facebookbigbrother.jpgPas de compte Facebook? Vous êtes suspect...





Vous n’avez pas de compte Facebook ? Vous avez donc un point commun avec Anders Breivik (le meurtrier de la tuerie d'Oslo du 21 juillet 2011), et James Holmes (suspecté coupable de la tuerie dans une salle de cinamé d'Aurora dans la nuit du 19 juillet 2012), qui n’étaient pas présents sur les réseaux sociaux, et selon le site Slashdot, « ne pas avoir de compte Facebook pourrait être le premier signe que vous êtes un assassin de masse ». Un raccourci très extrême, bien sûr, mais pour Kashmir Hill, de Forbes, et même s’il est tout à fait légitime de refuser d’avoir un compte sur Facebook, on lit de plus en plus souvent des allusions selon lesquelles cette absence est suspecte.

Notamment, les recruteurs se posent de plus en plus la question de l’interprétation à donner à un candidat qui n’a pas de compte Facebook. Ils peuvent en effet s’imaginer que le compte de ce candidat comportait des informations qu’il ne souhaitait pas communiquer à un potentiel employeur, parce qu’il aurait pu les juger rédhibitoires. De même, les personnes qui s’engagent dans une relation amoureuse peuvent se demander si leur nouveau partenaire refuse de leur communiquer son compte Facebook parce qu’il est déjà engagé avec quelqu’un d’autre.

 

Source: express.be

Facebook, qui fait tout ce qu’il peut pour augmenter son chiffre d’affaires et rattraper le manque à gagner lié au recours de plus en plus fréquent de son application pour appareils mobiles qui n’est pas aussi bien monétisée que son site internet, et qui vient justement de lancer deux applications de jeux d’argent au Royaume Uni, doit bien se réjouir de cette nouvelle rumeur. Quant à vous, vous êtes averti… 

Tag(s) : #Science - technologie - web - recherche
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog