Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Pour les maires de Paris, les mendiants sont des plaies

Publié par wikistrike.com sur 9 Janvier 2012, 08:16am

Catégories : #Insolite - étrange et bêtise humaine

Paris : Les mendiants priés de déserter le VIe


Le maire UMP du VIe arrondissement de Paris, Jean-Pierre Lecoq, a demandé une extension de l'arrêté anti-mendicité auprès du préfet de police. Mardi dernier, la maire du XVIIe, Brigitte Kuster, avait fait la même démarche.

Une extension de l'arrêté anti-mendicité a été demandée par le maire du VIe arrondissement de Paris
Une extension de l'arrêté anti-mendicité a été demandée par le maire du VIe arrondissement de Paris SIPA/JOBARD/SIPA

L'arrêté anti-mendicité à la mode dans la capitale. Ainsi, Jean-Pierre Lecoq, maire UMP du XIe arrondissement de Paris, a demandé ce vendredi au préfet de police de Paris une extension du principe pour la rue de Rennes et la rue de Sèvres « à l'image des arrêtés déjà pris pour restreindre la pratique de la mendicité dans certains secteurs de la capitale ». Pour appuyer sa sollicitation, le membre de la majorité dénonce l'existence d'une « nouvelle forme d'activités délictueuses commises, pour la plupart, par des populations originaires d'Europe centrale instrumentalisées par des réseaux mafieux ».

Cliquez ici ! 

"Un trafic organisé de mendicité"

Ce mardi, c'est Brigitte Kuster qui avait émis une demande similaire. La maire UMP du XVIIe affirmait : « ce trafic organisé de mendicité est inadmissible, les habitants du XVIIe en ont marre ». Selon elle, une « recrudescence de la mendicité agressive » est à constater avenues de Wagram et des Ternes. En réalité, elle avait déjà saisi le préfet de police de la capitale mi-novembre avant de réitérer sa sollicitation cette semaine. « Entendez-nous bien, il y a une différence entre la mendicité des sans-abri, à qui nous essayons de venir en aide, et cette mendicité agressive, faite par les Roms. Depuis des mois, je reçois de nombreux courriers des habitants et des commerçants, agacés de les voir en permanence mendier, de façon très insistante, devant leur boutique », a expliqué Brigitte Kuster. 

Le PS fustige la position des maires UMP

En face, le Parti socialiste s'est ému d'une telle décision. Ainsi, Annick Lepetit s'est dite « profondément heurtée par cette politique inhumaine qui veut combattre la misère par la répression et la stigmatisation » ajoutant que « la maire du XVIIe montre encore une fois que seuls les quartiers chics de son arrondissement l'intéressent, puisque sa demande concerne les avenues de Wagram et des Ternes ». Trois arrondissements parisiens bénéficient actuellement d'un tel arrêté. Le Ier et le VIIIe où il court jusqu'au 21juin prochain mais aussi dans le IXe jusqu'au 15 janvier.

 

Source: France-Soir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents