Une nouvelle bagarre générale a éclaté jeudi 13 décembre au Parlement ukrainien, qui peine à se prononcer sur la reconduction du Premier ministre démissionnaire, Mykola Azarov. Plusieurs dizaines de parlementaires, des députés d'opposition et ceux du parti au pouvoir, se sont battus, pour la deuxième journée consécutive, sur le perchoir de l’hémicycle.

A l'origine de ce pugilat, une réclamation de l'opposition. Elle a demandé que soit respecté le vote personnel de chaque député au sein du Parlement ukrainien, où ce scrutin a lieu de manière électronique. En effet, bien que la Constitution et la loi obligent les parlementaires à voter personnellement, plusieurs députés le font souvent à la place d'autres membres de leur formation politique, absents lors des sessions.

La veille, le Parlement ukrainien, dont c'était la première session dans sa nouvelle configuration après les législatives du 28 octobre, avait déjà dû remettre à jeudi l'examen de la reconduction de Mykola Azarov, un bureaucrate, fidèle du président. Le travail de l'assemblée était déjà paralysé en raison du blocage de sa tribune par l'opposition et des bagarres entre des députés.

Francetv info

 

groscons.PNG