Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Rhinocéros : le parc Kruger infiltré par 4 gardiens braconniers

Publié par wikistrike.com sur 1 Mars 2012, 14:30pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Rhinocéros : le parc Kruger infiltré par 4 gardiens braconniers

 

rhinoceros-noir_43479_w460.jpgL’armée sud-africaine est mobilisée depuis plusieurs mois pour surveiller le parc national Kruger et protéger ses rhinocéros des braconniers étrangers mais 4 employés du parc ont été arrêtés, soupçonnés d’être eux-mêmes des braconniers. 

Le massacre des rhinocéros en Afrique du Sud progresse depuis des années, à tel point que 448 bêtes ont été abattues l’année dernière. L'Afrique du Sud abrite environ 20.000 de ces mammifères, soit 70 à 80% des rhinocéros sur Terre. Le parc national Kruger représente la plus grande réserve animalière d'Afrique du Sud visitée chaque année par un million de touristes et a été la cible de choix des braconniers avec 252 rhinocéros tués pour l’année 2011.

La survie de l'espèce à l'état sauvage et même en captivité est ainsi de plus en plus en sursis alors que les braconniers ne s’imposent plus de limites motivés par les sommes d’argent qui se cachent derrière les cornes de rhinocéros. En effet, elles sont très recherchées pour la médecine traditionnelle asiatique qui leur attribue des vertus médicinales.

Un marché de la corne sans frontières

Deux hommes suspectés de faire partie d'un groupe de braconniers avaient été abattus le 11 janvier dernier dans le parc national sud-africain après la découverte de onze carcasses de rhinocéros décornés, selon un porte-parole du parc. Mais plusieurs arrestations ont également eu lieu. Ces derniers mois, l'Afrique du Sud a ainsi déployé 600 soldats supplémentaires à ses frontières pour lutter contre les braconniers étrangers accusés d'avoir causé la forte augmentation du braconnage des rhinocéros, comme l'a expliqué Jeff Radebe, ministre de la Justice le 19 février.

Un renfort de rangers a même été annoncé début 2012 par Pretoria pour assurer la surveillance du parc. Malgré toutes ces précautions, les responsables n'ont pas soupçonné que les menaces pouvaient venir directement de l'intérieur. En effet, quatre des employés, un ranger, un policier et 2 guides ont été arrêtés soupçonnés d’être également des braconniers. Un ranger est toujours recherché, indique un porte-parole William Masaba, sans indiquer si les suspects étaient complices des braconniers ou avaient eux-mêmes abattu les animaux. "Il est très triste pour l'Afrique du Sud de découvrir que les mafias sans scrupule et révoltante du braconnage entretiennent des ramifications s'étendant jusqu'à ceux auxquels est confiée l'immense responsabilité de protéger notre patrimoine naturel", a déploré David Mabunda, le directeur de l'agence des parcs naturels.

Des initiatives radicales pour protéger les bêtes

Le parc de Moholoholo, à une heure du parc Kruger, a pris des initiatives radicales pour protéger leurs rhinocéros face à la recrudescence des braconnages. Les rhinocéros de ce parc ont été décornés pour ne plus avoir de valeur et qu’ils ne soient plus massacrés par les braconniers. Mais comme le souligne les spécialistes, il est révoltant de devoir en arriver à défigurer un animal pour le protéger et que ceci paraisse être la seule manière sure d’assurer leur survie.

Face au marché de la corne qui ne trouve plus de frontières, d'autres dispositifs sont en revanche testés. L'un de ceci a d'ailleurs causé en février dernier la mort de l'animal sur lequel il était expérimenté qui n'a pas supporté l'anesthésie. Depuis le début de l'année 2012, déjà 43 de ces mammifères ont été abattus dans le parc Kruger, soit plus de la moitié de leur population en son sein.

 

Source: Maxisciences

Archives

Articles récents