements de piste discrets. La capture des troyens se produit au cours de ces changements causés par l'approche de la cinquième planète de Jupiter." 

"En outre," continue-t-il "vous pouvez potentiellement expliquer l'asymétrie observée dans le nombre d'astéroïdes troyens autour de Jupiter car si la cinquième planète, peu de temps avant d'être éjectée, est passée au milieu de ces derniers, elle a pu déstabiliser partiellement cette population. Cette asymétrie est une question ancienne connue depuis plusieurs décennies à laquelle nous sommes aujourd'hui incapables de répondre d'une autre façon. Les modèles à quatre planètes donnent tous une population symétrique." 

Un modèle à quatre, cinq et six planètes avait déjà été publié dans une étude de cette même équipe il y a quelques mois (Morbidelli & Nesvorny 2012, Astronomical Journal) et confirmait que notre système solaire comportait probablement à l'origine une planète géante supplémentaire. Et David Nesvorny de conclure en comparant la situation des astronomes avant la découverte des exoplanètes à "un biologiste qui tenterait de comprendre l'écosystème marin en se basant sur l'étude d'un poisson qu'il aurait acheté sur le marché". 

"David Nesvorny pridal Slunecni soustave planetu" - Site internet VTM.E15.CZ - Petr Kubala - 19/12/2012 - http://vtm.e15.cz/dr-david-nesvorny-pridal-slunecni-soustave-planetu

 

Source: Bulletins électroniques

Commenter cet article

Archives

Articles récents