Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Royaume-Uni : orgies pédophiles, cocaïne et omerta

Publié par wikistrike.com sur 15 Janvier 2014, 20:45pm

Catégories : #Social - Société

Royaume-Uni : orgies pédophiles, cocaïne et omerta

 

 

 

93018124.jpgLes autorités anglaises doivent commencer à s'agacer : malgré des dizaines d'années à s'acharner à étouffer toutes les affaires de réseaux pédophiles, les accusations n'en finissent pas. 

La dernière en date est encore bien embêtante : un réseau pédophile « niché au cœur du gouvernement » donnait aussi dans le meurtre d'enfants. Evidemment, tout cela remonte au début des années 80, mais il ne faudrait pas croire que tout s'est brusquement arrêté, d'autant plus que personne n'a jamais été condamné à part quelques sous-fifres qui passent pour des prédateurs isolés. 

L'info est sortie ce week-end et a déjà relancé le scandale. La police serait en train de mener des recherches au sujet d'un réseau pédophile dans lequel on trouvait de gros politiciens et quelques célébrités. Le même mélange qu'à Elm Guest House, Jersey, ou encore dans les orphelinats du Pays de Galles. 


Cette enquête ferait suite aux déclarations d'un certain Andrew Ash, qui explique qu'une ancienne députée et des congénères masculins ont participé à des orgies pédophiles où des drogues telles que de la cocaïne et du speed coulaient à flots, dans les années 80. 

Il y avait peu de femmes députés à cette époque. Parmi elles, il y avait Margaret Thatcher, avant qu'elle ne devienne premier ministre. Et on sait que Thatcher était une grande amie de Jimmy Savile, avec qui elle aurait passé pas moins de 11 réveillons consécutifs. Elle avait aussi tenté de le faire anoblir cinq fois avant que ça ne finisse par marcher, malgré les réticences de son entourage. Peut-être que Savile était déjà trop sulfureux à ce moment... 

Il y avait aussi Virginia Bottomly, femme de Peter Bottomly, cité dans l'affaire Elm Guest House, ou encore Harriet Harman, soutien du Paedophile Information Exchange à cette époque, qui réclamait l'abaissement de l'âge du consentement sexuel. 

Ash, qui a désormais 45 ans, a décidé de parler publiquement parce qu'il est fortement agacé par l'inertie des flics dès qu'on leur balance une histoire de réseau, surtout quand ce réseau inclut quelques « élites ». On le comprend, on a le même problème en France. D'ailleurs en France, personne n'ose dénoncer cela, enfin bref. En l'occurrence, Ash a parlé durant 70 heures aux enquêteurs, qui manifestement ne bougent pas. 

Il ne reste donc qu'à divulguer publiquement l'étendue de ce réseau, qui ressemble à celui dont on entend parler aux quatre coins du pays depuis bientôt 30 ans. Mais à chaque fois, depuis l'affaire Waterhouse au sujet des abus dans les orphelinats du Pays de Galles, depuis l'affaire de l'orphelinat de Jersey (où il y avait déjà des meurtres d'enfants, largement occultés), on a su étouffer les affaires et protéger les noms des persopnnalités impliquées dans le système. 

Pourquoi autant d'acharnement? Il se peut que ces perversions dissimulent des chantages, des manipulations d'Etat. Ou même entre Etats. De toute manière, seuls les pourvoyeurs d'enfants risquent de se faire attraper, et toujours avec des charges a minima. 

Andrew Ash dit qu'à l'âge de 13 ans, lui et plusieurs autres enfants ont été violés lors de partouzes organisées par David Smith, ex chauffeur de la BBC. Ces faits remontent aux années 80, et ont eu lieu en présence de Jimmly Savile, qui décidément traîne dans tous les scandales du genre. 

En tout cas, impossible d'interroger Smith aujourd'hui, car il a eu la bonne idée de se suicider le matin où il devait s'expliquer à son procès, à la fin octobre 2013[1]. 

Il est intéressant de noter que Ash était alors à la charge des sévices sociaux. C'est depuis son orphelinat qu'on l'emmenait jusqu'à Londres pour se faire violer dans les orgies de cette élite politique, toujours prompte, par ailleurs, à faire la morale au bon peuple. Peut-être que, comme Ash l'espère, d'autres victimes parleront. 

D'après lui, le réseau impliquait Jimmy Savile, son chauffeur Smith ainsi que des politiques et des businessmen. 

Etouffement en cours ? 

La police dispose d'une liste de noms, et Ash attend que justice soit rendue. Il attendra probablement longtemps, car les partouzes étaient filmées. Ce qui veut dire que quelqu'un est en capacité de faire chanter tous ces pervers qui ont été filmés, et qu'il y a très peu de chances pour que leurs noms soient révélés. Ils sont bien plus utiles aux postes qu'ils doivent occuper aujourd'hui qu'en prison[2]. 

D'ailleurs, il pense qu'il n'y a pas que des policiers à l'avoir interrogé. « À au moins deux reprises, il y avait deux autres officiers présents, que je ne connaissais pas. Ils ne m'ont pas demandé une seule chose, ils ont juste griffonné des notes. J'ai demandé qui ils étaient, mais tout ce qu'on m'a dit c'est qu'ils étaient 'd'en haut'. Il était clair dans leur ton le ton qu'ils étaient des officiers du renseignement », a déclaré Ash à l'Express. 

D'après lui, il y a eu aussi une fois au moins des agents hollandais. Et puis, il aurait été mis sur écoute, d'après le journal Exaro, qui évoque aussi un faux journaliste qui était entré en contact avec des témoins. En réalité il s'agissait d'un agent du MI5. 

Ash dit aussi que la « célébrité » du réseau emmenait régulièrement des gamins dans les nightclubs de Londres, et que lui-même a été emmené plusieurs fois à Amsterdam. C'est là qu'il a été violé par plusieurs personnes dont Sidney Cooke, un pédophile condamné pour le meurtre d'un adolescent en 1985[3] lors d'un viol collectif. Sidney Cooke est selon moi une version anglaise de Dutroux. 

Au cours de cette partouze à Amsterdam, Ash dit avoir été forcé par Cooke à filmer pendant que d'autres enfants étaient violés. 

Amsterdam où, justement dans ces années-là, un tas de pédophiles anglais ont trouvé le paradis, et ont ouvert des bordels pédophiles. En tout cas, il y avait des connexions entre la bande de Cooke et les pédos d'Amsterdam, parmi lesquels Warwick Spinks, qui trempe dans le milieu des snuff movies. D'ailleurs, Cooke est soupçonné d'avoir commis des meurtres d'enfants aux Pays-Bas. En outre, il y a aussi des connexions importantes entre le réseaud'Elm Guest House, là aussi constitué de politiques et de célébrités, et les pédos anglais d'Amsterdam. 

Ash disposerait lui aussi de photos montrant un député connu dans la même séquence que lui, même s'il n'y a pas d'abus sexuels à ce moment-là. Et justement, le mois dernier on apprenait qu'une vieille vidéo de partouze avec des politiciens et des mineurs avait été saisie par la police dans le cadre d'une enquête sur les réseaux pédophiles de Londres dans lesquels on trouvait de nombreux politiciens. Le député Cyril Smith, par exemple, traînait dans les mêmes lieux que Jimmy Savile, déjà cités plus haut. Il fait partie des personnalités nommées par Andrew Ash. 

Où l'on parle d'un meurtre d'enfant 

D'après le journal Exaro, l'enquête autour des déclarations d'Ash porte également sur le meurtre d'un gamin qui aurait été étranglé pendant qu'il était sodomisé (une pratique qui a notamment un adepte bien connu en France). 

Cooke aurait enlevé deux garçons dans une fête foraine en 1980 ou 1981[4], pour les amener dans une partouze où l'un des deux a donc été massacré de cette manière. Apparemment, Cooke était surnommé « Sid des fêtes foraines »... 

C'est l'autre gamin qui parle aujourd'hui (il peut s'agir d'Ash mais pas forcément). Lui a pu s'enfuir parce que l'un des trois hommes présents a eu peur à la suite du meurtre et lui a permis de s'enfuir. 

La victime explique que Cooke et d'autres types n'arrêtaient pas de les étrangler parfois presque jusqu'à les tuer (d'ailleurs c'est ce qui a fini par arriver) pendant qu'ils les violaient. On reviendra probablement sur cette pratique interpellante, qui n'est pas seulement sadique. En tout cas, ce témoin a eu l'impression d'avoir été le seul à réchapper des griffes de ces dingues. 

Il a revu Cooke plusieurs fois, y compris à Amsterdam. Cooke lui aurait même dit qu'il avait de la chance d'avoir survécu et qu'il n'avait pas intérêt à parler. Ce qu'il a fait pendant près de 30 ans. 

Cooke a été soupçonné d'avoir commis au moins neuf meurtres d'enfants jusque dans les années 80, et une vingtaine de disparitions d'enfants sur six ans ont été réexaminées quand il s'est fait coincer. 

----------------------------- 

On peut rêver: peut-être que cette fois-ci, quelques politiciens, s'ils sont toujours en vie, passeront enfin au tribunal. Peut-être qu'on remontera la piste de ce réseau, toujours actif à travers le monde. Qu'on comprendra que derrière ces enfants massacrés et violés, il y a des intérêts particuliers, de la compromission, des manoeuvres politiques, économiques ou diplomatiques. 

Vidéo sur le gang de Cooke et ce milieu des ados prostitués à Londres. 


Notes : 

[1] Smith avait déjà eu droit à 22 condamnations pour abus sexuels à l'encontre de jeunes garçons. La BBC a nié que Smith était employé par elle. On notera au passage qu'un autre chauffeur (et ex colocataire) de Savile, Ray Teret, est actuellement accusé de 32 agressions sexuelles (dont 15 viols) contre 15 adolescentes. 

[2] Dans l'article de l'Express, Ash explique : « Je me souviens d'avoir été filmé avec ce député, qui me violait dans le garage d'un gros immeuble, derrière une Rolls-Royce. Un autre politicien tournait avec une caméra vidéo, mais l'homme qui me violait s'est contenté de sourire et a plaisanté : « OK, OK, je vais voter comme tu le veux », comme s'il avait été victime d'un chantage.» 

[3] Il s'agit du meurtre de Jason Swift. Pour ce meurtre, quatre types, jugés comme des prédateurs isolés, ont été condamnés et vite libérés, pour ceux qui n'ont pas été tués entre temps. Cooke n'a fait que 11 ans de prison) Il a été dit que Jason Swift, la première victime de Cooke, se prostituait. A l'âge de 14 ans, Jason Swift était soi-disant sans abri depuis six mois quand il a été tué, ce qui ne manque pas d'intriguer. D'après deux témoins qui ont parlé à une journaliste, il serait passé par un orphelinat d'Islington, un arrondissement de Londres où des réseaux pédophiles étaient implantés les 12 orphelinats existants. 

[4] Il leur a payé des attractions, des bonbons, puis leur a fait boire un liquide avec de la drogue dedans pour les enlever. Les deux enfants se sont réveillés enchaînés à un lit.

 

http://dondevamos.canalblog.com/archives/2014/01/13/28943829.html

Commenter cet article

aj 16/01/2014 13:57


En France, Dieudoné a voulu en parler, on a vu le résultat, ils ont eu peur les malades mentaux qui nous dirigent.

lesaint 16/01/2014 11:57


C'est drôle cette image me parle d'un certain mikael qui aimait bien les ptit'n'enfants.


Mais c'est vrai les grands les adultes sont fan de mikael, donc des n'enfant aussi !


lesaint

Laurent Franssen 15/01/2014 23:41


Simple question ?
Vous mesurez la lumière à flux constant ? 

Archives

Articles récents