Vendredi 22 juin 2012 5 22 /06 /Juin /2012 19:01

Pourquoi l'Euro-Titanic sombre à pic en 4 points


 
Le President du Conseil italien met "la pression" sur ses homologues européens. Mario Monti, a évoqué l'issue cataclysmique de l'effondrement de la zone euro.
Il a souligné que :
"des conséquences apocalyptiques d'un échec lors du sommet de la semaine prochaine des dirigeants de l'UE, permettrait une spirale de la mort qui pourrait potentiellement menacer l'avenir politique et économique de l'Europe."
Les banques espagnoles, italiennes et du reste de l'Europe du Sud rencontrent de plus en plus difficultés à exploiter le marché des prêts interbancaires pour trouver des fonds, ce qui les rend plus dépendantes de la BCE. 
Le gouvernement espagnol devrait, dans les prochains jours, faire une demande officielle à l'UE pour mener un plan de sauvetage de ses banques. Ce qui contribuera à charger la dette de l'Espagne en accroissement constant. 
Cette décision pourrait coûter aux banques des milliards d'euros en garanties supplémentaires. D'après l'agence de notation américaine, "la structure de financement et la position de liquidité des trois banques françaises nous semblent relativement faibles par rapport aux autres banques mondiales", et "elles se refinancent sur les marchés plus que d'autres".

 
4- Les banques ne vont pas survivre très longtemps dans leur état actuel
Egon Von Greyerz, de Matterhorn Asset Management, pense qu'un programme conjoint en provenance de la BCE, la Fed et le FMI devra se mettre en oeuvre. Cette solution arrivera quand nous nous trouverons dans une situation de panique comme nous l'avons été en 2008. 
"Lorsque la panique arrivera, et nous n'en sommes plus très loin, les banques centrales vont ignorer les politiciens et accepter d'imprimer. 

Le problème est que les pays eux-mêmes sont en faillite !

De nombreux pays ont un endettement de plus de 100% du PIB. 

Si vous ajoutez l'ensemble des dettes non provisionnées des États-Unis, du Royaume-Uni, du Japon et de la Grèce, de nombreux pays sont à des niveaux d'engagements de 500% à 700% de leur PIB. Ainsi, chaque jour, le risque augmente pour les investisseurs"
La complaisance créerait un risque énorme pour les investisseurs.
Tout ce qui se trouve dans une banque est à risque. Les investisseurs seront ruinés par l'impression de l'argent. Ils doivent détenir des actifs tels à l'extérieur du système bancaire tels que de l'or afin de se protéger.
Source: Gold-Up
Par wikistrike.com
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés