Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Rumeurs sur la planète X ou Nibiru

Publié par wikistrike.com sur 15 Octobre 2012, 07:21am

Catégories : #Astronomie - Espace

Rumeurs sur la planète X ou Nibiru

 

LA 12ème PLANÈTE SELON VELIKOVSKY

 

nibiru2.jpg

Immanuel Velikovsky était un génie du niveau d'Einstein, et c’est un fait dont font rarement mention ses détracteurs. Lui et Einstein étaient des Enfants des Étoiles, et ils étaient amis, des amis qui se confrontaient amicalement dans ces sortes de débats dans lesquels seuls deux génies peuvent se mesurer.
La mission de Velikovsky était de pousser l'humanité à réfléchir aux cataclysmes périodiques qui ont si tragiquement laissés leurs marques sur Terre et dans l'histoire de l'Homme. Tout comme Einstein, il était critiqué parce qu'il annonçait des choses que la majeure partie de l'humanité refuse d’entendre , à savoir de mauvaises nouvelles.

Des montagnes qui de toute évidence s’élevèrent dans les cieux sous l’effet d’une pression extrême, les ruines de grandes civilisations qui n'avaient aucune raison de disparaître, des carcasses de dinosaures apparemment sains et qui furent rapidement congelés sans cause de mort apparente - autant de preuves indubitables dont on n’a su que faire.

La recherche dans les domaines inexplorés se solde rarement par des conclusions que la profession juge solides. Les théories uniquement fondées sur d’autres théories ne reposent sur aucune base solide. Qu'une quelconque de ces théories soit prouvée, dans ces circonstances, relève du miracle. En conséquence, ces théories de Velikovsky qui parlent de quasi-collisions cosmiques avec la Terre sont sans fondement.

Si la planète Vénus vint à se déplacer le long d’une orbite irrégulière après un récent basculement de pôles, les bouleversements qu’a connu la Terre furent causés par le seul passage de la 12ème Planète - l'ingrédient majeur du mélange.
À l'encontre des théories de la relativité d'Einstein, les théories de Velikovsky ne peuvent véritablement être prouvées que tant que l'Étoile Rouge, la 12ème Planète, ne revient pour ravager à nouveau ce Système Solaire. Malheureusement pour ceux qui ne veulent pas entendre le propos de Velikovsky ou qui ne veulent pas regarder de près les preuves qui leur sont présentées de façon si poétique, ceux-là apprendront la vérité sur ses théories ... mais trop tard !

SITCHIN & LA 12ème PLANÈTE

Au début de sa carrière d'archéologiste, Zaccharie Sitchin fit la découverte de structures qui l'intriguèrent. Il avait un penchant pour les puzzles qui pouvaient être analysés de cette façon, par les structures qu'ils présentaient, et plus il rassemblaient de données, plus il était intrigué. Il se passionna. Le genre humain fait preuve d'une espèce d'amnésie collective en ce qui concerne les Basculements des Pôles du passé.
Sitchin rencontra des réactions similaires lorsque son puzzle, en formant des structures, révéla des cataclysmes passés, et l'existence d'une planète voyageuse que les anciens comptaient comme la 12ème planète, des humanoïdes grands et costauds qui avaient l'apparence de Dieux Grecs allant et venant de cette 12ème planète visiteuse, et la conclusion inévitable et incontournable - cela allait se produire de nouveau!
Confronté à ceux qui résistaient de façon absolue à examiner ses conclusions ou même à jeter un oeil aux faits qu'il avait si méticuleusement recueillis, Sitchin passa à la vitesse supérieure et chercha à convaincre ses détracteurs avec des preuves supplémentaires, jusqu'à ce que ses Arguments ne puissent pratiquement plus être démentis, à moins d'être en déni total.

Cependant, on voit encore de nos jour cette variété de comportement. Il y a ceux qui lisent et apprennent, ceux qui lisent et deviennent les avocats des théories de Sitchin, et ceux qui refusent de lire ou s'ils y sont contraints, refusent malgré tout d'absorber ou de traiter les faits présentés…

Traduction d'extraits de Landing on Planet Earth, pages 260-263, 178, et 201

En février 1971, les États-Unis lancèrent « Pioneer 10 ». Les scientifiques de « Pioneer 10 » lui adjoignirent une plaque d'aluminium gravée. Une tentative de dire à quiconque trouverait la plaque que le genre humain est composé d'hommes et de femmes, etc., et que (« Pioneer 10 ») vient de la 3ème planète de ce Soleil.
Notre astronomie est rivée à la notion que la Terre est la 3ème planète, ce qui est vrai si l'on compte à partir du centre de notre système, à savoir le Soleil…
Mais si quelqu'un approchait notre système de l'extérieur de celui-ci, la 1ère planète rencontrée serait Pluton, la 2ème Neptune, la 3ème Uranus, La 4ème Saturne, la 5ème Jupiter, la 6ème Mars .. et la Terre serait la 7ème.

Nous savons maintenant qu'au delà des planètes géantes Jupiter et Saturne, il se trouve d'autres planètes majeures à savoir Uranus et Neptune ainsi qu'une petite planète, Pluton. Mais nous n'en avons eu connaissance que très récemment.
Uranus a été découvert en 1781 en utilisant des télescopes plus performants. Neptune fut localisé avec précision par les astronomes (guidés par leurs calculs mathématiques) en 1846. Il devint évident que Neptune était sujet à une force perturbatrice inconnue, et Pluton (fut localisé) en 1930.

Au temps des Assyriens, le repérage céleste d'une planète associée à un dieu était souvent indiqué par un nombre approprié de symboles placés sur le côté du trône de ce dieu. Donc, une plaque représentant le dieu (Saturne) montrait 4 symboles d'étoiles sur son trône. De nombreux sceaux cylindriques et autres reliques graphiques représentent Mars comme la 6ème planète. Un sceau cylindrique montre le dieu associé à Mars siégeant sur un trône sous une étoile pointée six fois. Il est assez évident que Vénus était représentée comme une étoile pointée 8 fois. D'autres symboles sur le sceau montrent le Soleil, très semblable à ce que nous en représenterions aujourd'hui; la Lune, et la croix, le symbole de la Planète qui Passe, la 12ème Planète.

Traduction d'extraits de Kingship of Heaven, pages 246-248.

L'apparition périodique de la (12ème) Planète, et sa disparition à la visibilité de la Terre, confirme l'hypothèse de sa permanence sur une orbite solaire. Elle se comporte en cela comme de nombreuses comètes. S'il en est ainsi, pourquoi nos astronomes ne sont-ils pas au fait de l'existence de cette planète? Le fait est que même une orbite deux fois plus petite que la plus petite révolution de (la comète) Kohoutek ( 7500 ans) placerait la 12ème Planète environ six fois plus loin que Pluton - distance à laquelle on ne pourrait pas voir une telle planète. De fait, les planètes que l'on connaît au-delà de Saturne ne furent pas découvertes en premier lieu de façon visuelle, mais mathématiquement.

Les sources Mésopotamiennes et bibliques apportent des preuves solides pour que la période orbitale de la 12ème Planète soit 3600 ans.

Le nombre 3600 s'écrivait en Sumérien à l'aide d'un grand cercle. L'épithète employé pour la planète, "shar", signifiait aussi "un cercle parfait", ou "un cercle achevé". Il signifiait aussi 3600.

L'identité des trois termes - planète/orbite/3600 - ne pouvait pas être pure coïncidence.

Les périodes du règne que donne (un texte Sumérien) sont aussi des multiples parfaits du "shar" 3600 ans. Une conclusion qui s'impose d'elle-même est que ces règles du "shar" étaient associées au "shar", période orbitale de 3600 ans.

Traduction d'extraits de Kingship of Heaven, pages 242-245.

Tous les peuples anciens considéraient l'approche périodique de la 12ème Planète comme le signe de grands bouleversements, de grands changements, de nouvelles ères.

Les textes Mésopotamiens parlaient de l'apparition périodique de la planète comme d'un événement anticipé, prévisible, et observable. "La grande planète, rouge sombre à son apparition." 

Le jour lui-même a été décrit par l'Ancien Testament comme une période de pluies, d'inondations, et de tremblements de terre. Si l'on pense aux passages de la Bible comme se référant, comme leurs contreparties Mésopotamiennes, au passage dans le voisinage de la Terre d'une grosse planète avec une force de gravitation importante, les paroles d'Isaïe prennent tout leur sens : "Ils viennent d'un pays lointain, des extrémités du ciel, Yahvé et les instruments de sa colère, pour ravager tout le pays. "(Isaïe, 13-5)

Le prophète Amos a prédit de façon explicite: "Il adviendra en ce jour-là - oracle du Seigneur Yahvé - que je ferai coucher le Soleil en plein midi et que j'obscurcirai la Terre en un jour de lumière." (Amos 8-9)

Le prophète Zaccharie a informé les peuples que ce phénomène de l'arrêt de la rotation terrestre autour de son axe ne durerait qu'un jour: "Il arrivera, en ce jour-là, qu'il n'y aura plus de lumière mais du froid et du gel. Et il y aura un jour unique -Yahvé le connaît - plus de jour ni de nuit..." (Zaccharie 14-6,7)


DE DÉCOUVERTES EN DÉCOUVERTES...

nibiru.png

Après la découverte de la planète Pluton en 1930, des astronomes s'aperçoivent rapidement que les première théories concernant les influences hypothétiques d'une telle planète sur les orbites Uranus et Neptune ne sont pas validées par la seule existence de Pluton.

Par la suite dans les années 1970s, les ordinateurs devenant plus communs, un modèle informatisé de cette "Planète X " comme il fut appelé, fut créé. On détermine que la Planète X devrait être entre 4 et 5 fois plus grande que la Terre. Ils calculent également la longueur et la forme de son orbite autour du Soleil ainsi que le nombre d'années nécessaire pour compléter une telle orbite

En Janvier 1981 plusieurs quotidiens relatent que l'orbite de Pluton indique que la planète X existe. La rapport indique qu'un astronome de l'Observatoire Naval des USA a indiqué lors d'une conférence de l'AAS que des irrégularités dans l'orbite de Pluton indiquent que le système solaire contient une 10ème planète

En 1982 la NASA elle-même reconnaît officiellement la possibilité de l'existence de la Planète X, en annonçant qu'un objet est bien là - bien au-delà des planètes les plus éloignées.

En 1983 avec la coopération de la NASA un groupe d'astronomes commence une étude détaillée du ciel à l'aide du Infrared Astronomical Satellite (IRAS).À l'automne de cette année, l'IRAS découvre divers objets se déplaçant au voisinage du système solaire, dont 5 comètes inconnues, quelques comètes "perdues", 4 nouveaux astéroïdes et un objet énigmatique semblable à une comète. Les titres sont "Un objet géant mystifie les astronomes" et "Un corps mystérieux trouvé dans l'espace".

Le Washington Post publie alors l'article suivant : "Un Objet Géant au Bord du Système Solaire est un Mystère. Un corps céleste peut-être aussi grand que la planète géante Jupiter et a priori assez proche de la Terre pour faire partie de ce système solaire a été découvert dans la direction de la Constellation d'Orion par un télescope en orbite nommé IRAS. Cet objet est si mystérieux que les astronomes ne savent pas s'il s'agit d'une planète, d'une comète géante, d'un "proto-étoile" qui n'a jamais été assez chaude pour devenir une étoile, une galaxie éloignée si jeune qu'elle est encore dans le processus de formation de ses premières étoiles, ou une galaxie si enveloppée de poussière qu'aucune lumière émise par ses étoiles ne filtre jamais.
Tout ce que je peux vous dire c'est que nous ne savons pas ce que c'est,"
 dit Gerry Neugebauer, directeur scientifique de l'IRAS.

On trouve dans l'histoire diverses mentions d'une telle planète : Les sumériens l'appellent la 12ème planète ou "Nibiru" ("planète de passage"), et ont un nom pour qualifier son orbite d'approximativement 3600 ans : un "Shar".

Les babyloniens et mésopotamiens l'appellent "Marduk", Le Roi des Cieux ou le Grand Corps Céleste.

Les anciens hébreux la réfèrent comme le "Globe Ailé" en raison de sa longue orbite parmi les étoiles...

Les grecs la nomment "Némésis" (un de ses noms les plus courants).

Certains prophètes l'on nommé l'"Étoile Bleue", l'"Étoile Rouge", le "Messager Enflammé", et la "Comète de la Fatalité" parmi d'autres...

Les anciens astronomes indous nomment son orbite de 3600 ans "Treta Yuga" et la destruction qu'elle cause "Kali Yuga".


NIBIRU ET LES SUMERIENS

525162235_8f74edddd1.jpg

Il y a 6000 ans, la première grande civilisation sumer, fut fondée entre l'Euphrate et le Tigre, par les Sumeriens. Zecharia Sitchin, historien d'origine Russe s'intéressant aux langues, à l'histoire et à l'archéologie de l'Orient ancien, conclut en 1976 une genèse de l'homo sapiens en accord avec celle des Tibétains (si on en croit le lama Lobsang Rampa), des Hawaiiens, des aborigènes d'Australie, des Indiens d'Amérique du Nord (Apaches, Hopis et Sioux), des Mayas (d'après le prêtre de la confrérie blanche des Mayas, Miquel Angel).

Les Annunakiens des mythes Sumériens, "ceux qui descendaient du ciel sur la Terre", étaient des extra-terrestres venant d'une planète encore inconnue de notre système solaire qui fait le tour du soleil en 3600 ans, la planète Nibiru.

Il est curieux de noter que les phases évolutives de l'humanité se font au rythme de 3600 ans c'est-à-dire qu'à chaque retour de la planète Nibiru, une nouvelle phase civilisatrice commence. 11 000 ans Av. J.C. : l'agriculture ; 75 000 av. J.C. la culture néolithique puis 3800 ans av. J.C. la civilisation sumérienne.

La dernière fois que Nibiru serait passé, était à l'époque de Moïse. 1300 - 1250 ans av J.C. Deux faits furent marquant: d'abord la manne céleste. Son explication tient au fait que Nibiru, planète-comète, aurait une queue. Celle-ci, outre des particules allant du gravier aux pierres plus grosses, contiendrait des substances pétrolifères qui au contact de notre atmosphère se précipitent telle une rosée sucrée très riche en protéines et comestible.

L'autre point serait l'ouverture de la Mer Rouge devant les Hébreux. Il s'est agi sous l'effet de l'attraction de Nibiru de remontées de plaques tectoniques qui ont momentanément scindé la mer en deux avant de s'effondrer engloutissant ainsi les Egyptiens. Dans ce ca, la Planète, sera au plus près de nous dans 250 à 300 ans par rapport à la date estimée de la vie de Moïse. Certains de ses passages ont été catastrophiques d'autres non. En tout cas, cela valide les écrits sumériens.

Sur le cylindre (sceau) ci-dessus, les tailles des planètes montrées peuvent être considérées comme des approximations. Néanmoins, il est évident que Nibiru ait été considéré non seulement beaucoup plus grande que Pluton, mais également que la terre. Ce n'était donc pas "une roche glaciale" dans la ceinture de Kuiper. Nibiru, pour les Babyloniens, était le corps céleste lié au dieu Marduk.

En Akkadien cela signifie "l'endroit de croisement " ou "l'endroit de la transition". Mais dans la plupart des textes babyloniens Marduk est identifié avec la planète Jupiter (?).

Selon des chercheurs et ufologues, les habitants de cette planète, les Nibiriens, (ou les Anunnaki, Nephilim, Elohim, Mardukiens, etc.), atterrirent sur notre Terre pour la première fois il y a environ 450.000 ans pour sauver leur planète. Ils se mirent à extraire l'or et d'autres matières premières dont ils avaient besoin et créèrent l'homo sapiens il y a 300.000 ans environ par manipulations génétiques sur des femelles d' hominiens. Ils avaient besoin d'aide, car ils ne voulaient plus extraire eux-mêmes ces matières premières. La Mésopotamie fut leur première colonie.

Selon le mythe, les dirigeants des civilisations extra-terrestres devaient faire face à des rivalités dues à la conduite à mené face à leur création. Les hommes qui n'étaient rien d'autre que des esclaves, furent soumis à la famine, aux maladies et à des guerres biologiques.

Les textes de Mésopotamie montrent que tous ces moyens s'étant révélé inefficaces pour faire régresser la population humaine, les extra-terrestres décidèrent d'exterminer les hommes en provoquant un grand déluge.

Les tablettes Mésopotamiennes indiquent que "EA", Prince extra-terrestre de la Terre, créateur de l'homo sapiens, se rebella, n'acceptant pas les cruautés que ses congénères infligeaient aux hommes, et fonda cette"Confrérie du Serpent".

Mais la confrérie fut vaincue par d'autres groupes des extra-terrestres régnants, EA fut banni sur Terre.

De "Prince de la Terre", il devint : "Prince des ténèbres".

On enseigna alors aux hommes que tout le mal de la Terre était de sa faute et qu'il voulait que les hommes deviennent des esclaves. On exhorta les hommes à le démasquer chaque fois qu'il se réincarnerait et à l'anéantir avec ses créatures s'ils les rencontraient.

Source: http://secretebase.free.fr/planetes/nibiru/nibiru.htm


HISTOIRE DES ANNUNAKI

Il y a fort longtemps, mais pas dans une lointaine galaxie, dans notre bon vieux système solaire (probablement peu après sa formation voici 4.6 milliards d'années), la terre, alors deux fois plus grosse qu'aujourd'hui et recouverte d'eau, s'appelait Tiamat et orbitait entre Mars et Jupiter. Tiamat possédait alors une grosse lune (du nom de Kingu qui n'est évidemment pas celle d'aujourd'hui) qui sera plus tard destiné à devenir une planète, dont nous n'avons malheureusement pas d'autre précision (cette mystérieuse planète, autrefois Kingu, serait probablement Mercure dont les anomalies pourraient ainsi être justifiées).

Une dixième planète (ou douzième corps céleste pour les anciens qui incluaient la Lune et le Soleil) plus grosse que Tiamat, nommée Nibiru (ou Nibirou) par les sumériens et plus tard Marduk (ou Mardouk) par les babyloniens (du nom de leur dieu principal depuis Hammourabi), décrivait également une très large orbite elliptique (d'une période de révolution égale à 3600 ans) entre Mars et Jupiter.

Nibiru (Marduk) tournait dans le sens inverse des autres planètes et son orbite n'était pas forcément dans le plan de l'écliptique (le plan orbital des autres planètes), ce qui signifierait qu'elle n'appartenait pas au système solaire à son origine.

L'Enuma Elish (texte sacré babylonien) précise que Nibiru (Marduk) était une planète "nomade" propulsée dans le système solaire (et capturée) suite à un événement cosmique de nature inconnue. Sa trajectoire, via Neptune et Uranus, aurait suivi un mouvement effectué dans le sens des aiguilles d'une montre à l'inverse du sens de rotation des autres planètes tournant autour du soleil.
Les effets gravitationnels combinés de ces autres planètes auraient alors déviés Marduk vers le centre du système solaire, en pleine formation (Les tablettes sumériennes n'y font pas allusion mais toutes n'ont sûrement pas été découvertes et un grand nombre et surtout de meilleure qualité).

La vie semble s'être épanouie sur Marduk, probablement après sa capture par le système solaire, aboutissant à une civilisation extraterrestre (les Annunaki pour les Sumériens et les Néfilims pour les Babyloniens et plus tard les Hébreux) ayant acquis une certaine maîtrise du voyage interplanétaire avant la catastrophe.

En effet, Nibiru/Marduk s'approcha si près de ce qui était alors notre orbite, qu'une de ses lunes entra en collision avec Tiamat (les textes sumériens moins précis laissent plutôt supposer que le choc concerne les deux planètes elles-mêmes) la coupant en deux.
La partie supérieure intacte de Tiamat (ainsi que sa lune principale) fut (furent) déplacée(s) sur une nouvelle orbite entre Mars et Vénus pour devenir après un nouvel équilibre (et reconstruction géologique) notre Terre telle qu'elle est aujourd'hui. L'autre partie de Tiamat (celle ayant subit le choc) aurait été réduite en mille morceaux pour devenir, selon les Sumériens, le "bracelet martelé" que nous appelons la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter.

à ce propos, on a repéré des trouées importantes à l'intérieur de la ceinture d'astéroïdes (diamètre de l'ordre du million de km) qu'on explique par des phénomènes de résonance avec Jupiter (cf. les divisions de Kirkwood). Mais que l'on pourrait également justifier par l'orbite d'un important corps planétaire qui l'aurait traversée.

Les archives sumériennes précisent que les Annunaki étaient très grands : les femmes avaient une taille de 3 à 3.50 m et les hommes de 4 à 5m. Leur durée de vie était d'environ 360 000 années terrestres (soit environ cent années de Nibiru/Marduk, ce qui est cohérent avec notre longévité), puis ils mourraient comme tout le monde. 

Toujours selon ces archives, il y a environ 450 000 ans, les Annunaki / Néfilims durent impérativement solutionner un problème atmosphérique en liaison avec leur hiver (aphélie : point de l'orbite d'un corps tournant autour du Soleil où la distance de ce corps au Soleil est maximale) très long. Leurs scientifiques ont alors imaginé de répandre de la poussière d'or dans la partie supérieure de leur atmosphère afin de profiter de son fort pouvoir émissif permettant ainsi de maintenir une température suffisante à leurs besoins. Il est intéressant de noter que nos spécialistes préconisent une solution analogue pour lutter contre les trous de la couche d'ozone en y répandant des particules de poussière destinées à filtrer les rayons nocifs du Soleil.

Les gisements d'or sur Nibiru (Marduk) étant insuffisants, la Terre fut exploitée à son tour (il est possible que Mars ait été antérieurement exploité car plus proche). Les tablettes décrivent les Annunaki voyageant dans des vaisseaux spatiaux laissant sortir des flammes à l'arrière des fusées de type rocket. Cette technologie nécessitait que Nibiru soit suffisamment proche de la Terre pour faire le voyage entre les 2 planètes. Ils atterrirent et s'établirent dans une région correspondant à l'Iraq actuel en constituant ainsi les premières colonies (constructions des premières villes extraterrestres).

Pour trouver de l'or, ils se rendirent dans une vallée située au Sud-Est de l'Afrique (en face de l'île de Madagascar). Des ouvriers Annunaki (les dieux inférieurs comme les désignaient les Sumériens ) creusèrent et exploitèrent les premières mines d'or. Des navettes furent mises en œuvre pour transférer l'or depuis l'Afrique du Sud vers Nibiru. 100 000 à 150 000 ans plus tard (ici les textes sont imprécis), ces ouvriers Annunaki ne tolérant plus leurs conditions de travail se rebellèrent contre leur hiérarchie militaire. La solution adoptée fut la fabrication d'ouvriers hybrides par ingénierie génétique à partir du sang Annunaki (ADN) et celui de primates locaux (trop malhabiles à l'état naturel) et qu'ils se substituent aux dieux inférieurs dans te travail minier.

Les premières expériences génétiques se firent dans des récipients en argile. Cette nouvelle espèce de primates devint l'Homo sapiens-sapiens : nous aurions ainsi été conçus (créés) par des dieux dans le seul but de servir d'esclaves destinés à creuser la terre et extraire son or. Notre fonction de mineur s'étendit plus tard à d'autre tâches domestiques.

Source: http://secretebase.free.fr/civilisations/sumeriens/annunaki/annunaki.htm


NIBIRU & LE BASCULEMENT DES PÔLES...

Le jour d’un basculement des pôles important, tel qu’il en adviendra lors du prochain passage de la 12ème Planète, ne pourra être ignoré par aucun être humain de la Terre. Pour la plupart, ce sera le jour le plus terrible.

Prophéties des Hopies

Chez les indiens Hopis d'Amérique du Nord, l'une d'elles dit ceci : "Un jour certaines étoiles viendront ensemble en une seule rangée, comme cela s'est déjà produit il y a des milliers d'années. C'est le temps de purification pour la Terre. Des changements de climat et de nombreuses catastrophes peuvent se produire quand nous parviendrons à ce stade. Ce qui peut se produire alors personne ne peut le savoir réellement".

Des "étoiles en une seule rangée" ? Voilà un élément qui évoque l'alignement de toutes les planètes prévu le 21 décembre 2012. D'après cette prophétie, outre d'immenses dégâts et pertes en vies humaines, ce serait le début d'une nouvelle ère glaciaire.
Les prophéties des Hopis auraient été communiquées à leurs prophètes par le Créateur lui-même. Elles peuvent ou ne peuvent pas se concrétiser... Il s'agit donc davantage de probabilités modifiables selon la volonté du Créateur ou des hommes, d'après ce que prétendent les Hopis qui les ont faites.

Celles qui se sont réalisées sont tellement impressionnantes que le livre des prophéties des Hopis (Hotevilla) a été traduit en Français par l'Unesco (T. E. Mails, op. cit., p. 186).Prophéties des MayasLes prophéties des Mayas sont en gros identiques à celles des Hopis. Elles indiquent que nous sommes parvenus à la fin d'un dernier cycle d'existence pour nos civilisations.

Les dates données de ce cycle correspondent pour le début au 12 août 3114 avant J. C. et au 21 décembre 2012 pour la fin... à ce moment-là notre planète est censée enregistrer de très violents séismes terriblement dévastateurs.


Prophétie de Nostradamus
L’effrayante perturbation dans l’orbite et dans le mouvement de la planète Terre est expliquée scientifiquement par le voyant Nostradamus lui-même, par l’approche d’un autre astre qui, durant sept jours, apparaîtra comme un autre soleil.

II-41
La grand estoille par sept jours bruslera,
Nuée fera deux soleils apparoir,
Le gros mastin toute nuict hurlera,
Quand grand pontife changera de terroir.


"À une éclipse de soleil, dit Nostradamus, succédera l’été le plus obscur et le plus ténébreux qui ait jamais été vu depuis la création jusqu’à la passion et la mort de Jésus-Christ, et depuis ce moment jusqu’à ce jour, et c’est au mois d’octobre que se produira une grande translation, de telle sorte qu’on croira que la Terre sera sortie de son orbite et se sera abîmée dans les ténèbres éternelles".

Évidemment le problème avec Nostradamus c'est qu'on peut en déduire plusieures interprétations...


L’Apocalypse de Saint-Jean

L’Apocalypse de Saint-Jean mentionne cet astre, le baptisant du nom d’Absinthe, amertume, (Apoc. VIII, 11). Cette planète gigantesque, habituellement désignée sous le nom d’Hercolobus, est appelée par certains la "Planète Froide" et d’autres la nomment la "Planète Rouge" ; elle est incontestablement beaucoup plus grande que Jupiter, le géant colossal de notre système solaire.

Astrologie l’Inde ancienne

Les astrologues de l’Inde ancienne nommaient Yuga le cycle de 3600 années correspondant au Shar. Selon les Puranas en effet, une Ère complète dure 14400 ans (soit 4 x 3600 ans) et se divise en quatre Âges principaux articulés à partir de ce cycle : le Satya Yuga ou Âge d’Or qui dure 7200 ans (soit 2 Shars), le Treta Yuga ou Âge d’Argent qui dure 3600 ans (soit 1 Shar), le Dwapara Yuga ou Âge de Cuivre qui dure 2400 ans (soit 2 tiers de Shar), et le Kali Yuga ou Âge de Fer qui dure 1200 ans (soit le tiers restant du quatrième Shar).
Ces Âges se divisent eux-mêmes en sous-âges qui ont les mêmes noms et s’échelonnent selon le même rapport-temps (2 + 1 + 2/3 + 1/3 = 4).

Ainsi, le Kali Yuga comporte son âge d’or qui dure 600 ans, son âge d’argent qui dure 300 ans, son âge de cuivre qui dure 200 ans et son âge de fer qui dure 100 ans. La période que nous finissons actuellement de traverser correspond à l’âge de fer du Kali Yuga et s’étend du début de notre XXe siècle au retour de Nibiru et au démarrage d’un nouveau grand cycle de 14400 années (= 4 Shars).


LA MYSTÉRIEUSE PLANÈTE "X"

En 1978, 2 astronomes de l'observatoire de la Marine US à Washington, R. Harrington et T. Van Flanders établirent que les orbites de Neptune et Uranus avaient subi des perturbations venant de l'attraction gravitationnelle d'un mystérieux corps céleste non identifié et qui fut appelé la planète X.. Cette mystérieuse planète avait précédemment éjecté Pluton et Charon de leurs anciennes positions (comme satellites de Neptune). Selon ces deux astronomes, la planète X. était une intruse que le soleil aurait piégé dans une orbite très excentrique, très inclinée sur l'écliptique. Cette planète aurait 3 aux 4 fois la masse de la terre.

En fait, les astronomes sont pour la plupart convaincus qu'il existe réellement une planète supplémentaire dans notre système solaire, raison pour laquelle elle fut appelée la 10e planète ou planète X.. Même la NASA en 1982 va reconnaître l'existence possible de la planète X..
Puis, en 1983, le satellite Iras repère dans l'espace lointain un objet mystérieux, ainsi que le rapporte le 30 décembre 83 le Washington Post après avoir interviewé le responsable de l'Iras qui déclare "un corps céleste, peut-être aussi gros que la planète Jupiter et peut-être orienté vers la terre au point de faire partie du système solaire, a été découvert dans la direction de la constellation d'Orion par un télescope en orbite... nous ne savons pas ce que c'est".
Dans les années qui suivirent, on fut plus discret, mais les recherches continuèrent indiquant que la planète X devait avoir une orbite inclinée de 30 degrés sur l'écliptique, qu'elle devait se trouver trois fois plus loin du soleil que Pluton et avoir 3 à 4 fois la masse de la terre.

En 1987, la NASA reconnaît officiellement l'existence de cette planète, ainsi que le rapporte Newsweek du 13/7/87 "... La semaine dernière, la NASA fit une déclaration étrange : une 10e planète, excentrique, pourrait être en orbite (ou non) autour du soleil...".

Le 7 avril 2001, le rapport de Science News titre "l'orbite singulière d'une comète suggère une planète cachée "écrit" bien au-delà des neuf planètes connues un objet aussi massif que Mors pourrait avoir fait partie de notre système solaire et pourrait bien s'y trouver encore".

Cet article rapporte la découverte par une équipe d'astronomes, l'année précédente, d'une comète désignée cette fois-ci sous le nom de 2000-CR/105, sur une orbite solaire elliptique qui la situe à 4,5 milliards de kilomètres du soleil et (ajoute Sky And Télescope du 05/04/2020) cette orbite à une périodicité de 3300 ans. Une autre étude de l'équipe de L'observatoire de Nice Côte d'Azur, parue dans Icare suppose que l'orbite de la comète pourrait être l'ouvre d'une planète encore invisible aussi grosse que Mars....

Bref, la mystérieuse planète alimente les conversations des astronomes ; De toute évidence la planète est bien là, toujours aussi mystérieuse. Mais elle n'intrigue pas que les astronomes si l'on en croit Zacharia Sitchin...

Virgo-Nibiru0.jpg

Voici un Crop Circle qui semble faire référence au sujet de l'approche de la 12ème planète.

 

Source: http://agentssanssecret.blogspot.fr/2010/10/rumeurs-sur-la-12eme-planete.html

Commenter cet article

MAXDEG 16/10/2012 19:57


Que c'est pénible ces références à EINSTEIN, sans arrêt... faites donc référence à Henri POINCARE, authentique génie , ça nous changera..

Bain oui 16/10/2012 07:39

@Mikael ta juste a pèser deux fois et sa l'écrit deux fois ces pas moi qui l'ai fait 2 fois mon commentaire ! De toute façon tu passe ton temps a chialer et critiquer tout ... :)

Rudy 15/10/2012 18:32



Mickael 15/10/2012 16:55


@Bain oui encore: T'as Besoin de répéter deux fois la même chose une connerie par jour ça suffit pas ?


@deds : La critique est facile... Mais va zi mon gars va faire un dessin pareil sans vu aerienne. Aprés tu pourras l'ouvrir !

Cassie 15/10/2012 13:54


Velikovsky n'a jamais dit que vénus était sortie de son orbite, il a dit que vénus était une comète venue d'ailleurs
De plus la tablette qui est montrée en photo ne montre pas nibiru, et comme le dit Anton Parks même après plusieurs demandes Sitchin n'a jamais voulu dire quelle était la tablette où Nibiru était
mentionnée, on peut se demander si les dires de Sitchin sont valables ou pas.


J'ai passé 3 heures ce weekend à discuter de ça avec un archéologue, un chercheur qui vient de sortir un livre sur les anunnakis et Sitchin, ben conclusion rien n'est clair et encore moins les
explications bizarres à propos de l'or qu'il fallait mettre dans l'atmosphère de Nibiru.


Par contre en Egypte il y a bien un Neb-Heru, qui est le nom de Horus et qui voudrait dire l'étoile du matin, et ça c'est vénus, vous pouvez toujours la voir pour le moment juste avant le lever
du soleil.


Et puis il n'y a pas que ça, si on s'en réfère a Fomenko, et au rencentisme, il se pourrait qu'on ne soit même pas en 2012 mais bien avant, du genre 1200 donc il n'y aurait pas encore 3600 ans de
passé depuis Moïse, mais ça c'est aussi de la spéculation

deds 15/10/2012 10:30


@Toto + 100000 !!


pour ce qui est du crop cycle, ça doit le plus mal fait de la planète !!! surement l
equipe de bras cassés de chez wiki qui l ont créé !

Tipol 15/10/2012 10:29


On parle beaucoup de la même chose, des répétitions qui manquent de précisions.
Une planète n'apparait pas brutalement, il faudrait déterminer plus de paramètres que la période.

Toto 15/10/2012 10:05


Je n'ai pas lu la belle histoire, cependant :


http://fr.wikipedia.org/wiki/Immanuel_Velikovsky


"Immanuel Velikovsky est un psychiatre et écrivain russe."

Bain oui encore 15/10/2012 09:52

Les crop circle encore de la foutaise !

Bain oui encore 15/10/2012 09:52

Les crop circle encore de la foutaise !

popol 15/10/2012 09:42


Un peu de lecture : "La Terre bombardée", "La planète folle" et deux autres ouvrages. Format PDF.
Lien : http://www.jheberg.net/captcha/fQ6akg-unpeudelecture-rar

Archives

Articles récents