Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Penly : un accident nucléaire grave évité de peu

Publié par wikistrike.com sur 25 Avril 2012, 17:36pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Penly : un accident nucléaire grave évité de peu

 

centrale-penly-maxPPP-930x620_scalewidth_630.jpgQualifié d’incident de niveau 1, l’accident survenu dans la centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime) le 5 avril pourrait bien être plus grave que prévu. Selon le journalLes Echos , qui a reconstitué le fil des événements, il n’y a pas eu un mais quatre incidents ce jour-là : une fuite d’huile (la plus importante jamais survenue dans le bâtiment réacteur d’une centrale française), un incendie (deux flaques d’huile ont commencé à brûler), puis une fuite d’eau radioactive (suite à la dégradation d’un joint de pompe, l’eau coulait à un débit de 2 300 mètres cubes par heure au sein même du circuit primaire).

Pire, le système de sécurité prévu en cas de fuites n’a pas fonctionné correctement : « Deux vannes censées canaliser les fuites du circuit primaire se sont refermées de manière inattendue », souligne le quotidien économique. Si la fuite avait duré plus longtemps, ou si un autre joint avait sauté, des centaines de litres d’eau se serait répandues dans le réacteur. « EDF semble avoir évité de peu un accident nucléaire plus grave », résume Les Echos. EDF devra tenter comprendre cet enchaînement d’événements sans précédent et pourrait attendre trois mois avant de redémarrer le réacteur.

- Une information à lire sur le site du quotidien Les Echos.

 

Source: terraeco

 

Aujourd'hui, un nouvel incendie en Alsace ! ci-dessous

Incendie rapidement maîtrisé dans une partie non nucléaire de Fessenheim


STRASBOURG - Un incendie s'est déclaré mercredi matin dans une partie non nucléaire du réacteur n°2 de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin) et a été rapidement éteint sans avoir fait de blessé ni eu de conséquence sur la production, annonce EDF sur son site internet.

Mercredi à 8H30, alors que l'unité de production n°2 était en fonctionnement normal, un départ de feu sur un matériel de refroidissement de l'alternateur en salle des machines (partie non nucléaire de l'installation) a été détecté et rapidement éteint, écrit l'électricien.

Ce départ de feu rapidement maîtrisé n'a pas fait de blessé et n'a eu aucune conséquence sur la sûreté, ni sur l'environnement, ni sur la production qui est restée à 100%. Dans le cadre du retour d'expérience? le site mènera une analyse précise des causes de ce dysfonctionnement, ajoute-t-il.

Le second réacteur de la centrale nucléaire de Fessenheim a été remis en route le 6 mars, à l'issue de sa troisième visite décennale.

Il avait été mis à l'arrêt en avril 2011 pour des contrôles et des travaux de maintenance, d'un coût total de 200 millions d'euros.

Fessenheim, mise en service en 1977, est la doyenne des centrales nucléaires françaises en activité. Les militants écologistes et de nombreux élus demandent sa fermeture, mettant en avant sa vétusté et son exposition aux risques sismiques et d'inondation.

 

Source: Romandie.

 

 

A part cela, tout va bien dans nos centrales. 

Archives

Articles récents