Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Pourquoi 43% des actifs du CAC 40 sont des valeurs bidon ?

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 28 Octobre 2011, 14:55pm

Pourquoi 43% des actifs du CAC 40 sont des valeurs bidon ?


Philippe Herlin, chercheur en finance et chargé de cours au Centre National des Arts et Métiers, soulève le problème que représentent les "goodwills" qui ne reflètent pas la réalité des valeurs du CAC 40.
Un "goodwill" est une valeur inscrite dans l'actif qui est une différence entre le prix d’acquisition et la « valeur supposée par l'acheteur » de la société acquise.
Pa exemple : Votre entreprise achète une autre entreprise 100 000 € alors que vous êtes convaincu que cette entreprise vaut 150 000 €.
Vous inscrivez donc 150 000 € dans l'actif de votre société.
Vous avez donc créé (avec votre esprit) 50 000 € d'actif sur un jugement de valeur !
Comme le souligne Philippe Herlin, "le goodwill",  c’est « vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué »".
En effet, en période de croissance, ces actifs sont en sécurité dans leur bilan, mais en période de crise, que se passerait-il si les pertes devaient être compensées par la revente d'actifs surévalués ?
"Le prix n'est rien, la valeur est TOUT"         Mike Maloney
43% des actifs du CAC 40 sont des valeurs bidon
Cet article des Echos montre que 337 milliards d'euros de surévaluation sont nichés dans le bilan du CAC 40. 
Soit 43% des valeurs totales ou un tiers de la capitalisation boursière.
Cela signifie que si le marché devait baisser de 33%, nous serions dans la valeur juste de ce que possèdent réellement les entreprises françaises...
Depuis 2008, aucune dépréciation n'a eu lieu, et nous devrons tôt ou tard se poser en face de la réalité de l'économie réelle avec son petit 1% de croissance pour 2012...
Et les banques sont les grandes championnes de la surévaluation de leurs actifs comme vous pouvez le constater sur l'image ci-contre.
Voilà une chose qui donne un sens lorsque les banquiers disent "nous n'avons pas besoin de recapitalisation, regardez nos jolis bilans !" et que l'Europe dit "nous allons recapitaliser les banques"
Voilà aussi une bombe qui ne demande qu'à exploser lorsque l'on parle de crise de l'endettement.
Source n: Gold-up
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents