Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Requin : le Japon compte rejeter les nouvelles règles de protection

Publié par wikistrike.com sur 3 Juin 2013, 10:00am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Requin : le Japon compte rejeter les nouvelles règles de protection


 

requin-le-japon-a-emis-des-reserves-au-sujet-de-la-nouvelle.jpgLe gouvernement japonais a décidé de rejeter la nouvelle régulation de protection de cinq espèces de requin décidée en mars dernier par la Convention sur le commerce international des espèces menacées (Cites).

Déjà vivement critiqué en raison de la campagne de chasse de baleines qu'il mène chaque année, le Japon est de nouveau sous le feu des critiques, cette fois-ci à cause des requins. Selon une annonce faite vendredi dernier, le gouvernement nippon a en effet décidé de rejeter la nouvelle régulation de protection de certaines espèces de requin adoptée en mars dernier par les 178 pays membres de la Convention sur le commerce international des espèces menacées (Cites).


Ce renforcement des règles a été voté en séance plénière et concerne cinq espèces de requin, le requin océanique à pointe blanche (ou requin longimane), trois requins-marteaux (halicorne, grand et lisse) et le requin-taupe. Lors de la réunion à Bangkok, le Japon, ainsi que la Chine avaient tenté de bloquer le vote mais ils n'y étaient pas parvenus.

Aujourd'hui, le gouvernement nippon a donc décidé de camper sur ses positions en émettant de nouvelles réserves. "Pour le gouvernement japonais, ces espèces doivent être gérées par les organisations de pêche existantes" et non par la Cites, a ainsi expliqué un diplomate nippon cité par l'AFP.

 

 Un marché florissant en Asie

 

Il faut dire que la pêche aux requins représente un marché très florissant en Asie où les ailerons des squales sont revendus à prix d'or pour confectionner des plats cuisinés tels que des soupes. Ce succès a notamment conduit à la naissance d'une pratique très critiquée à travers le monde, le finning. Elle consiste à pêcher les requins avant de leur couper l'aileron et de les rejeter à l'eau ainsi amputés.

 Ces dernières années, cette pratique a connu une recrudescence inquiétante que les pays peinent voire rechignent à enrayer. Selon l'ONG Traffic, le commerce d'ailerons est estimé à plus de 480 millions de dollars par an. Et environ 100 millions de requins sont tués chaque année dans le monde, d'après l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Elle estime que 90% de la population de l'animal a disparu en un siècle.

Cette nouvelle décision du Japon a soulevé une nouvelle vague de protestation contre le pays, dont l'appétit insatiable pour les poissons et fruits de mer est accusé de menacer de nombreuses espèces, dont certains thons rouges.

Source: http://www.maxisciences.com/requin/requin-le-japon-compte-rejeter-les-nouvelles-regles-de-protection_art29715.html

Commenter cet article

jastrebiec 03/06/2013 21:30


Le JAPON est un pays au bout du rouleau...tremblements de terre, pollution nucléaire, vieillissement de la population,  incapacité à redresser la situation financière...Si on veut qu'ils
arretent de polluer, massacrer,et faire n'importe quoi , il suffit de monter un tout petit boycott des produits japonais ,et ils ne mettront pas longtemps à foutre la paix aux requins  et
baleines .

hotchiwawa 03/06/2013 21:17


Commence à en avoir plus que marre de ces japonais et chinois.


Envers la cruauté des animaux, ils en connaissent un rayon.


L'europe ne fait rien pour empêcher cela, ni la pollution :(

aj 03/06/2013 13:27


il leur faudrait un autre tremblement de terre a ceux la

Fleur de Diamant 03/06/2013 12:37


Non seulement la pratique de couper les ailerons de la bête vivante et de la rejeter à la mer est inadmissible, mais également, ils se servent des chiens et des chats en tant qu'appâts !

Archives

Articles récents