La zone euro doit agir si elle veut éviter la "désintégration" (Rehn)

 

photo_1338457647875-1-0-copie-1.jpgBruxelles (awp/afp) - La zone euro n'a pas le choix et doit prendre des mesures sous peine de risquer la "désintégration", qui mènerait à "la dépression", a averti jeudi le commissaire européen aux Affaires économiques, Olli Rehn.

 

M. Rehn, qui s'exprimait devant le Brussels Economic Forum, a plaidé pour faire le nécessaire afin d'empêcher la contagion de la crise financière, "si nous voulons éviter une désintégration de la zone euro et si nous voulons qu'elle survive".

 

Il a estimé qu'il fallait agir sur trois fronts: "d'abord rester sur la voie de la consolidation budgétaire, deuxièmement mettre en oeuvre des réformes structurelles, troisièmement soutenir les investissements publics et privés pour alimenter le moteur de la croissance".

 

En l'absence d'action, une "désintégration (de la zone euro) mènerait à une dépression terrible en Europe et dans le monde", a-t-il averti.

 

M. Rehn a en revanche estimé que les euro-obligations n'étaient pas une solution aux problèmes actuels de la zone euro. "Nous ne parviendrons pas à surmonter nos problèmes en nous focalisant sur l'émission de dette", a-t-il jugé.

 

La Commission est pourtant la première institution à avoir défendu l'introduction d'euro-obligations, des titres mutualisant la dette dans la zone euro, auxquelles la France est favorable mais l'Allemagne est opposée.

 

Une des porte-parole de la Commission a cependant indiqué la semaine dernière que si leur introduction était "possible", ce serait à une date "pas spécifiée".

Source: Romandie

Tag(s) : #Economie
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog