Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Pas de sou pour les militaires, mais pour des drones, on trouve…

Publié par wikistrike.com sur 20 Mai 2013, 08:02am

Catégories : #Politique intérieure

 

Pas de sou pour les militaires, mais pour des drones, on trouve…

 

 

 

drone-americain-mq-9-reaper-10917036muvaw_1713.jpgJean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense était l'invité ce dimanche 19 mai du Grand rendez-vous Europe 1,i>Télé, Le Parisien-Aujourd'hui en . Le ministre est revenu sur de nombreux dossiers comme la guerre au Mali, l'Europe de la Défense, les menaces sur le cyberespace ou encore sur les réductions budgétaires des armées. 

La guerre au Mali

«La guerre au Mali n'est pas terminée, mais l'après-guerre a commencé», a-t-il expliqué. "C'est un peu contradictoire en apparence, mais les interventions majeures sont terminées. Nous avons visité l'ensemble du territoire malien et nous avons commencé notre retrait. Nous allons être remplacés à partir du 1er juillet prochain par 11 000 militaires des Nations unies. Le processus politique se met par ailleurs en place, avec l'élection présidentielle le 28 juillet." Le ministre a par ailleurs confirmé qu'un millier de soldats français sur les 3 800 resteraient présents après le départ des autres.


L'Europe de la Défense:

«Le positionnement américain se réoriente vers l'Asie pacifique, ce qui rend la responsabilité européenne beaucoup plus forte», a décrit le ministre de la Défense. «Cela renforce la nécessité d'un renforcement d'une Europe de la Défense. C'est l'une des réponses à la situation dans laquelle nous sommes, au sein de l'alliance Atlantique, mais il faut faire en sorte que l'Europe assure progressivement sa Défense. Et il y a un encouragement des États-Unis à le faire», a-t-il détaillé en ajoutant que «la joue tout son rôle au sein de l'Otan».

«Depuis la Guinée-Bissau jusqu’à la Somalie, il y a une zone de grandes fragilités qui préoccupent les USA et l’Europe», a concédé Jean-Yves Le Drian. «Nous avons eu sur le Mali des Etats-Unis un soutien politique mais aussi pratique, sur le plan logistique et du ravitaillement, du renseignement. Ils ne se désengagent pas», a assuré le ministre. 

La  et les drones 

«Nous sommes en discussion avec les Etats-Unis et Israël pour en acquérir», a-t-il dit. L'acquisition de ces engins est «indispensable» en attendant que la France puisse en produire. «La France a raté le rendez-vous des drones, pour des tas d'histoires, on pourrait en faire un livre, il faut remonter 20 ans en arrière», a-t-il regretté. «Il faut sur ce sujet une solution pérenne. Il faut se préparer construire au niveau européen une nouvelle génération susceptible de remplacer les drones d'observation actuel».



Les réductions budgétaires: 

«Le livre blanc permet d'assurer l'ensemble des missions qui permettent à la France d'assurer sa sécurité, que ce soit la dissuasion ou la capacité de protection», a-t-il expliqué. «La dissuasion nucléaire est un outil indispensable de notre sécurité». Néanmoins, «le format général sera plus contraint et on va demander encore des efforts à l'ensemble de la Défense, de cette communauté de 285 000 militaires. On va engager une réduction de 24 000, pas sur les forces opérationnelles mais sur la productivité interne, en particulier sur l’administration et les services», a-t-il détaillé. «Bercy voulait qu'on réduise le Budget, mais il reste à 1,4 milliard d'euros.» 


Des moyens pour la cyberdéfense: 

«Nous renforcerons les moyens de cyberdéfense, les forces spéciales, la sécurité maritime et le renseignement», a ajouté Jean-Yves Le Drian. «Il y a une menace sur le cyberespace, via des virus et des capacités d’intrusion de l’extérieur et de contrôle des appareils informatiques d'industries majeures françaises, voire même d'administrations publiques», a-t-il prévenu. 

Des troupes africaines au défilé du 14 juillet: 

«L'image de l'armée dans l'opinion publique n'a jamais été aussi haute. Je pense que le 14 juillet est une manifestation importante de lien entre l'armée et la nation». Il a par ailleurs affirmé que «des troupes africaines défileront en invitées d'honneur».

LeParisien.fr


Archives

Articles récents