Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Secousses à San Francisco alors que la Californie répète le "Big One"

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 21 Octobre 2011, 05:10am

Catégories : #Terre et climat

 

Secousses à San Francisco alors que la Californie répète le "Big One"


media_xl_4428481.jpg

Un séisme de magnitude 3,9 a secoué jeudi la région de San Francisco sans faire de blessés ni de dégâts, alors que la Californie se prêtait à la simulation annuelle du "Big One", le tremblement de terre dévastateur redouté par les sismologues et les Californiens.

L'épicentre du séisme se situait à un peu plus de 3 km du l'Université de Berkeley, et la secousse a été ressentie à San Francisco et dans sa baie.
 
La secousse - d'une magnitude fréquente en Californie - s'est produite quelques heures après la simulation annuelle du "Big One", organisée par les autorités pour préparer la population à l'éventualité d'un séisme majeur.
 
Quelque 8,2 millions de personnes s'étaient inscrites pour participer à la simulation, qui consistait par exemple, dans les immeubles de bureaux, à s'abriter pendant quelques instants sous son bureau. L'importante activité sismique de la Californie est due à la faille de San Andreas, qui traverse l'Etat le plus peuplé des Etats-Unis sur un axe nord-sud.
 
Les sismologues estiment à 99% la probabilité d'un séisme dévastateur en Californie dans les 30 prochaines années. Selon les estimations, un tremblement de terre d'une magnitude de 7,8 pourrait tuer 1.800 personnes, en blesser 50.000 et endommager 300.000 édifices.
 
En 1994, un séisme de magnitude 6,7 à Los Angeles avait fait 60 morts et des dégâts chiffrés à 10 milliards de dollars. Cinq ans plus tôt, 67 personnes étaient mortes à San Francisco dans un tremblement de terre de magnitude 6,9. (belga)

© ap
21/10/11 03h48
Source : 7s7.be 

19 octobre 2011 -  RENO, NV

Un essaim de plus de 700 séismes ont frappé près du petit Comté de Sierra, en Californie, la communauté des Sierraville depuis août, bien qu’il y ait une bonne chance que peu, voire aucun des tremblements ont été ressentis.

Il y a eu plus de 30 séismes d’une magnitude de 1 ou plus dans la dernière semaine, le plus important étant d’environ 1,8 a déclaré Ken Smith, gestionnaire du réseau sismique pour le Nevada, Laboratoire de sismologie.

Mais les tremblements de terre sont si profonds – plus de 29 km (18 miles) sous la surface ou plus – et tellement mineure, Smith pense qu’ils ont peu de chances d’être ressentie à la surface.

Ils sont centrés à environ 3 km (2 miles) à l’ouest de la Sierraville et 50 km (31 miles) à l’ouest de Reno.

Les sismologues ne peuvent pas encore dire avec certitude ce qui se passe, mais il semble que les séismes sont causés par le magma en mouvement.

La terre est essentiellement divisée en couches, la croûte, le manteau et le noyau avec la température qui réchauffe plus la profondeur.

Smith a déclaré que le sol dans cette zone est constamment en mouvement, le déplacement est d’environ 14 millimètres par an.

En raison de cette motion, il semble que le magma a trouvé un moyen de couler du manteau, la zone du milieu, à la croûte, la zone supérieure.

« Le manteau supérieur dans cette région a beaucoup de magma en elle », a déclaré Smith. « Parfois, il trouve un moyen de faire son chemin dans la croûte inférieure de la plaque ou de la croûte et le manteau. … Comme tout est en mouvement autour, ils ont la possibilité d’injecter du magma dans les endroits où il peut ».

Ces tremblements apparaissent similaires à l’essaim de séismes qui ont frappé sous le lac Tahoe en 2003, qui ont ensuite été déterminés susceptibles d’injection du magma profond, Smith a dit.

Ce magma – lave appelé dès qu’il atteint la surface de la terre – n’est pas associé avec le volcan, au nord de Lassen, a t-il dit.

Bien qu’il ne va pas finir comme une éruption volcanique, il pourrait déformer la croûte terrestre et de préparer le terrain pour un tremblement de terre – mais pas n’importe quand, bientôt.

Un essaim similaire s’est produit dans la région de la Sierra en 2009, mais celui-ci est plus fort.

Source: RGJthe extinction protocol

Archives

Articles récents