Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Réduire les vacances estivales: la solution hivernale d'un ministre idiot

Publié par wikistrike.com sur 25 Février 2013, 11:19am

Catégories : #Politique intérieure

 

 

Réduire les vacances estivales: la solution hivernale d'un ministre idiot 

 

vincent-peillon-photo-afp.jpgWikiStrike entre dans le débat des vacances scolaires estivales puisque Monsieur Peillon a, hier soir, annoncé qu’il envisagerait l’amputation de celles-ci de deux semaines, donc six au lieu de huit, et d’en rajouter une couche en les brisant en deux zonages.

Si nous prenons la parole, c’est pour proposer quelques loupiottes d’idées. Car je ne crois pas que l’homme qu’il est connaisse la Lumière, exceptée celle du Siècle, dont participe son acolyte de la FCPE.

Ah quand on parle de FCPE, principal lobby (et pas syndicat) de parents d’élèves, l’association est Pour, mais entre copains, on ne peut pas ne pas s’entendre. Les enfants sont lobotomisés en allant à l’école, la FCPE se charge des parents. Rien de très surprenant.

Par ailleurs, nous les entendons pour ce qui est des vacances scolaires, Mais dîtes-moi, leur gourou ne penserait à mettre en place une grève intelligente pour une réforme des programmes, qui, il faut bien le dire, est plus que souhaitable ? Non. Il ne faut pas abuser quand même…

La réduction des vacances d’été est une erreur (mais le but de l’éducation nationale n’est-il pas de créer des erreurs ?) car ce ne sont pas les vacances qui posent problème, mais les programmes. Etrangement, cela me fait aux pauvres africains, leur donner juste 3 milliards pour les sortir de la misère et risquer qu’ils se cultivent, puis se révoltent, il n’en est pas question. Les africains doivent rester pauvres, et nos enfants aussi.  

 

Cher Monsieur Peillon,

Enlevez le terme « éducation » qui n’existe plus dans l’enseignement. Et je vous comprendrai « un peu ». En effet, si nous imposions plus de rigueur dans les établissements, on gagnerait deux semaines de travail dans l’année scolaire.

Cela dit, si vous souhaitez vraiment réduire les vacances, la solution est toute trouvée : Supprimez la deuxième semaine d’octobre, totalement inutile, alors que les enfants entrent à peine de deux mois de congés estivaux (déjà cinq jours gagnés), et enfin, supprimez aussi la première semaine. Hop ! Deux semaines dans la poche !

En plus de cela, Monsieur souhaite un zonage, idéal dans le symbole, la France est coupée en deux. Non, Monsieur Peillon, vous ne couperez pas la France en deux comme votre gouvernement fantoche se plait à le vouloir depuis presque un an de torture ! (La critique est valable pour l’ancien président, Monsieur Sarkozy).

Le problème, c’est un : de retrouver le mot « éducation » ; de deux, travailler jusqu’à fin juin en reportant les concours au 10 juillet ; de trois, supprimer la Toussaint, car je pense qu’au bout de deux mois de grandes vacances, il n’y en a pas la nécessité ; de quatre, changez les programmes sans les alléger, en d’autres termes, rendez-les attractifs et en phase avec la société, les professeurs gagneront en écoute, et donc, en qualité. En gros, remettez de l’intelligence dans les devoirs. Si vous ignorez le mot « intelligence », je vais vous le dire : c’est optimiser le savoir.

Ce ne sont que quelques propositions qui ne vous intéresseront sans doute pas, car éduquer la jeunesse, c’est risquer de lui donner suffisamment de sagesse et de pouvoir, mais surtout, c'est prendre le risque qu’elle comprenne que vous vous foutez royalement de leur gueule.

Pour terminer, sachez que le meilleur moyen de ne pas résoudre un problème, c’est d’en créer d’autres, mais je crois que c’est volontaire, quand on a aucune idée, on est tenté de faire diversion. 

Conclusion, les vacances, ça vous travaille… votre richesse est un peuple idiot.

Salutem punctis trianguli.

 

 

Marc Bildermann pour WikiStrike

Archives

Articles récents