Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Piratage : la justice anglaise ordonne le blocage de 21 sites

Publié par wikistrike.com sur 31 Octobre 2013, 16:17pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Piratage : la justice anglaise ordonne le blocage de 21 sites

 

 

 

bittorrentpeer.jpgLe verdict est radical. La justice britannique, saisie par la British Phonographic Industry (BPI), a ordonné aux six principaux opérateurs du pays de bloquer l'accès à 21 sites accusés d'enfreindre la propriété intellectuelle. Des sites de liens BitTorrent sont concernés, ainsi que des services de téléchargement direct. 

Une page se tourne dans l'histoire du piratage au Royaume-Uni. Outre-Manche, la justice a ordonné aux six principaux fournisseurs d'accès à Internet du pays (BSkyB, BT, Everything Everywhere, TalkTalk, Virgin Media et O2) d'empêcher leurs clients d'accéder à 21 sites accusés d'enfreindre la propriété intellectuelle. Selon le Guardian, cette mesure entre en vigueur ce mercredi. 

Une fois encore, c'est la British Phonographic Industry (BPI), une association spécialisée dans la défense des intérêts de l'industrie du disque au Royaume-Uni, qui est à l'origine de ce résultat. L'organisation, qui s'est déjà illustrée par le passé en obtenant le blocage de divers sites de téléchargement (The Pirate Bay, Kat.ph, Fenopy, H33t, Movie2K, Download4All...), étend aujourd'hui son tableau de chasse. 

La liste des plateformes concernées a été diffusée par la BBC. Outre des services de téléchargement direct, adossés à des moteurs de recherche spécialisés, plusieurs sites de liens BitTorrent sont touchés. Citons en particulier 1337x, BitSnoop, ExtraTorrent, TorrentHound, TorrentReactor et Torrentz. 

Comme toujours, le blocage des sites accusés de favoriser le téléchargement illicite est une stratégie du court-terme : s'ils ne peuvent plus accéder à leur plateforme habituelle, les internautes optent pour des sites alternatifs (en P2P, en DDL ou en streaming) ou utilisent des miroirs (comme ExtraTorrentUnblocked.co par exemple). La BPI ne répond pas à l'enjeu du piratage, elle ne fait que déplacer le problème ailleurs. 

Cela étant, les ayants droit font un autre pari : en bloquant les principales portes d'entrée du téléchargement illégal, ils espèrent non pas en finir une fois pour toute avec le piratage mais le réduire à sa portion congrue. Les industries culturelles ont conscience que les technophiles possèdent les connaissances techniques suffisantes pour échapper à un blocage. Mais est-ce le cas d'une madame Michu ?

 

 

http://www.numerama.com/magazine/27368-piratage-la-justice-anglaise-ordonne-le-blocage-de-21-sites.html

Commenter cet article

piratebay 01/11/2013 22:35


une solution existe :PirateBrowser


---> http://piratebrowser.com/

Franck - MLFB 01/11/2013 11:33


Mais on sait tres bien que ce que font les auteurs est illegal, d'autant plus que les droits d'auteurs sont une escroquerie intellectuelle manifeste... Le gros gagnant de ces droits ne sont pas
les auteurs, mais les systemes gouvernementaux qui collectent de tous cotés des sommes folles sans en redonner la moindre part aux vrais auteurs (je ne parle pas des escrocs tels que warner, et
autres distributeurs vereux)...


SACEM = escrocs car ils ont volé les auteurs juifs (et pleins d'autres) apres la guerre de 39-45


 


Le piratage existe et contionuera d'exister pour une simple raison, c'est qu'indirectement il fait propfiter enormement aux auteurs par la publicité qu'il leur apporte. Un album piraté induit
selon la qualité dudit album a un achat final sur vrai support...


Le vrai clash serait le boycott total de tous les achats de biens culturels... Rejoignez la grande confrerie des boycotteurs de la culture. Cela leur fera encore plus de mal. Et là, ils ne s'en
releveront pas (je parle des distrib de chiotte)...

Rensk 31/10/2013 23:13


Sachez que la Suisse (qui a un truc international sur son territoire concernant les droits d'auteurs) dit ceci :


Si vous téléchargez quelque chose sur le NET vous n'êtes pas illégal...


Par contre, si vous mettez sur la toile quelque chose qui est protégé par les droit d'auteurs vous êtes illégal.


 


L'exemple montré ici nous prouve qu'il y a abus d'autorité falgrante des juges anglais... vu la convention internationale ! (Ce n'est pas ceux qui disent : j'ai trouvé ce film ici qui sont
fautifs, seul l'est celui qui l'a mis a disposition)


Leurs avocats servent a quoi ? Où a qui au juste ? (L'avocat se dit : j'ai un client et si je gagne je perds d'office ; le mandant ne reviendra plus alors que les "organisations" (mafia) ne me
prendrons plus comme mandataire... Le calcul est vite fait = conflit d'intérêts !

Antoine 31/10/2013 21:48




Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National


















Les déclarations de Marine Le Pen posent le problème de l’instrumentalisation politique des libérations d’otages par les gouvernements.


Les images livrées en pâture d’otages encore affublés des symboles de leur détention, manifestement encore sous le choc d’une détention longue et pénible, tirés devant les caméras
de télévision par la manche par le ministre des affaires étrangères, ont indubitablement laissé aux Français un sentiment de malaise.


Il faut rompre avec ce qui est devenue une tradition française profondément malsaine d’instrumentalisation politique des libérations d’otages. Elles ne sont ni des meetings
électoraux ni des émissions de téléréalité.
Il serait bon que nos dirigeants s’en souviennent.


Tout justifie de laisser aux otages le temps de se retrouver et de retrouver leurs proches avant toute utilisation médiatique ou politique de leur libération. Ce serait là la vraie
marque de respect à l’égard des otages et de leurs familles.







azerty 31/10/2013 18:38

Ils n'ont que sa à faire ?

Archives

Articles récents