Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les avertisseurs de radars ne seront pas interdits mais transformés

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 28 Mai 2011, 07:10am

Catégories : #Economie

 

appel-offre-radars--1-.jpgLes avertisseurs de radars ne seront pas interdits mais transformés

 Les fabricants d'avertisseurs craignent la fin de leur activité...

Les avertisseurs de radars à bord des voitures ne seront pas interdits en France mais transformés en appareils pour signaler les zones dangereuses, a déclaré vendredi le ministère de l'Intérieur à l'issue d'une réunion avec les fabricants.

«Il a été convenu que les avertisseurs de radars seront transformés en assistants d'aide à la conduite permettant de signaler les zones dangereuses», précise le ministère dans un comuniqué.

Les appareils signaleront ainsi les zones dangereuses tout au long d'un itinéraire pour permettre aux automobilistes d'adapter leur vitesse en fonction des limitations et des circonstances, poursuit le texte.

L'Etat s'engage à fournir aux fabricants les informations sur les vitesses autorisées ou l'état du trafic, afin que les appareils puissent les signaler aux automobilistes.

Prochain protocole d'accord

Un protocole d'accord sera conclu dans les prochaines semaines afin de concrétiser la coopération entre l'Etat et les fabricants de technologies d'aide à la conduite, dit le communiqué.

Le ministère confirme en outre sa décision d'enlever les panneaux signalant les radars fixes, qui a donné lieu à une vive polémique entre le gouvernement et les députés UMP.

La décision du gouvernement d'enlever tous les panneaux signalant la présence de radars fixes a provoqué d'importantes entension avec la majorité parlementaire, la plupart des députés estimant que l'exécutif doit renoncer à leur suppression.

Radars pédagogiques... bonne et intelligente initiative... ou marché de dupes !

Il y a une bonne dizaine de jours, le gouvernement annoncait que les panneaux de présignalisation annonçant les emplacements des radars automatiques : , ou les secteurs soumis à contrôles : , ... allaient être supprimés : là , d'ailleurs dans certains endroits leurs démontages ont déjà commencé :  . Les résultats sur Google.

Sur ce sujet la modification de l'Arrêté du 12 mai 2011 modifiant celui du 24 novembre 1967 relatif à la signalisation des routes et des autoroutes sur la page Légifrance.

A l'annonce de cette mesure, chez les automobilistes dans toute la France, cette nouvelle a fait l'effet d'une bombe, en corrélation dans leurs permanences de leurs circonscriptions les députés de la majorité, ont été assaillis de courrier d'électeurs qui exprimaient leur fort mécontentement, certains les menaçant même de ne plus voter pour eux aux prochaines élections. Pour enfoncer le clou, le Ministre de l'Intérieur annonçait la confirmation de la suppression des panneaux et des avertisseurs : .

Nos « très chers » décideurs coupés du peuple !

Une fois de plus nos « décideurs gouvernementaux » ont fait preuve d'autoritarisme, de mépris, et d' arrogance et l'on se demande quelle mouche a pu piquer nos décideur pour proposer une telle décision à un an de l'élection Présidentielle,... Cette attitude montre bien que nos « très chers » décideurs vivent sur une autre planète, et sont complètement déconnectés du peuple.

Il est bon de noter que le 19 mai en déplacement à la Londe des Maures dans le Var où il inaugurait une gendarmerie, Nicolas Sarkozy déclarait : qu'il ne céderait pas sur l’objectif de réduction du nombre de morts sur les routes, alors que la décision du gouvernement de supprimer les panneaux signalant les radars a provoqué la colère des députés UMP. : là et ici.

La fronde des députés !

Devant cette menace, soixante-treize députés UMP ont écrit, lundi 23 mai, au premier ministre, François Fillon, pour lui faire part de "la profonde exaspération" exprimée par des "milliers" d'électeurs face aux nouvelles mesures de sécurité routière.

"A l'heure où les yeux du monde sont braqués sur l'ancien directeur général du FMI, les Français semblent de plus en plus agacés du comportement de leurs élites et notamment des politiques", déclarent-ils dans ce courrier à l'instigation du député des Bouches-du-Rhône Richard Mallié.

Dans ce courrier, on relève deux importants paragraphes :

296_1_RADAR_bleu.jpg

 

LES FRANÇAIS "AGACÉS DU COMPORTEMENT DE LEURS ÉLITES"

"ABSENCE TOTALE DE CONCERTATION" :....la suite sur le site du journal Le Monde.

Sur ce sujet, un dessin humoristique pris sur le blog le Monde : là.

Le gouvernement fait marche arrière !

Devant cette fronde,... et la crainte de dommages collatéraux à venir,...et pour ne pas perdre la face, le gouvernement a fait un repli stratégique ( qui peut s'apparenter à une marche arrière ! ), le 22 mai, le Ministre de l'Intérieur Claude Guéant annonçait que les panneaux de présignalisation qui seront démontés, seraient remplacés par des radars pédagogiques. : :,et ici.

Les radars « pédagogiques » !

Un radar pédagogique est un radar qui mesure d'une façon préventive et non répressive la vitesse d'un automobiliste et qui l'indique instantanément sur son écran. : . Exemples de radars pédagogiques :  . Personnellement j'aime bien ces appareils, lorsque je circule et que j'en rencontre un, je m'efforce à être au plus près de la vitesse maxi imposée, c'est en quelque sorte un jeu avec un défi qui me permet de contrôler l'appréciation de la vitesse à laquelle je circule par rapport à celle affichée par le radar,... et j'aime bien !

L'action éducative des radars pédagogiques !

Je pense que pour bon nombre d'automobilistes que ces radars pédagogiques auront quand même une certaine fonction pédagogique. Il est hélas malheureusement évident que pour les « frappadingues » de la route, ces derniers n'en n'auront qu'à faire,... et ça c'est une autre histoire !!

Ce remplacement, est-ce un marché de dupes ?

Le Ministre Claude Guéant a déclaré que les panneaux de présignalisation qui seront enlevés, seraient remplacés par des radars pédagogiques ( vu plus haut )... reste à savoir, si ce remplacement se fera exactement au même lieu d'implatation des panneaux de présignalisation... ou ailleurs dans une zone bien plus élargie !!? La distance réglementaire en vigueur jusqu'à maintenant : . Affaire à suivre donc !!

Sécurité routière l'avenir c'est l'électronique !

Dans le domaine de l'automobile l'électronique s'invite de plus en plus, de ce fait il est facile d'imaginer un dispositif électronique pouvant réguler la vitesse des voitures en fonction des limitations. Je pense à un « code barres » qui serait par exemple implanté sur les panneaux de limitation et qui via une lecture optique à l'instar de tout les codes barre pourrait transmettre des informations Ad hoc à un régulateur modulateur de vitesse. Autre possibilité la lecture pure et simple du chiffre marqué sur le panneau. Le problème, c'est de savoir si un tel équipement peut être installé sur les voitures d'un certain âge ?

Gilbert Spagnolo Gardien de la paix en retraite

 

 

Le marché juteux des radars pédagogiques

Des sociétés se sont depuis longtemps spécialisées dans la fabrication de ces appareils.

Les radars pédagogiques ne sont pas une nouveauté en France. Il existe actuellement 3.500 radars du genre sur le territoire. Ces appareils portent le nom technique de cinémomètres.

Jusqu’à 5.000 euros pour un modèle

Ils vont du simple panneau, indiquant une vitesse, à d’autres systèmes, qui rappellent aux automobilistes combien de points ils auraient perdu s’ils avaient été flashés par un vrai radar. Certains proposent même des pictogrammes, des "smileys", disant "merci", ou "bravo" si l’on respecte la limitation de vitesse.

Ces dispositifs peuvent être alimentés par l’éclairage public, l’énergie solaire ou des batteries. Leur prix oscille, selon le modèle, entre 1.800 à 5.000 euros.

Des firmes allemandes dominent le marché

Deux sociétés allemandes ont longtemps dominé le marché des cinémomètres. Data collect et Via trafic controlling ont ainsi grappillé ces dernières années des parts importantes dans le secteur. Rien qu’en 2010, Via trafic controlling a installé près de 600 radars en France.

Les entreprises françaises sont également bien placées. Parmi elles, JCB&co, I-Care et Elan Cité. Enfin, une société belge, Icoms, distribuée en France par Magsys, est aussi bien implantée.

Toutes ces petites sociétés vont désormais se disputer l’appel d’offre de l’Etat français. Mais dans un premier temps, le gouvernement va puiser dans un fonds d’affectation spécial pour implanter ses premiers radars pédagogiques dans les jours qui viennent.

 

200px-Thierry_Breton.jpgThierry Breton, vous êtes flashé ! 

WikiStrike vous informe que notre cher Thierry Breton, ancien ministre de l'économie, des finances et de l'Industrie, aujourd'hui professeur à l'université de Harvard aux Etats-Unis, est notre Monsieur Autoroute.

En juillet 2005, il met en œuvre la privatisation des autoroutes françaises. L'ensemble de la participation résiduelle de l'état est cédé pour 14 milliards d'euros après avis conforme de la commission des participations et transferts (ex commission de la privatisation) 3. S'en suit alors de vives critiques de la part de l'opposition et de François Bayrou en particulier. Ce dernier reproche entre autres « que ce soit au moment où les autoroutes vont devenir rentables pour l'État, car tous les investissements seront amortis, qu'on les vend au privé » 4. Les bénéfices sont en effet estimé à 40 milliards d'euros jusqu'en 2032, fin des concessions. En outre, l'opposition reproche au ministre d'avoir fait passer cette mesure sans vote parlementaire, ce qui n'était en fait légalement nullement nécessaire puisqu'après la décision de Laurent Fabius de coter les entreprises autoroutières, il était de la seule responsabilité du ministre de prendre le décret de privatisation après avis de la commission des participations et transferts.

De plus, il est aujourd'hui directeur général de la société Atos Origin. 

Atos Worldline en est une filiale qui est en charge de la mise en place et du fonctionnement du système informatique pour le traitement automatisé des radars.

On comprend par là que les l'implantation des radars automatiques sert en partie comme avance sur recette. La sécurité des automobilistes est une esxcuse et ne sauve pas sauve pas plus de vie qu'avant leur installation. On le voit aujourd'hui avec l'impressionnante hausse des accidents (20%).

Et évidemment, l'homme qui puce nos radars ne risque pas de se faire prendre, car habitant très loin, le plus loin possible, sur un autre continent.

 

 

La vraie carte des radars automatiques


Agrandir la carte

A la suite du site internet de l’IGN, de plus en plus de sites proposent la « carte des radars automatiques » en France. Dans ce domaine aussi, Carfree France se devait d’être « force de proposition » et offrir ainsi aux internautes la « vraie carte des radars automatiques », ou plutôt la carte telle qu’elle devrait être… 

En effet, on a parfois l’impression d’avoir connu une autre époque (il y a quelques années seulement!) où le principe même des radars était leur caractère… caché! A savoir, surprendre les automobilistes en flagrant délit de vitesse. Puis, le radar automatique est arrivé et la carte de leur position sur le territoire a été rendue publique. Ils sont même annoncés par un panneau quelques centaines de mètres avant!

On nous a alors expliqué qu’il s’agissait de « prévention », le but étant de « responsabiliser » les automobilistes en leur faisant « prendre conscience » des dangers de la vitesse automobile… Quelle mascarade!

Dans la pratique et la plupart du temps, les automobilistes ne changent absolument pas leurs comportements. Ils roulent toujours aussi vite et se contentent de « lever le pied » uniquement avant le radar. En périphérie d’agglomération, la situation est même ridicule, car on se trouve sur autoroute dans un trafic où tout le monde roule à 120-140 et brusquement, on constate un ralentissement général « en accordéon », puis ça repart de plus belle. Quel est l’intérêt de ce ralentissement provisoire que l’on peut même juger à la limite dangereux…?

La seule « prise de conscience » des automobilistes tient dans le fait d’éviter le PV! Aussi, si l’objectif est réellement de « casser la vitesse » sur les routes, il est possible de proposer tout simplement de multiplier le nombre de radars automatiques par 100 ou 1000! Si les pouvoirs publics en placent tous les 500 mètres, les voitures n’auront pas le temps matériel d’augmenter leur vitesse entre deux radars.

La vraie carte des radars automatiques est donc une proposition d’implantation de radars faite aux pouvoirs publics afin de réellement en finir avec la vitesse excessive sur les routes françaises et de tendre ainsi vers l’automobile immobile.

Et pour les « drogués de la vitesse », ces nouvelles implantations auront un avantage de taille: plus la peine d’amener un appareil photo durant les vacances, ils recevront toutes leurs photos de vacances par la poste directement chez eux!

Citation:
Le champignon le plus vénéneux, c’est celui qu’on trouve dans les voitures.
Coluche

 



 

Commenter cet article

Archives

Articles récents