Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Restauration de la corrida à Barcelone et en Catalogne

Publié par wikistrike.com sur 12 Février 2013, 18:50pm

Catégories : #Social - Société

Les aficionados devraient retrouver le chemin des arènes

 

 

les-corridas-sont-annoncees-pour-le-mois-de-septembre_27888.jpgLe Congrès espagnol s'apprête à restaurer la corrida à Barcelone et en Catalogne en classant la tauromachie parmi les "Biens d'intérêt culturel" nationaux.

Le 28 juillet 2010, le Parlement catalan votait l'interdiction des corridas en Catalogne. Une page brillante de la tauromachie en Catalogne se tournait et une nouvelle époque antitaurine s'ouvrait. Mais les aficionados s'accrochaient au mince espoir de faire vivre leur passion sur le territoire catalan. Immédiatement après l'interdiction, ils avaient déposé un recours en justice contre la loi catalane et tentaient de récolter 500 000 signatures. Un chiffre nécessaire pour que le Congrès accepte d'étudier une Initiative législative populaire. Et ainsi classer définitivement la tauromachie comme un "Bien d'intérêt culturel".

600 000 signatures

Mardi prochain, l'initiative devrait être examinée par les parlementaires. L'évaluation du dossier a été rendue possible par les 600 000 signatures recueillies (dont 168 000 en Catalogne) déposées en mars 2012 par la Fédération des Associations Taurines de Catalogne. Ainsi, l'abolition de la corrida devrait faire l'objet d'un revirement. Le Congrès espagnol devrait, en effet, restaurer la corrida sur l'ensemble du territoire espagnol et obtenir dans la foulée le titre de "Bien d'intérêt national", selon les propos le président de la commission culturelle du congrès, Juan Manuel Albendea. Le PP, majoritaire au Congrès, et le PSOE devraient valider ce changement et déroger la loi catalane de juillet 2010.

Des corridas en septembre

Les premières corridas sont annoncées pour le mois de septembre à Barcelone. Il y a deux ans, la victoire des antitaurins avait été facilitée par le contexte politique, la corrida symbolisant le centralisme madrilène face à l'indépendantisme catalan. Désormais, les aficionados espèrent une fois pour toutes que la Catalogne intégrera pleinement la tauromachie comme une tradition propre. Mathilde Contié

 

Source

Commenter cet article

Amandine 24/06/2013 14:35


Il y a bien plus de signatures contre cette infame pratique! La restoration d'une torture serait vraiment scandaleuse!!! cela suffit, il faut savoir évoluer et considérer la parole du peuple! la
protection des tortionnaires sous le couvert de la culture ne peut plus durer. Je ne comprends pas ce probable retour en arrière, c'est le monde à l'envers! on accorde à des criminels le droit
d'assouvir leurs fantasmes morbides, sans que ces derniers ne soient inquiétés. Un animal n'est pas un joué, quelle honte de continuer à le penser et à autoriser la souffrance pour le
divertissement de quelques arriérés! j'ai tellement honte de l'Homme, honte de mon espèce!

Xavier23 23/02/2013 19:23


C'est vrai qu'un être vivant n'est pas un objet qu'on peu massacrer pour faire plaisir à un public venu spécialement pour ça. Mais, il n'y a pas que la tauromachie où l'on massacre des animaux
pour le plaisir. Il y a d'autres pratiques moins populaires où des animaux sont malmenés pour le plaisir. Vous avez tous ces combats de chiens organisés souvent en cachette, vous avez des combats
de coqs, de serpents, de rats, organisés pour des paris, ...


Si on interdit la tauromachie, pourquoi ne pas interdire le sacrifice des moutons chez les musulmans, ou les dindes chez les chrétiens, ... Le monde deviendra alors comme l'Inde où on vénère les
vaches tout en refusant les droits humains à une large frange de la société composée principalement d'intouchables.


Bref, ce n'est pas la mort d'une dizaine de taureaux par semaine qui va nuire à la race bovine. Les bouchers de Roumanie sont beaucoup plus dangereux que les toréros espagnols.

Athos 13/02/2013 17:21


Je ne suis pas un pro corrida , mais comme le dit la chanson, s'il ne meurt plus dans l'arène , il mourra dans les abattoirs ( beaucoup de taureau de camargue finisse ainsi, et aussi les bouchers
se battent pour mettre en vente les "toros" tués en corrida.

Liberté 12/02/2013 20:28


Findus va pouvoir trouver une nouvelle source d'approvisionement

Archives

Articles récents