Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Plus les Américains utilisent les bons de nourriture, plus JP Morgan fait de l’argent

Publié par wikistrike.com sur 6 Mars 2012, 16:47pm

Catégories : #Economie

Plus les Américains utilisent les bons de nourriture, plus JP Morgan fait de l’argent

 

images--1-.jpgJP Morgan est le plus important fournisseur de bons alimentaires aux États-Unis. JP Morgan a passé un contrat pour fournir des cartes de débit en bons alimentaires dans 26 États américains et dans le District de Columbia. JP Morgan est payé pour chaque cas traité, ce qui signifie que plus les Américains utilisent les bons d’alimentation, plus JP Morgan fait des bénéfices. Oui, vous avez bien lu. Quand le nombre d’Américains utilisant les coupons alimentaires augmente, JP Morgan fait plus d’argent. Dans la vidéo postée ci-dessous, le chef exécutif de JP Morgan Christopher Paton admet que c’est “un business très important pour JP Morgan” et qu’il se porte très bien. Considérant le fait que le nombre d’Américains utilisant les coupons alimentaires a explosé, passant de 26 millions en 2007 à 43 millions aujourd’hui, on peut imaginer combien les profits de JP Morgan dans ce domaine ont grimpé en flèche. Mais cela n’incite-t-il pas JP Morgan à maintenir le nombre d’Américains inscrits dans le programme de coupons alimentaires le plus haut possible?

 

Il y a juste certaines choses qui sont un peu trop “sordides” dans le fait “d’externaliser” vers des sociétés privées. Le chef exécutif de JP Morgan dans l’interview ci-dessous fait de son mieux pour donner une image positive à tout cela, mais cela reste vraiment choquant qu’une grande banque de Wall Street se fait autant d’argent sur la souffrance de dizaines de millions d’Américains .. ..

Donc si le chômage diminue, est-ce que cela ruinera le business des coupons alimentaires de JP Morgan?

 

Eh bien, apparemment non. Dans l’interview Paton dit que 40% des bénéficiaires de bons alimentaires travaillent actuellement, et il semble convaincu qu’il pourrait y avoir encore de la «croissance» dans ce segment.

 

Alors c’est de cette manière que se transforme l’Amérique?

 

Un endroit où des dizaines de millions de chômeurs et de travailleurs pauvres survivent en allant chaque mois à Wal-Mart et dans les magasins à un dollar pour utiliser les cartes de débit en bons d’alimentation fournis par JP Morgan?

 

Il se trouve que JP Morgan fournit également des cartes de débit en prestations sociales pour enfants dans 15 états américains et ils fournissent également des cartes de débit en prestations d’assurance chômage dans sept États.

 

Apparemment, les états ont trouvé qu’elles pouvaient sauver des millions de dollars en «externalisant» la charge de ces prestations vers les grandes entreprises financières comme JP Morgan.

 

Donc que se passe-t-il si vous avez un problème avec votre carte de débit en bons d’alimentation?

 

Eh bien, vous appelez le service client de JP Morgan. Lorsque vous faites cela, il y a de très grandes chances que vous soyez en rapport avec un employé du centre d’appels de JP Morgan en Inde.

 

C’est exact – il se trouve que JP Morgan garde l’argent en délocalisant en Inde (voir lien dans le texte original) le centre d’appels concernant les bons d’alimentation.

 

Lorsque ABC News a interviewé JP Morgan à ce sujet, la compagnie ne voulait pas dire quels états ont envoyé des service d’appels en Inde et quels états les ont gardés à l’intérieur du pays ….

 

JP Morgan est le seul encore aujourd’hui à délocaliser les centres d’appels publics à l’étranger. La société a refusé de dire quels états ont des appels acheminés vers l’Inde et quels sont ceux ayant des appels traités dans le pays. Cette décision, a indiqué la compagnie, était souvent du ressort de chaque état.

 

JP Morgan a ramené à l’intérieur des États-Unis certains de ces emplois du centre d’appels en raison de pressions politiques, mais toute cette situation est un très bon exemple de ce que l’«économie mondiale» fait aux Américains de la classe moyenne.

 

Essayez juste d’imaginer l’ironie de la situation – une ancienne classe moyenne américaine, qui a perdu son emploi à cause de la délocalisation appelle pour obtenir uniquement de l’aide en bons d’alimentation et finit par avoir comme interlocuteur un employé d’un centre d’appels en Inde.

 

Source: commentaire liesi

Archives

Articles récents