Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

On va bientôt manquer de pinard...

Publié par wikistrike.com sur 7 Août 2012, 20:02pm

Catégories : #Economie

 

1/4 des exploitants pourraient faire faillite à la fin de l'année !


 Près de 500 viticulteurs du Beaujolais, soit le quart des exploitants, pourraient se trouver en situation de cessation de paiement à la fin de l’année selon une projection du CER France Rhône. Ils risquent de ne pas se relever de la très faible récolte à venir, alors que leurs finances sont exsangues après des années de mévente et de chute des prix.


beaujolais-paysage_Nicolas.jpg

Le vignoble du Beaujolais. © J. NICOLAS

« Fin juin, nous avons écrit à 189 viticulteurs pour les inviter à prendre contact auprès du tribunal de commerce afin de se mettre en cessation de paiement, annonce Robert Verger, président du CER France Rhône. Étant leur conseiller, nous étions obligés de les avertir du risque qu’ils prennent à continuer leur activité. »

Mais le pire est à venir. « Étant donné la faible récolte qui s’annonce et les coûts de production, nous extrapolons, d’après leur comptabilité, que 500 viticulteurs pourraient se retrouver en cessation de paiement à la fin de l’année. La seule solution, ce serait de retrouver des prix en phase avec les coûts de production. »

Mais l’espoir est infime. « Les prix ne se décrètent pas : ils sont le résultat d’un marché, rappelle Philippe Tranchand, président du négoce Georges Benon et de l’Union des maisons de vins du Beaujolais. Les marchés sont tellement volatils et zappeurs qu’à ce jour nous n’avons aucune idée de ce qui peut se passer. Mais jamais les prix ne permettront de compenser la perte de récolte que la nature nous inflige. » Philippe Tranchand anticipe que les acheteurs se détourneront du beaujolais si les cours grimpent trop haut. « Le beaujolais n’est indispensable que trois jours par an », rappelle-t-il en évoquant la courte période des primeurs.

Selon Robert Verger, le rendement moyen devrait se situer autour de 35 hl/ha cette année, alors que le rendement figurant au cahier des charges s’élève à 60 hl/ha pour l’appellation Beaujolais et à 58 hl/ha pour le Beaujolais villages. « Nous avons subi du gel d’hiver, du gel de printemps, de la coulure et des maladies. La récolte sera probablement inférieure à celle de 2003 », explique le responsable professionnel. Parallèlement, « les coûts de production ont augmenté de 30 % car il a fallu multiplier les traitements fongicides, les désherbages et les rognages en raison de la forte pluviométrie ».

Robert Verger n’a aucun espoir que l’État vienne en aide aux viticulteurs. « Il n’en a plus les moyens, regrette-t-il. Les seules choses que nous puissions obtenir sont des étalements de remboursement de dettes et de TVA, ainsi qu’un dégrèvement de l’impôt foncier. »

Le responsable professionnel redoute un abandon massif « de la viticulture » en fin d’année. 500 viticulteurs représentent en effet un petit quart des 2 100 exploitants restant en Beaujolais. Peu d’entre eux ont encore des réserves dans lesquelles puiser après plusieurs années de mévente et de chute des prix qui ont entraîné une baisse de 36 % du nombre des exploitants et de 18 % des surfaces en vigne entre 2004 et 2011. Plutôt que de s’entêter, il conseille aux plus mal en point de s’orienter vers la cessation de paiement.

Source: Lavigne-mag

Commenter cet article

piki 14/08/2012 12:30


mon cher Laurent vous êtes mille fois excusé, c'est moi qui me suis mal exprimé.


 

Laurent Franssen 14/08/2012 08:36


Piki, 


J espere que vous m excuserez.


Je n avais pas compris correctemment.

Quand j ai lu , pas de lait , pas de viande , j ai tique


et encore plus a pas de sucre , pas de sel.

Je n avais pas compris que vous consommiez ces produits mais hors de la chaine industrialo-comerciale.

Il me semblait absurde de pretendre s en passer. 

piki 13/08/2012 18:43


Laurent alors je suis désolé de vous dire qu eje suis incensée car tel est mon régime depuis des années et je suis en pleine forme.


Astuce: remplacez TOUT les aliments raffinés en complet et bio (le bio est certe pollué mais moins que les produits courant). Sinon réapprenez à faire la cuisine pour ma part je suis jeune et je
fais tout moi même pour ma famille à la maison.


Pizza, desserts et cie: c'est fait maison chez moi. Et c'est non seulement aussi réussie que n'importe quel pro mais surtout c'est autrement plus gouteux sans parler que cela revient 5 fois moins
cher.

Laurent Franssen 13/08/2012 12:17


Au moins ceux la auront des terres pour cultiver leur bouffe .

Piki , votre liste est trop longue pour etre censee , il vous reste quoi si vraiment vous ne consomer rien de cela ? 

piki 08/08/2012 12:04


Je bois pas de vin donc c'est pas avec moi qu'il risque de devenir riche et il peuvent tous faire faillite demain que ça ne me dérangerait pas. Du reste s'il n'y avait que des gens comme moi sur
terre, ni le vin, ni les cigarettes, ni la bouffe préparée, ni les produits alimentaires de merde: lait, viande, sirop de glucose, huile de palme, sucre sel pate et riz raffiné n'existeraient
puisque je n'achète rien de tout ça. Avec moi les pauvres industriels n'auraient vraiment pas pu faire fortune ça c'est sur.

styliman 08/08/2012 10:29


En même temps le beaujaulais nouveau c'est vraiment degueulasse ! Et on s'en passeras bien durant trois jours ! 

kaya 08/08/2012 00:07


cela veut dire que les trois autres quarts serons encore plus riche


arreter de chercher des problemes la ou il il n' y en a pas


 

monsanto 07/08/2012 23:07


on va pas pleurer ,ca fera moin de pesticide dans la nature et les napes freatique


s'ils avaient gerer la nature de facon intelligente et re"spctueuse ils n'en serait peut etre pas la.

Archives

Articles récents