Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

« Un livre pour enfants » montrant de scènes de sadisme et de meurtres, par Yves St Laurent

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 24 Septembre 2011, 16:55pm

Catégories : #Politique internationale

 « Un livre pour enfants » montrant de scènes de sadisme et de meurtres, par Yves St Laurent

 

 

 

65975037 p

 

La Vilaine Lulu, c’est le nom du livre, édité en édition  collector  pour la modique somme de 190€. La première version de cette BD de 96 pages en noir, blanc et rouge, couleur du drapeau nazi, daterait de 1957, quand YSL a crée ce personnage de gamine qui devient de plus en plus perverse, au point de sacrifier des bébés et de prostituer ses copines.

L'idée de la vilaine Lulu serait venue à YSL quand il regardait un de ses collaborateurs, dont il se moquait, disait-il, dans la BD... Il le regardait faire quoi cet ami ?... Celle-ci a été éditée une première fois en 1967, puis rééditée en 2002 dans une édition à 550 € tirée à 500 exemplaires seulement, puis en 2010 aux éditions La Martinière, pour la modique somme de 19€ (à l'époque, le magazine Elle disait que la BD était "la plus fashion du moment"... En effet, beaucoup de commentateurs (sinon tous dans les médias commerciaux) disent qu'il s'agit d'une simple critique sociale, ironique etc.

Je ne laisserais pourtant jamais un enfant approcher d’un tel bouquin, malgré les commentaires fort élogieux qu'on peut lire sur les sites des éditeurs et ailleurs. Extraits choisis :

« Personnage politically not correct, en phase avec la légèreté des années 60 qui a bien inspiré Yves Saint-Laurent, dont le coup de crayon est plutôt efficace dans le portrait caricatural qu'il dresse d'une femme et aussi d'une génération. Les situations mettant en scène Lulu font partie de la vie quotidienne, avec leur dose d'exceptionnel, des allusions à des vedettes de l'époque, des jeux de mots faisant référence à des marques (Dorothée Bis devient Gertrude Bis et Ted lapidus Tedy Lapidouze). Un album rempli de fraîcheur et de pétillant, dont je n'avais que très peu entendu parler avant la réédition (identique à l'original) chez Sand et Tchou ».

Il ne s’agit pas d’un « portrait caricatural », et les scènes ne font heureusement pas du tout partie de la « vie quotidienne » des gens normaux, ou à peu près normaux. Cet album n’est pas « rempli de fraîcheur et pétillant », au contraire il donne plutôt envie de vomir. D'autres ont qualifié cette publication de "mordant et drôle", comme on le voit sur le site de la FNAC, qui présente la BD:

"La vilaine Lulu est une petite fille espiègle qui vit des aventures la menant de l’école à la télévision, de New York aux colonies de vacances, du monde de la mode à Dijon. Elle porte un regard drôle et ironique sur le monde curieux dans lequel vivent les adultes qui l’entourent.
Dans un style naïf, presque enfantin, Yves Saint Laurent se moque parfois avec cruauté, souvent avec humour, toujours avec intelligence, de ses contemporains, de ses proches, du milieu de la mode et des mœurs de l’époque. L’ensemble est mordant et drôle, et n’a pas pris une ride".

Les auteurs auraient pu préciser que les scènes racontées et illustrées sont d'un rare sadisme, au point où on se demande s'ils ont seulement ouvert le bouquin ! Une chose est sûre, il plaît beaucoup si on en juge par le nombre de rééditions de cette BD vieille de plus de 50 ans.

Comme par hasard, depuis une semaine, les blogs critiquant ce machin et les vidéos explicatives ne sont plus disponibles sur Internet, suite à « une réclamation pour atteinte aux droits d’auteur soumise par la Fondation Pierre Bergé, fidèle et vieil ami d’Yves Saint Laurent », précise Youtube.

On en trouve heureusement encore quelques versions, mais apparemment les vidéos sont souvent effacées des sites Youtube et Dailymotion, mais republiées par les internautes:

 


 

Dans cette BD, les enfants peuvent ainsi voir des sacrifices humains et même de bébés en offrande à Vénus : des sacrifices de bébés démembrés dont les corps sont jetés au bas d'un autel,  l'égorgement d'une jeune fille ligotée, des enfants torturés et d'autres jetés dans un gros chaudron, l'enlèvement de gamines par Lulu à la sortie de l'école, pour ensuite les attacher sur un lit et les torturer ou pour les pendre, etc., le quotidien quoi. Dans ce livre est dépeint les rituels sataniques classiques, les sacrifices d’enfants, les égorgements au couteau. On appelle ça un livre pour enfants, moi j’appelle ça une incitation flagrante au satanisme et au sacrifice humain. Comment la société peut-elle tolérer de telles œuvres, surtout quand on sait que 80% des réseaux pédophiles ne concernent pas des snuff-movies, mais des sacrifices humains ? Pourquoi si peu de journalistes enquêtent, pour ne pas dire aucun ? A qui avons-nous affaire ?

 65975594_p.jpg

 

Lulu affiche toujours un sourire radieux durant ces scènes, et réutilise les cheveux des enfants pour en faire des coussins pour son rat, son animal de compagnie. Elle recrute aussi d' "énormes lutteurs" pour piétiner les enfants "afin de les rendre souples et minces", empoisonne des bébés, envoie les petites filles qu'elle prend dans les écoles chez un émir dont le harem est rempli... Lulu, qui a en fait plusieurs personnalités dans le bouquin, tombe amoureuse d'un pompier et décide de brûler sa rivale amoureuse.

Ensuite, elle prend le pouvoir mondial et même au sein de l'Eglise en tuant le Pape… Génial !

Bref, rien d'enfantin là-dedans, juste un condensé d'histoires toutes plus sadiques les unes que les autres. Etrangement, ce que j'ai pu voir de ce livre ne m'a pas du tout fait rire, je me demande bien pourquoi…

D'aucuns estiment qu'il s'agit même plutôt d'un manuel d'initiation satanique, ou parlent d'un "conte satanique contemporain"... Qui était présente lors de la rétrospective Yves St Laurent qui a eu lieu en 2010.

Qui marche apparemment très bien au Japon, où il a été édité sous le nom "otemba Lulu", et où un site Internet lui est consacré.

Bref, à chacun de se faire son opinion, mais le fait qu'un tel bouquin ait été publié, et surtout qu'il soit destiné officiellement à des enfants, pose de véritables questions. Imaginons deux minutes une maîtresse d'école lire ce genre de truc à des gamins de maternelle ou primaire, et demandons nous comment on réagirait en tant que parents. Non, ce livre est destiné aux adultes, adeptes d'humour noir, dirons-nous.

Pour terminer, on va conclure avec la petite note rédigée à la fin de la BD: " Toute ressemblance avec des personnes qui existent ou qui ont existé est parfaitement voulue".

 

 

Nous restons à votre disposition pour tout entretien que vous pourriez souhaiter.

 

Nous vous prions de croire, Monsieur Yves St Laurent, en l’expression de nos salutations distinguées.

 

Ceri pour Donde Vamos

 

Et par toute la Rédaction Wikistrike

 

wikistrike.civilisations@gmail.com

 

 

voir aussi :

pédocriminalité, les réseaux de la honte

http://wikistrike.over-blog.com/article-pedopornographie-les-reseaux-se-portent-bien-merci-82328886.html

 

et retrouvez la partie II sur un des meilleurs blogs de journalisme international Donde Vamos :

http://dondevamos.canalblog.com/archives/2011/06/12/21377447.html

 

 

 

 

U.S. version :

 

"A children's book" showing scenes of sadism and murder, by Yves St Laurent

 65975037 p

La Vilaine Lulu is the name of the book, published in collector's edition for the modest sum of € 190. The first version of the comic book 96 pages in black, white and red color of the Nazi flag, dates from 1957, when YSL has created this character kid who becomes more and more perverse, the point of sacrificing babies and prostitution her friends.

The idea of ​​ugly is coming to Lulu YSL when he looked at one of his colleagues, he laughed, he said, in the comics ... He watched his friend do what? ... It was published first in 1967 and reissued in 2002 in an edition of 550 € 500 copies only, and in 2010 published by La Martiniere for the modest sum of € 19 (at the time, the She said the magazine BD was "the most fashion of the moment" ... Indeed, many commentators (if not all in the commercial media) say it is a simple social criticism, irony and so on.

But I would not let a child never to approach such a book, despite the strong comments of praise that can be read on publisher sites and elsewhere. Excerpts follow:

"Character not politically correct, in keeping with the lightness of the 60 years that has inspired Yves Saint-Laurent, whose draughtsmanship is more effective in the caricatured portrait he paints of a woman and as a generation. Situations featuring Lulu are part of everyday life, with their dose of exceptional allusions to stars of the time, play on words referring to brands (Dorothée Bis Bis is Gertrude and Ted Lapidus Tedy Lapidouze ). An album full of freshness and sparkle which I had only heard very little about before the new edition (identical to the original) in Sand and Chu. "

This is not a "caricature" and the scenes do not happily part of the "daily life" normal people, or nearly normal. This album is not "full of freshness and sparkling", on the contrary it gives more feeling sick. Others have described the publication of "biting and funny," as seen on the site of the FNAC, which has the BD:

 

"The ugly Lulu is a mischievous little girl who lives the adventures leading the school on TV, New York's holiday camps, the world of fashion in Dijon. It is a funny and ironic eye on the curious world in which adults live around them.
In a naive style, almost childlike, Yves Saint Laurent sometimes cruelly mocked, often humorous, always with intelligence, of his contemporaries, his family, the world of fashion and mores of the time. The whole is biting and funny, and has not aged a bit. "

The authors could have pointed out that the scenes are told and illustrated with rare sadism, to the point where you wonder if they have only opened the book! One thing is sure, he likes a lot judging by the number of reprints of the comics dating back over 50 years.

Coincidentally, last week, blogs criticizing this thing and explanatory videos are no longer available on the Internet, after "a claim for copyright infringement submitted by the Fondation Pierre Bergé, faithful old friend Yves Saint Laurent, "says Youtube.

 65975594 p

 

In this comic, the children can see human sacrifice and even babies in an offering to Venus sacrifices of babies whose dismembered bodies were thrown at the foot of an altar, the slaughter of a young girl tied up, children others tortured and thrown into a large pot, removal of kids from Lulu out of school, and then tie them on a bed and torturing them or hang them, etc.. the newspaper what. In this book depicts the traditional Satanic rituals, sacrifices of children, throat slitting knife. It's called a children's book, I call it a flagrant incitement to Satanism and human sacrifice. How can society tolerate such works, especially when you consider that 80% of pedophile rings do not relate to snuff-movies, but human sacrifices? Why do so few journalists investigate, not to say no? Who are we dealing with?

 

Lulu always displays a radiant smile during these scenes, and reuses the children's hair to make cushions for the rat, a pet. She also recruits an "enormous wrestlers" to trample the children "to make them soft and thin," poisons babies, sends the girls take it in schools in an emir, whose harem is filled ... Lulu, who has several personalities in the book, falls in love with a firefighter and decided to burn his rival in love.

Then she takes the global power and even within the Church by killing the Pope ... Great!

In short, nothing childish in there, just a compendium of stories all the more sadistic than the other. Strangely, I could see this book did not laugh at all, I wonder why ...

Some consider it even more of a manual on basic Satanic, or speak of a "Satanic contemporary tale" ... Who was present at the Yves St Laurent retrospective held in 2010.

Apparently works very well in Japan, where it was published under the name "otemba Lulu" and where a website dedicated to him.

In short, everyone to their own opinion, but that such a book was published, and above all it is officially intended for children, raises real questions. Imagine two minutes a school teacher read this stuff to kids in kindergarten or elementary school, and ask us how we react as parents. No, this book is for adult fans of black humor, shall we say.

Finally, we will conclude with a small note written at the end of the comic book: "Any resemblance to persons that exist or have existed is perfectly appropriate."

  

We remain at your disposal for any service you could want.

  
Please accept, Mr. Yves St Laurent, in the expression of our highest consideration.

  

Ceri for Donde Vamos

  

And all the writing Wikistrike

  

wikistrike.civilisations @ gmail.com

  
See also:

crimes against children, networks of shame


http://wikistrike.over-blog.com/article-pedopornographie-les-reseaux-se-portent-bien-merci-82328886.html


Part II and find one of the best blogs on international journalism Donde Vamos:

http://dondevamos.canalblog.com/archives/2011/06/12/21377447.html

 

Archives

Articles récents