Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Pour recouvrer les dettes, la banque russe Tinkoff invite ses mauvais clients à se suicider

Publié par wikistrike.com sur 19 Septembre 2013, 16:13pm

Catégories : #Economie

Pour recouvrer les dettes, la banque russe Tinkoff invite ses mauvais clients à se suicider 

 

 

 

 

suicide.jpgUne banque russe a trouvé une façon particulière pour recouvrer les dettes de ses clients: leur envoyer des cartes postales qui les « invite » à se suicider s’ils ne voient pas d’issue à leur situation financière. Le journal russe « Komsomolskaïa Pravda » a publié un article au sujet d’un client défaillant dans la ville russe d’Ekaterinbourg qui justement a été victime d’une campagne de la banque Tinkoff. Viacheslav Abramchukov, 25 ans, a contracté un emprunt et payé régulièrement celui-ci pendant un an et demi, mais à cause des intérêts élevés de la banque, il a dû cesser les paiements.

Six mois plus tard, il a reçu une lettre de l’entité qui disait: «Ne voyez-vous pas la sortie que la banque est disposée à vous offrir comme solution à ce problème? », et contenait une image montrant une scène de suicide.

Dans le dos de la carte postale, cependant, la banque indique un numéro de téléphone et invite les clients à l’appeler pour savoir ce qui peut être fait pour résoudre leur situation. Cependant, Abramchukov a déclaré au journal  que lorsqu’il a appelé le numéro de la lettre, il a dû parler à de nombreux consultants avant de pouvoir poser la question qui importait le plus: « pourquoi envoyer ces cartes postales aux gens? »

Un employé de banque lui a poliment répondu: « Nous pouvons l’envoyer à tous les clients en souffrance. »

La banque, quant à elle, a expliqué que « ceci est un test de l’une des approche utilisées avec des clients qui ne paient pas délibérément et ne veulent pas communiquer avec l’institution financière. » Selon un représentant de Tinkoff, que la banque envoie ces cartes postales ne signifie pas que la dette est pas un problème sérieux et qu’il n’y a pas besoin de se suicider, qu’une restructuration du montant dû est toujours possible avec l’aide des employés de la banque. Ces explications, cependant, ne semblent pas avoir convaincu Viacheslav qui a déposé plainte à la police d’Ekaterinbourg pour incitation au suicide.

 

Source: actualidad.rt.com

 

 

traduction: les moutons enragés

Commenter cet article

Laurent Franssen 20/09/2013 15:07


La publicité sur l'image dis.

" Vous ne voyez-pas la solution ?
La banque est disposéé à offrir une solution au problème "

De plus bien que je ne parle pas cette langue , il me semble que c'est + proche de l'espagnol que du russe.
Ekateringbourg se trouvant bien en Russie ( http://ro.wikipedia.org/wiki/Ekaterinburg )

Antoine 19/09/2013 23:25



Courrier des lecteurs


Gardes de synagogues : la colère d’un fonctionnaire de police








Publié le : jeudi 19 septembre


Mots-clés : communautés; Courrier des lecteurs;Judaïsme; Police

Commentaires : 31

  (dernier : 19 septembre 21:59 par david)











Bonjour,


J’ai 33 ans, d’origine plutôt très modeste, je suis entré dans la police par pure conviction, comme beaucoup de mes collègues. Je suis affecté en police secours.


Le temps passant, et comme a pu le dire Alain Soral à propos des forces armées et de la police dans notre pays, les convictions pour lesquelles je me suis engagé me semblent aujourd’hui de
plus en plus trahies par ma hiérarchie d’abord, mais surtout par mes hautes autorités.


Outre le fait de devoir rendre des comptes systématiques sur notre activité (ou même en cas de manque d’activité) afin de permettre à quelques privilégiés de se masturber sur les chiffres de
la délinquance en baisse, nous sommes désormais de plus en plus employés de façon partiale sur des missions qui n’ont plus aucune légitimité, selon une très grande partie de nos collègues.


Je suis révolté, par exemple, de devoir assurer les sécurisations systématiques des lieux de cultes juifs lors de leurs fêtes religieuses, tout cela pour « rassurer » une élite
menée par les gauchistes trotskistes menant notre pays à la baguette. Nous avons le sentiment de payer pour tout ce qui s’est passé lors des années 40 au cours de la guerre. D’ailleurs, un
rabbin s’est même permis de me le rappeler au cours d’une prise de contact... Nous avons une dette à vie envers les gens de cette communauté.


Bien sûr, dans le même temps, aucune autorité religieuse ou administrative ne s’est manifestée afin de nous faire effectuer de telles sécurisations sur des sites religieux d’autres
confessions.


Le pire, c’est que l’on doit désormais porter une attention particulière aux centres d’intérêts israéliens, notamment les sièges sociaux et entreprises installés sur notre secteur, et nous
devons rendre des comptes à nos autorités hiérarchiques, tout cela PRIORITAIREMENT (et j’appuie bien là dessus) à nos interventions de police secours, et même nos salles de commandement
départementales s’en sont accommodées, puisqu’au cours de nos sécurisations, les missions de police secours, qui sont la base de notre métier, sont mises en attente, au détriment des
citoyens.


Voilà, je suis toujours étonné que ce sujet n’ait jamais été abordé auparavant, et cette situation commence à faire naître chez nous autres policiers un drôle de sentiment, partagé entre
l’incompréhension et la colère.


À titre d’information, alors que le pays traverse une crise économique, notre commandant de police local touche une prime de 10 000 euros annuelle, le commissaire adjoint touche 25 000 euros,
le commissaire 55 000 euros (en plus de ses 6 000 euros mensuels), tout ça grâce à nos braves résultats, alors que nous autres, la base, on a la chance de toucher une prime de 500 euros tous
les 8-9 ans maximum.


Au moins, tout cela aide à la prise de conscience collective, je peux vous l’assurer, et nous avons besoin de personnes comme Alain Soral et Dieudonné, qui ont pour nous beaucoup plus de
pertinence et de poids que tous les abrutis médiatisés.


J’ose espérer que mon petit message servira la Grande Cause Quenellière, et que M. Soral y jettera un petit œil, cela ne manquera pas de le faire réagir.


Après tout, qui ne savait pas qu’une synagogue était un édifice républicain ?


L. S. [1]


Antoine 19/09/2013 23:20


Magnifique entretien de rentrée de Alain Soral :


http://www.egaliteetreconciliation.fr/Alain-Soral-entretien-de-rentree-2013-20217.html

Archives

Articles récents