Le bilan d’un des plus violents typhons à avoir touché terre s’est brusquement aggravé dimanche, les autorités philippines évoquant désormais plus de 10.000 morts et 2.000 disparus, faisant de Haiyan la catastrophe naturelle la plus meurtrière de l’histoire récente du pays.

Deux îles du centre de l’archipel, qui se trouvaient pile dans la trajectoire de Haiyan quand il a frappé vendredi à l’aube, sont particulièrement affectées: les autorités craignent 10.000 morts sur Leyte et ont confirmé 300 décès sur Samar, un bilan qui pourrait s’alourdir puisque 2.000 habitants sont portés disparus.