Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Nucléaire : un physicien italien fou

Publié par wikistrike.com sur 6 Mars 2013, 17:33pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

 

Nucléaire : un physicien italien fou

 


Le physicien italien Antonino Zichichi : « La technologie nucléaire est la technologie la plus sûre qui existe, le mouvement anti-nucléaire est dénué de sens ». 

Et l'accident de Fukushima est arrivé en raison d'erreurs humaines. (Heu...un séisme de magnitude 9 et un tsunami de plus de 9 mètres frappant la centrale nucléaire, n'ont-ils pas quelque chose à voir avec l'accident ?). Le physicien italien Antonino Zichichi a été interviewé en février par le Jiji Tsushin au CERN à Genève, Suisse.

Deux ans depuis la catastrophe : un physicien italien dit que le mouvement anti-nucléaire est « dénué de sens », il faut se concentrer sur les mesures de sécurité et éliminer les erreurs humaines. 

Antonino Zichichi
© Inconnu
Antonino Zichichi
Le Dr Antonino Zichichi (83 ans), l'un des plus éminents physiciens en particules et nucléaire d'Italie et professeur émérite à l'université de Bologne, a parlé avec le Jiji Tsushin. Le Dr Zichichi a dit que la technologie nucléaire était « l'invention humaine la plus sûre », et déclaré que le mouvement anti-nucléaire était « totalement dénué de sens ». Selon sa version, l'accident de la centrale de Fukushima a été causé par des erreurs humaines et que des mesures de sécurité développées par des experts très qualifiés seraient indispensables. 

Concernant l'énergie nucléaire, le Dr Zichichi a dit, « Supposons que nous puissions acheter un sandwich avec un euro avec la technologie conventionnelle. (Avec l'énergie nucléaire), nous pourrions acheter un million de sandwichs [avec toujours un euro] », soulignant la valeur d'utilisation de l'énergie nucléaire comme source efficace d'énergie alors que les énergies renouvelables n'ont pas été déclarées comme supérieures. 

Il a affirmé que « c'est grâce à la contribution de l'énergie nucléaire que la population mondiale avec 7 milliards d'habitants peut vivre comme ils le font aujourd'hui ». Il a dit qu'il serait « impossible » de maintenir le style de vie actuel sans compter sur l'énergie nucléaire, et qu'il critiquait le mouvement vers l'arrêt du nucléaire de l'Allemagne et de la Suisse et d'autres parties de l'Europe après l'accident de Fukushima. 

Quant aux mesures de sécurité pour les centrales nucléaires, des accidents comme celui de Three Mile Island ont été causés par les erreurs d'ouvriers qui ne possédaient pas la connaissance, a-t-il dit. Il a dit qu'il serait possible de renforcer indéfiniment la sécurité mais que nous devrions reconnaître où l'erreur humaine peut survenir. La technologie nucléaire « a besoin d'être gérée par des scientifiques avec de hauts niveaux de connaissances spécialisées ».

Je me demande si le journaliste du Jiji a osé (ou s'est soucié) de lui parler de la gestion des déchets nucléaires et du coût de nettoyage de catastrophe. Je suppose que non. Son étrange calcul d'un euro pour un sandwich n'a aucun sens pour moi. Et d'avoir dit que les accidents nucléaires sont causés par des ouvriers de second ordre non scientifiques. 

De toutes façons, les ouvriers de deuxième catégorie sont ceux qui connaissent intimement le fonctionnement d'une centrale et qui possèdent une connaissance et une compétence techniques, et cela fut le cas pour la centrale de Fukushima. Un scientifique en nucléaire renommé qui était le président de la Commission de Sûreté Nucléaire à l'époque de l'accident a paniqué et admis presque un an après qu'il ne pouvait dormir et ne s'était même pas souvenu de ce qui s'était passé pendant la première semaine de l'accident nucléaire. 

Je pense qu'il n'existe aucune technologie qui soit à l'abri d'erreurs humaines, mais pour un physicien nucléaire comme lui, les erreurs sont pour les simples mortels. S'il n'y avait que des responsables comme lui, il n'y aurait pas d'accidents. 

Les simples mortels italiens ont montré une sagesse infinie, aux yeux de la population du monde, en rejetant le redémarrage de projets nucléaires en Italie lors du référendum national de juin 2011. 

Ils ont également fait preuve de sagesse en virant de leur gouvernement un technocrate non-élu de Goldman Sachs.

 

Source: BBB

Archives

Articles récents