Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Organes auto-construits : une alternative future à la greffe d'organe ?

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 13 Octobre 2011, 12:28pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Organes auto-construits : une alternative future à la greffe d'organe ?

 

le-foie-est-l-organe-pour-lequel-la-technique-d-auto-recons.jpgSelon de nouvelles recherches, mettre au point des organes auto-construits serait une piste prometteuse pour l'avenir. Ceci permettrait de faire face à la pénurie d’organes à laquelle sont confrontés chaque année les médecins.

Fin 2010, 10.000 malades étaient en attente d’une greffe. On recense, la même année, 273 décès faute de transplantation. Mais même en cas de transplantation, la vie n’est pas toujours simple puisqu’un traitement antirejet doit être pris à vie en parallèle. Deux jours après la Journée mondiale du don d'organe et de la greffe (lundi 17 octobre), les académies nationales de chirurgie et de médecine ont ainsi organisé une séance commune destinée à faire le point sur les avancées de la recherche sur le développement d'organes auto-construits.

Ce procédé est actuellement envisagé pour le rein, le cœur, le poumon et surtout pour le foie, organe pour lequel la recherche est la plus avancée, indique TV5monde. Le principe consiste en fait à retirer de l’organe malade une partie de ses cellules et de n’en garder que la trame, la matrice, puis de recoloniser cette trame avec des cellules issues de cellules souches

"Ce n'est pas une réponse aujourd'hui, ni un espoir pour les patients actuels", souligne le Pr Henri Bismuth, président de l'Académie de chirurgie et l'un des pionniers de la transplantation hépatique. "Mais on sait vers où on va aller", indique-t-il. En effet, les spécialistes n'en sont qu'au stade de la recherche et n'envisagent pas d'utilisation clinique avant dix à 20 ans.

Des paramètres à préciser

Parmi les nombreux problèmes que soulève cette technique, se pose la question de l’origine de la matrice : l'organe du malade, celui d'un donneur, d'un animal, une matrice synthétique ? Concernant la source des cellules souches s’agirait-il de cellules souches embryonnaires, de cellules souches pluripotentes induites... ?

De plus, tous les organes ne seraient pas forcément en mesure d’être admissibles pour cette technique. Le cœur, notamment, est composé de plusieurs types de cellules. Ainsi, le Pr Philippe Menasché, expert de la thérapie cellulaire en cardiologie, s'est dit "sceptique quant à la possibilité d'auto-reconstruction complète du cœur". Toutefois, il estime qu’il devrait être possible, à terme, de procéder à des auto-reconstructions partielles, par exemple d'une valve cardiaque chez un enfant.

Pour le foie, par exemple, des organes auto-construits ont déjà été transplantés chez le petit animal. La prochaine étape sera de réaliser le même type d’exploit sur le gros animal. Bien que soutenant cette recherche les académies de chirurgie et de médecine ont appelé à rester mobilisés pour le don d'organes

Source : Maxisciences

Archives

Articles récents