Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Réduire les vacances estivales: la solution hivernale d'un ministre idiot

Publié par wikistrike.com sur 25 Février 2013, 10:19am

Catégories : #Politique intérieure

 

 

Réduire les vacances estivales: la solution hivernale d'un ministre idiot 

 

vincent-peillon-photo-afp.jpgWikiStrike entre dans le débat des vacances scolaires estivales puisque Monsieur Peillon a, hier soir, annoncé qu’il envisagerait l’amputation de celles-ci de deux semaines, donc six au lieu de huit, et d’en rajouter une couche en les brisant en deux zonages.

Si nous prenons la parole, c’est pour proposer quelques loupiottes d’idées. Car je ne crois pas que l’homme qu’il est connaisse la Lumière, exceptée celle du Siècle, dont participe son acolyte de la FCPE.

Ah quand on parle de FCPE, principal lobby (et pas syndicat) de parents d’élèves, l’association est Pour, mais entre copains, on ne peut pas ne pas s’entendre. Les enfants sont lobotomisés en allant à l’école, la FCPE se charge des parents. Rien de très surprenant.

Par ailleurs, nous les entendons pour ce qui est des vacances scolaires, Mais dîtes-moi, leur gourou ne penserait à mettre en place une grève intelligente pour une réforme des programmes, qui, il faut bien le dire, est plus que souhaitable ? Non. Il ne faut pas abuser quand même…

La réduction des vacances d’été est une erreur (mais le but de l’éducation nationale n’est-il pas de créer des erreurs ?) car ce ne sont pas les vacances qui posent problème, mais les programmes. Etrangement, cela me fait aux pauvres africains, leur donner juste 3 milliards pour les sortir de la misère et risquer qu’ils se cultivent, puis se révoltent, il n’en est pas question. Les africains doivent rester pauvres, et nos enfants aussi.  

 

Cher Monsieur Peillon,

Enlevez le terme « éducation » qui n’existe plus dans l’enseignement. Et je vous comprendrai « un peu ». En effet, si nous imposions plus de rigueur dans les établissements, on gagnerait deux semaines de travail dans l’année scolaire.

Cela dit, si vous souhaitez vraiment réduire les vacances, la solution est toute trouvée : Supprimez la deuxième semaine d’octobre, totalement inutile, alors que les enfants entrent à peine de deux mois de congés estivaux (déjà cinq jours gagnés), et enfin, supprimez aussi la première semaine. Hop ! Deux semaines dans la poche !

En plus de cela, Monsieur souhaite un zonage, idéal dans le symbole, la France est coupée en deux. Non, Monsieur Peillon, vous ne couperez pas la France en deux comme votre gouvernement fantoche se plait à le vouloir depuis presque un an de torture ! (La critique est valable pour l’ancien président, Monsieur Sarkozy).

Le problème, c’est un : de retrouver le mot « éducation » ; de deux, travailler jusqu’à fin juin en reportant les concours au 10 juillet ; de trois, supprimer la Toussaint, car je pense qu’au bout de deux mois de grandes vacances, il n’y en a pas la nécessité ; de quatre, changez les programmes sans les alléger, en d’autres termes, rendez-les attractifs et en phase avec la société, les professeurs gagneront en écoute, et donc, en qualité. En gros, remettez de l’intelligence dans les devoirs. Si vous ignorez le mot « intelligence », je vais vous le dire : c’est optimiser le savoir.

Ce ne sont que quelques propositions qui ne vous intéresseront sans doute pas, car éduquer la jeunesse, c’est risquer de lui donner suffisamment de sagesse et de pouvoir, mais surtout, c'est prendre le risque qu’elle comprenne que vous vous foutez royalement de leur gueule.

Pour terminer, sachez que le meilleur moyen de ne pas résoudre un problème, c’est d’en créer d’autres, mais je crois que c’est volontaire, quand on a aucune idée, on est tenté de faire diversion. 

Conclusion, les vacances, ça vous travaille… votre richesse est un peuple idiot.

Salutem punctis trianguli.

 

 

Marc Bildermann pour WikiStrike

Commenter cet article

Damstounet 27/02/2013 09:57


on pourrè osi tt simplement se contenter d'apprendre à lir, écrir et conté o zélèv et les laisser ensuite fair se kil veu fair de leur vi. pk leur imposé d programme standardisé apré tt ? tt svr
est utile, ya aucune raison ke certain soi privilégié par rapport a dautre...

zara 26/02/2013 17:53


@rom1 Silteplait, prends des vacances ! t lourd. pis si tu les prends pas pour toi fait le pour ta femme et tes gosses; sinon on peut rouvrir les goulags et ht des chemises noires ou brunes pour
tes enfants !. sa doit être sympas chez toi :


ferme ta geule ! moi je bosse toute la journée ! sale gosse faieneant; fils de con.....


enfin c'est ce que tu dégage.


oui il est important de pouvoir avoir du temps pour les siens, mais il faut les aimer et avoir des choses à leurs aporter et avoir envie d'entendre ou de savoir comment il évolues.


la formation d'un enfant ce n'est pas que l'école et les garderies, les parents on aussi un role (enfin quand je dis parents.....).


Donc oui trop de vacances permet de réflechir et de prendre du temps pour sa vie et les siens. certain perferent se jeter dans le travail pour ne pas se rendre compte de l'inutilité de leurs vie
et du mensonge qui règne dans leur interieur. oui, masse, fuillés vos demeure.


on appelle cela les surplus humains ! oui des surplus qui ne servent ni a eux ni aux autres, ils deviennent juste des esclave d'un travail sans interet. si eux vous dirons qu'ils sont
indispensables pour leurs travailles... les cimetières sont remplies de personnes indispensables; maintenant les cendres sont plus rapides; pleurer quand on vous retirera le jour des cendres.....

Rensk 25/02/2013 17:57


Suis surpris... dans nos 26 États... les vacances ne sont pas les mêmes du tout...Entre 4 et 7 semaines... c'est selon l'État, la région.


Il y a eu diminution, car les femmes se sont misent a travailler (et aujourd'hui c'est devenu obligatoire pour que la famille puisse subvenir a ses besoins financier)


Il faut donc trouver une manière "d'occuper" les gosses pendant que les parents travaillent...


Diminuer le stress des enfants durant la semaine ; diminuer celui des parents pendant les vacances...


 


Autre chose, la France connais déjà depuis mon enfance... le fait que pas tous les français partent et rentrent en même temps en vacances, là je ne vois pas votre point de vue qui s'annule de par
les faits...

Kira 25/02/2013 17:24


wikistrike donneur de leçon, on aura tout vu

Jean Yves 25/02/2013 16:39


Il ne faudrait pas oublier que l'école existe pour les enfants et non pour des idéologies ou corporatismes divers. En particulier, il n'a pas échappé aux plus anciens, qu'avant... il y avait
beaucoup de maîtres ( hommes je précise ) qui avaient choisi ce métier. Je sais, ça va en faire bondir un certain nombre!


Depuis, beaucoup de femmes se sont engouffrées dans la profession, car lorsqu'on a des enfants, c'est bien pratique surtout de prendre les vacances en même temps. C'est bien, mais combien parmi
toutes ces femmes ou hommes ont "la vocation" ? Pour enseigner toute une vie de travail et se passionner pour ce métier(que j'ai exercé un certain temps) il faut je pense avoir la fibre comme on
dit. Si on ne l'a pas, on n'est pas un bon enseignant.


Ceci est une partie des causes de l'échec de l'éducation en France. Il y en a bien d'autres bien sûr : Le mamouth, les politiques girouettes, les technocrates de l'éducation nationale qui n'ont
jamais été face à des élèves, et qui définissent la pédagogie ...comme nos énarques pour la politique industrielle. C'est le mal français!

patte2jaguar 25/02/2013 12:30


@rom1: Nos vacances servent à la base aussi à formater les esprits, quoi de mieux que le divertissement (ski, plage, montagne et cinés, restos, jeux vidéos...) pour que le peuple ne regarde pas
ce que son gouvernement fait. Y'a qu'à voir le nombre de lois qui passent en été... Maintenant qu'il n'y a plus d'argent le gouvernement sait pertinemment qu'avec tout ce temps libre les masses
vont réfléchir, il faut alors supprimer les divertissements (baisse de salaires, allongement de la présence à l'école)  pour terminer la mise en place de l'esclavage du 21eme siècle par la
dette.

patte2jaguar 25/02/2013 12:19


L'école sert à formater les esprits, la qualité de l enseignement importe peu à nos élites. Ce qui leur importe c'est que les enfants pensent bien , c'est à dire comme l'empire le souhaite. Pour
s'assurer de bien formater les esprit, rien de plus naturel que d'augmenter le nombre de jours de présence des enfants dans l'école de la répoublique.


Prenez garde, les socialistes mettent l'accent sur l'éducation nationnale car le peuple est en train d'ouvrir les yeux sur la bande de traitres UMPS qui les fait tant souffrir...


Ca me fait penser à nos cours d'histoire vérolés qui nous présentaient les jeunesses hitlerriennes.


On en est là, tout étudiant est et sera formé à cautionner les guerres contre le terrorisme comme celle de Libye, de Syrie, du Mali... On vous explique qu'on ne peut pas faire autrement... Que
tout est normal...

rom1 25/02/2013 11:59


je trouve l'idee pas si mal!!!!!!!!!!!! je vous signal quand meme que y a paques ds 6 semaines!!!! encore 3 semaines de vacances presque. juste au passage, ma femme est portugaise et nous vivons
en france depuis mars 2012, vous auriez vu la tete de ma femme quand je lui est expliquer que ici en france, il y a des vacances en hiver et ouiiiii pour que les gens toujours tres fatiguer que
sont les francais puissent allé skier... ou rien foutre quoi encore 3 semaines tranquille... ca fait honte quand meme......... quelle honte!!! c'est que ca fatigue l'ecole... ou le travail......
juste pour info, moi je suis patissier! connais pas vacances.. jours feries.. . ., week end....!! encore moins... . .

Patrick 25/02/2013 11:43


http://www.laplumeagratter.fr/2012/09/05/la-morale-laique-de-vincent-peillon-ou-la-franc-maconnerie-imposee-a-nos-enfants/


 


La « morale laïque » de Vincent Peillon, ou la franc-maçonnerie imposée…



5 septembre 20122






4.9/5(98%) 16 votes








…A nos enfants.


Depuis quelques jours, le Landerneau médiatique s’agite pour tenter de donner un sens clair aux récents propos de notre nouveau Ministre de l’Education Nationale : que voulait donc dire Vincent
Peillon lorsqu’il a parlé d’introduire des cours de « morale laïque » à l’école? Et chacun de proposer sa version du bidule pour expliquer la pensée ministérielle. Pourtant, et pour
celui qui se donne simplement la peine de chercher un peu et de consulter les documents existants, Vincent Peillon a déjà -et depuis longtemps- donné la réponse à la question que tous nos chers
journalistes se posent : il a en effet déjà défini assez clairement ce qu’il appelle la morale laïque, et surtout, la mission qui lui est assignée, comme il l’exprime notamment dans la vidéo
ci-dessous :






Vincent Peillon – C’est quoi la laïcité ?


Oui, vous avez bien entendu, notre cher ministre, et entre autres choses, nous dit que le rôle de l’école est de « produire des citoyens » (sic) et ajoute même carrément
ceci :


« Nous avons à forger des gens qui portent un certain nombre de valeurs »… S’il évoque bien l’histoire des idées maçonniques en disant cette phrase, il la fait dans le
même temps et très clairement totalement sienne, comme le démontre tout le reste de cette vidéo, ainsi que les suivantes. Et pour cause : Vincent Peillon est franc-maçon, membre du Grand
Orient de France (comme François Hollande et nombre de ses collègues ministres d’ailleurs, voir plus bas).


« Forger des gens »… Je ne sais pas pour vous, mais cette affirmation me fait froid dans le dos. Votre serviteur est sans doute bien naïf, mais il pensait que le rôle de
l’école républicaine était d’apporter le savoir, de transmettre les connaissances, et en dernier ressort de permettre à nos enfants de devenir des citoyens -et pas de les
« produire »- instruits, libres et autonomes, pas d’en faire des objets rigides à la silhouette intellectuelle prédéfinie par les loges. Pour Vincent Peillon, il faut
donc forger… C’est-à-dire -littéralement- taper à grands coups de masse jusqu’à ce que ce que l’on martèle prenne la forme désirée. Charmant programme !


Porter « un certain nombre de valeurs »… Mais choisies par qui monsieur Peillon ? Orienter l’esprit des enfants dans le sens de ses propres opinions, est-ce cela
votre conception de la démocratie ? « Orient-ter » devrait-on écrire, puisque la franc-maçonnerie est carrément selon notre ministre la « religion de la
république » (voir ci-dessous) :







Et il n’est pas le seul, loin de là, à porter cette idée somme toute totalitaire dans les plus hautes sphères de l’Etat : François Hollande (Président de la République) , Jean-Marc Ayrault
(Premier Ministre), Manuel Valls (Ministre de l’Intérieur), Michel Sapin (Ministre du travail), Jean-Yves Le Drian (Ministre de la Défense), Stéphane Le Foll (Ministre de l’Agriculture), Jérôme
Cahuzac (Ministre du Budget) ou Arnaud Montebourg (Ministre du Redressement Productif) sont membres avérés du Grand Orient de France, ou en tout les cas, francs-maçons. Et la liste n’est sans
doute pas exhaustive !


Mais Vincent Peillon n’est pas un « laïcard » hystérique multicarte : sa seule détestation religieuse, il la réserve à ce qu’il aime appeler « l’orthodoxie
catholique ». Le protestantisme est pour lui doté de toutes les vertus républicaines (voir vidéo). Le judaïsme, et il est sur ce point sur la même ligne qu’un Mélenchon (son compagnon
de loge au Grand Orient), ne lui pose pas non plus le moindre problème républicain. Comment d’ailleurs pourrait-il en être autrement ? Vincent Peillon est juif par sa mère, marié à la
journaliste Nathalie Bensahel (encore une union journalistico-politique : décidément, la France est digne du Guiness Book en la matière!), et ses quatre enfants (nés de 2 unions) s’appellent…
Salomé, Maya, Elie et Isaac. Il vient d’ailleurs, la presse et les sites communautaires s’en sont fait l’écho, de célébrer la bar mitzvah de son fils Elie. Le judaïsme est donc pour notre gaillard lui aussi totalement
soluble dans la laïcité républicaine. Quant à l’Islam, circulez là aussi, il n’y a rien à voir ou presque, comme il le disait dans la vidéo ci-dessous, où il était notamment confronté à Eric
Zemmour dans l&r

Archives

Articles récents