Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Scandale: L'Espagne veut taxer les écoliers apportant leur repas !

Publié par wikistrike.com sur 9 Août 2012, 22:01pm

Catégories : #Social - Société

 

Espagne: taxer les écoliers apportant leur

repas, une idée qui scandalise


 

gamelle.jpgDans une tentative désespérée de réduire leur déficit, certaines grandes régions d’Espagne comme Madrid, Valence ou la Catalogne envisagent de taxer à la rentrée les élèves qui apportent leur déjeuner à l’école, provoquant l’ire des parents déjà asphyxiés par la rigueur.

Dans ces régions, une participation financière pourra être demandée aux enfants qui apportent leur panier-repas, pour avoir accès au réfectoire.
Ce qui va se faire, c’est permettre aux centres scolaires de donner leur feu vert à l’entrée des +tupperware+ à l’école, explique Ignacio Gago Fornells, porte-parole du ministère de l’Education de la région de Madrid.

Jusqu’à aujourd’hui ce n’était pas permis, sauf dans des cas exceptionnels comme les allergies alimentaires, souligne-t-il.

Avec la crise, de plus en plus de parents économisent et préfèrent fournir le déjeuner à leurs enfants. Environ 60% des 324.000 élèves des 791 écoles publiques de la région de Madrid ont déjeuné à la cantine pendant l’année 2011-2012.

En outre, les aides aux familles pour le déjeuner vont baisser, passant, dans le cas de Madrid, de 29 millions à 16 millions d’euros, en raison des coupes budgétaires drastiques des régions pour réduire leur déficit.

La Catalogne a annoncé qu’elle demanderait jusqu’à trois euros par jour pour l’utilisation des locaux de la cantine par ceux qui viennent avec leur repas.

La région de Valence envisage une mesure similaire.

Les associations de parents d’élèves et l’opposition de gauche dénoncent une mesure inique qui touche surtout les plus pauvres.

Le gouvernement attaque les secteurs les plus défavorisés et ne garantit absolument pas les principes de base comme garantir que personne n’abandonne les études pour des raisons économiques, a affirmé Miquel Soler, un responsable socialiste de la région de Valence.

Afp

 

Archives

Articles récents