Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Se réfugier dans une grotte pour échapper aux ondes

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 31 Octobre 2011, 12:53pm

Catégories : #Santé - psychologie

Se réfugier dans une grotte pour échapper aux ondes

 

ondes-nefastes.jpgDeux femmes souffrant d’électro-hypersensibilité ont décidé de passer l’hiver dans une grotte des Hautes-Alpes pour fuire les ondes émises par les téléphones portables et internet.

Pour la troisième année consécutive, Anne Cautain s’apprête à passer l’hiver dans une grotte reculée des Hautes-Alpes, à Beaumugne. Avec Bernadette Touloumond, elles ont décidé de se réfugier dans cet endroit isolé pour échapper aux ondes qu’elles ne peuvent plus supporter du fait de leur électro-hypersensibilité (EHS). L'association Robin des Toits, qui milite entre autres pour la reconnaissance de la maladie, estime à quelques dizaines les cas extrêmes "d'intolérance" dont souffrent les deux femmes. Mais environ 3% de la population française souffrirait d'EHS, d'après leurs données.

Anne Cautain, 55 ans, explique comment elle s’est mise à ressentir des "brûlures dans le crâne et sur la peau", en janvier 2009. Selon elle, sa vie s’est alors transformée en celle d'un "animal traqué". Elle a cherché à se protéger des radiofréquences, sources de ses "maux de tête insupportables", en dormant dans des zones telles que le coffre d'une voiture, une cave de restaurant, en passant par des parkings souterrains et les champs de la campagne bourguignonne.

"Aucune preuve scientifique d'une relation de causalité entre l'exposition aux radiofréquences et l'hypersensibilité électromagnétique n'a pu être apportée", indique l'Agence nationale de sécurité sanitaire dans un rapport de 2009. Une assertion démentie par Dominique Belpomme,  professeur en cancérologie, qui assure que des études cliniques ont prouvé les effets des champs électromagnétiques sur la santé.

Entreposées dans des cagettes soigneusement rangées à l'entrée de la grotte, les courges, pommes et poires issues de l’agriculture biologique sont "érigées comme une thérapie destinée à nous aider à tenir le coup", affirment les deux femmes, qui refusent d'être considérées comme des marginales. Elles réclament simplement la création de "zones blanches", même si elles savent que leur demande va à l'encontre de la tendance actuelle  qui vise à couvrir l'intégralité du territoire français par les réseaux de téléphonie mobile.

 

Source: maxisciences

Les maires ne pourront plus s’opposer aux antennes-relais !

 

Nolwenn Weiler

ale selon le Centre de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques (Criirem ) : la responsabilité du maire est pourtant engagée «car il y a désormais une obligation de gestion du risque sanitaire au vu de la classification par l’Organisation mondiale de la Santé des champs de fréquences radioélectriques dans la catégorie des substances potentiellement cancérigènes ».

Chargé d’examiner la légalité d’arrêtés municipaux destinés à limiter l’implantation d’antennes-relais, le Conseil d’État a tranché le 26 octobre : seules les autorités de l’État – ministre, Autorité de régulation des co

http://www.bastamag.net/article1872.html 

mmunications électroniques et des postes (Arcep), Agence nationale des fréquences (ANFR) – sont compétentes pour décider de la pertinence des emplacements. Les maires se voient donc privés d’un important pouvoir de décision, qui leur permettait pourtant d’appliquer sur leur commune un principe de précaution concernant les ondes électromagnétiques. Et ceci alors qu’ils sont de plus en plus nombreux à prendre des mesures de protection de leurs populations contre unrisque sanitaireencore trop peu pris en compte.

Une décision paradox

 

Source : bastamag

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents