Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Où la CIA interroge secrètement ses détenus à travers le monde

Publié par wikistrike.com sur 12 Janvier 2012, 10:30am

Catégories : #Politique internationale

Des "sites noirs" qui pullulent, partout, dans le monde

 

1-a-demonstrator-protests-outside-the-u-s-embassy-for-the-r.jpgIRIB- Pour contourner la législation américaine, les agences secrètes n’hésitent pas à transférer leurs détenus, dans des “black sites”, des centres d’interrogatoire secrets où la torture est courante et échappe à tout contrôle. Les Etats-Unis posséderaient, ainsi, des sites noirs, dans les Balkans, au Maroc, en Egypte, en Ouzbékistan et dans divers pays d’Asie Centrale. Quant au fameux centre de Guantanamo, il se trouve, également, hors de la juridiction américaine et échappe à toute contrainte légale. Alvaro Gil-Robles, Commissaire aux Droits de l’Homme du Conseil de l’Europe, déclarait, ainsi, la veille d’une allocution de Bush: «Il semble qu’on ait créé un véritable goulag, dans lequel, la CIA peut accéder aux prisonniers, en permanence». Un rapport secret intitulé “Techniques d’interrogatoire améliorées” que l’auteur a pu consulter, permet et conseille aux membres de la CIA d’utiliser diverses formes de tortures: coups au ventre, maintien en position debout, pendant 40 heures, supplice de la baignoire (immerger le prisonnier jusqu’à la limite de la noyade), privation de sommeil, intimidations verbales et menaces.

 

Source



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents