Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Plus de 300 séismes provoqués par un site de stockage de gaz en Espagne ?

Publié par wikistrike.com sur 4 Octobre 2013, 06:30am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Plus de 300 séismes provoqués par un site de stockage de gaz en Espagne ?


 

 

 

des-secousses-sismiques-enregistrees-en-espagne-po-copie-1.jpgDepuis plusieurs jours, un grand nombre de séismes ont eu lieu dans l’est de l’Espagne, dans le delta de l'Ebre. Un site sous-marin de stockage de gaz pourrait être à l'origine de cette activité inhabituelle.

 Rien qu’au mois de septembre, plus de 300 tremblements de terre ont été relevés au niveau du delta de l'Ebre, dans l’est de l’Espagne. Le Golfe de Valence, bien que situé à proximité d'une faille inactive, n’est pas habitué à une telle activité sismique. En attendant que soit déterminée l'origine du phénomène, le ministère de l'Industrie a suspendu l'activité des installations de stockage de gaz, en fonctionnement depuis le mois de juin.

Ce site de stockage se trouve en Méditerranée, à 22 kilomètres des côtes. Il constitue une réserve de gaz naturel capable "d'assurer la fiabilité de l'approvisionnement du réseau gazier espagnol", indique la société espagnole Escal UGS. Ces installations rentrent dans le cadre du projet Castor qui a permis de transformer un ancien puits pétrolier situé à plus de 1.700 mètres sous le niveau de la mer en réserve capable d’emmagasiner l'équivalent de trois mois de besoins en gaz pour la région de Valence (plus de cinq millions d'habitants).

Dix secousses en 12 heures

 Le puits, qui contient plus de 100 millions de mètres cubes (sur une capacité de 1.300 millions), est relié à une plateforme maritime et, via un gazoduc, au réseau de distribution espagnol. Or, cette installation ne serait pas étrangère à l'activité sismique observée, selon certains. Inmaculada Ramirez, une commerçante de 55 ans habitant Vinaros, une ville située sur la côte face à la plateforme, raconte : "Mardi, vers 3 ou 4h du matin, je me suis réveillée avec une sensation étrange. Les vitres vibraient comme si passait un avion ou train très long".

Elle venait de vivre la plus forte sismique enregistrée dans la région par l'Institut géographique national. D’une magnitude de 4,2, elle faisait suite à celle de 3,9 de la veille. Mercredi midi, l’Institut avait encore enregistré dix secousses sismiques en 12 heures la plupart étant comprises entre 1,5 à 2,9. La multiplication des secousses inquiète écologistes, élus et habitants. Certains n'hésitent ainsi pas à mettre directement en cause la proximité de la réserve de gaz.

"Il n'y a aucun doute sur le lien entre l'injection de gaz dans le réservoir sous-marin et les séismes", estime Ecologistas en Accion, une importante ONG espagnole. Le groupe demande l’arrêt pur et simple des installations. De leur côté, les maires de Vinaros, Benicarlo et Peniscola ont rédigé un communiqué dans lequel ils exigent "que les techniciens du ministère de l'Industrie résolvent rapidement cette situation parce que le plus important est de préserver la sécurité de nos communes". Ils sont soutenus par la Catalogne, proche de Valence et dont les villages les plus au sud ont aussi ressenti les secousses.

De l'énergie poussée par les injections de gaz ?

"Il n'est pas raisonnable de laisser faire des agissements qui entraînent une activité sismique", estime Francesc Homs le porte-parole du gouvernement catalan. Pourtant, aucune activité sismique n’a jamais été enregistrée à proximité des trois autres sites de stockage souterrain de gaz espagnols (à Huesca, au pied des Pyrénées, à Guadalajara, dans le centre, et à Bermeo, au Pays basque).

Néanmoins, "il existe des indices rationnels permettant de penser que les séismes ont un lien avec les injections de gaz du projet Castor", estime Luis Suarez, président du Collège des Géologues d'Espagne. Cité par l'AFP, ce dernier explique que le delta de l'Ebre "est une région à l'activité sismique très faible".

 

Ce n'est donc "pas le puits Castor qui provoque des tremblements de terre. Le fait est que dans la région de la faille, il y a de l'énergie accumulée qui, poussée par les injections de gaz, finit par se libérer", explique-t-il. Mais selon l’expert, il est "très improbable que des séismes de plus forte magnitude se produisent".

http://www.maxisciences.com/s%e9isme/plus-de-300-seismes-provoques-par-un-site-de-stockage-de-gaz-en-espagne_art30965.html


Copyright © Gentside Découvertes

Commenter cet article

Laurent Franssen 04/10/2013 12:53


Et c'est " Mount Harder " .

Laurent Franssen 04/10/2013 12:52


L'histoire dure bien + d'un siècle mon jeune,
mais soit.


http://www.youtube.com/watch?v=0EWbonj7f18
A mon avis ce n'est pas la seule dont j'étais le seul à me souvenir,

Merci FF7 , boss des égouts ; geek attitude , passe le micro Duble-You. 

mehdi mountather 04/10/2013 11:56


Après les multiplies avertissements d'ALLAH ces mulitiplies séismes en Espagne aux espagnoles et européens de convertir a l'islam pour éviter l'extermination de l'Espagne et l'Europe par des
punitions d'ALLAH les forts séismes tsunami volcan ouragan déluge si la fin du monde pour éviter l'enfer ALLAH a met fin a pharaon par un tsunami après 9 avertissements ces catastrophes
naturelles des punitions d'ALLAH depuis Adam a ce jour changement climatique mensonge de siècle

Archives

Articles récents