Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Panama : des moustiques génétiquement modifiés relâchés contre la dengue

Publié par wikistrike.com sur 18 Mai 2012, 09:00am

Catégories : #Santé - psychologie

 

Panama : des moustiques génétiquement modifiés relâchés contre la dengue

 

le-moustique-aedes-aegypti-vecteur-du-virus-de-la-dengue-cr.jpgDes chercheurs ont proposé d'introduire au Panama des moustiques génétiquement modifiés pour lutter contre la dengue. Mais des associations de défense de l'environnement s'opposent au projet avertissant des conséquences qui restent inconnues.

Après la Malaisie, le Brésil et les îles Caïman, c'est au tour de Panama de tester une nouvelle initiative pour lutter contre la dengue. Cette infection virale transmise par les moustiques cause une fièvre sévère, accompagné de maux de tête, et peut aboutir à la mort de la personne infectée si celle-ci n'est pas soignée. Selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), chaque année, ce serait environ 50 millions de personnes qui se feraient infecter par le virus responsable. D'où l'importance d'enrayer sa propagation.

Des scientifiques ont donc décidé au Panama d'introduire des moustiques mâles génétiquement modifiés afin de combattre la maladie. En effet, les moustiques en question sont relâchés pour concurrencer leurs congénères face aux femelles, et dont la progéniture succomberait rapidement, entraînant une baisse de leur population, a expliqué à la presse Nestor Souza, directeur de l'Institut du Memorial Gorgas d'études de santé, dont le siège est installé au Panama.

Néanmoins, plusieurs associations ont d'ores et déjà dénoncé ce projet affirmant qu'il n'est pas autorisé par la loi et surtout que ses répercussions restent inconnues, la recherche sur la question demeurant insuffisante actuellement. Si l'initiative a déjà été testée dans d'autres pays, les résultats sont pour l'heure encore inconnus. De même, "nous ignorons les altérations que (ces moustiques) pourraient provoquer chez les personnes (piquées). C'est irresponsable", a notamment dénoncé le militant écologiste Olmedo Carrasquilla cité par l'AFP.

Pour sa part, M. Souza a fait valoir que les effets négatifs éventuels d'une telle introduction ne sont pas prouvés. Celui-ci a également souligné que cette stratégie n'est qu'une variante de la technique de l'insecte stérile introduite depuis plusieurs années au Panama pour lutter contre la lucilie bouchère (ou mouche de Libye). Une technique qui elle a montré de bons résultats.

 

Source: Maxisciences

Archives

Articles récents