Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Selon des chercheurs américains, il manque une planète à notre système solaire

Publié par wikistrike.com sur 20 Décembre 2012, 15:02pm

Catégories : #Astronomie - Espace

Et s'il manquait une planète à notre système solaire ?

 

 

notre-systeme-solaire-pourrait-avoir-comporte-une-planete-g.jpgSelon les simulations menées par des chercheurs américains, il manquerait une planète à notre système solaire. Celle-ci aurait été présente lors de sa formation mais en aurait ensuite été éjectée.

"Me Voici Tout Mouillé, J'ai Suivi Un Nuage". Et s'il manquait un mot à cette phrase, moyen mémo-technique utilisé par les professeurs pour apprendre les différentes planètes de notre système solaire. Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune : voici les noms des planètes qu'abrite aujourd'hui notre système (planètes naines exclues). Mais celles-ci ont-elles toujours été au nombre de huit ? Pas tout à fait, si l'on en croit des chercheurs du Southwest Research Institute de Boulder aux États-Unis. Selon eux, notre système pourrait à ses débuts, avoir compté une voire deux planètes géantes supplémentaires.

Pour arriver à cette conclusion, David Nesvorny et ses collègues ont réalisé plus de 6.000 simulations de notre système solaire lors d'une phase bien précise de son histoire. Ils ont ainsi constaté qu'un tel système comportant quatre planètes géantes (Jupiter, Saturne, Neptune et Uranus) n'avait que 2,5% de chances de mener à la configuration observée aujourd'hui. "Ces systèmes seraient trop violents au cours de leur jeunesse pour finir par ressembler au nôtre, qui résulte plutôt de systèmes qui ont moins de quatre planètes géantes", explique David Nesvorny cité par Space.com.

Une planète éjectée de notre système

Selon ces chercheurs, notre système n'aurait donc pas comporté que quatre géantes lors des premiers stades de son existence. Une possibilité confirmée par les modèles informatiques qui suggèrent qu'avec cinq planètes de ce type, le système avait bien plus de chances de conduire à ce à quoi il ressemble aujourd'hui. Allant encore plus loin, les scientifiques ont établi que la cinquième planète était peut-être une géante riche en matières glacées, comme Uranus et Neptune. Un corps de masse similaire à celle d'Uranus ou de Vénus qui aurait ensuite été éjecté de notre système.

"Quand le système solaire avait environ 600 millions d'années, il a traversé une période majeure d'instabilité qui a dispersé les planètes géantes et les plus petits mondes", ont indiqué les chercheurs qui publient leur étude dans la revue Astrophysicial Journal Letters. C'est notamment ce qui a conduit à la configuration actuelle de notre système. Ainsi, Nesvorny et ses collègues émettent l'hypothèse que la géante mystérieuse a pu faire les frais d'une rencontre gravitationnelle avec Jupiter qui l'aurait repoussée puis expulsée loin dans le milieu interstellaire il y a des millions d'années.

Or, si un tel évènement peut paraitre surprenant, plusieurs planètes solitaires et n'orbitant autour d'aucune étoile ont récemment été découvertes. Ceci suggère non seulement que l'éjection de planètes de leur système est possible mais aussi qu'elle pourrait être plus fréquente qu'on ne pense. "Ce travail soulève des questions intéressantes au sujet de l'histoire du système solaire externe", a estimé pour Space.com Nesvorny.

De nouvelles recherches pour confirmer l'existence de la 5e géante

"Par exemple, traditionnellement, la plupart des recherches sont concentrées sur les planètes géantes, leurs satellites, les objets de la ceinture de Kuiper et leur interaction - c'est ce que nous avons aujourd'hui dans le système solaire externe. Mais qu'en est-il de Mars et des corps de la taille de "super-Terre" ? De tels objets se sont-ils formés dans le système solaire externe et ont-ils ensuite été éliminés ? Si ce n'est pas le cas, alors pourquoi ?".

Sans surprise, la théorie de la 5e géante ne convainc pas tous les spécialistes et demandera encore beaucoup de recherches avant d'être confirmée. Mais "ce n'est que le début. Il y aura besoin de beaucoup de travail pour voir s'il y a réellement eu une cinquième planète. Je ne suis moi-même pas totalement convaincu", a ajouté David Nesvorny.

Commenter cet article

xx 21/12/2012 16:00


– 75 000 : Guerre Interplanétaire dans le système solaire qui détruit Maldek (appelée aussi
Kantek ou Mallona), la 5ème planète, qui devient la ceinture d’astéroïde. Apogée de Mu qui disposait d'un très haut degré de civilisation. Elle maîtrisait l'atome (pour le bien). La lévitation
était usuelle. A une période indéterminée, la population qui entourait Mu (la Lémurie) se divisa en deux factions opposées : celle qui prônait le pragmatisme et celle qui accordait la primauté au
spirituel. Les pragmatiques émigrèrent vers les îles Poséides (Atlantide) et les tenants de la spiritualité aboutirent en Inde (empire Rama).

Nimp 21/12/2012 01:21


ces scientifiques

Nimp 21/12/2012 01:18


2,5% c'est très bien ! Une chance sur 200 millions de Spermatozoïdes et ils sont bien là c'est scientifiques pour nous raconter tout et n'importe quoi non ? 

Liberté 20/12/2012 20:54


@zoeee

Sans Wiki, je vivrais dans un monde ou la bêtise recule, mais reculer ne veux pas dire disparaître, il reste tant à lire, tant de choses contre lesquelles se revolter ! (et je n'ais pas attendu
la disparition de Wikistrike pour cela  )

anne laure 20/12/2012 19:51


me voici tout mouillé j'ai suivi un nuage  pluvieux

zoeee 20/12/2012 19:28


@liberté , trop marrant tjs fidèle au poste , sans wiki que ferais-tu pour passer ton temps ?

Ramos 20/12/2012 18:06


cette info viens confirmer les téories, ou du moins leur donner un coup de pouce, selon lesquelles autrefois une planète se trouvait après Mars (en partant du soleil!), et qui aurait été
détruite???. Les traces de cela seraient la ceinture d'astéroïdes. Il se trouve aussi que cette fameuse planète (Mulge, Astre Noir, Nibiru entre auters noms) avait un satelite (Mulge Tab) qui
aurait été éjecté et qui serait devenu Vénus.


À lire à ce propos l'excellent "Mondes en collision" de Emanuel Velikovsky.

visiteur 20/12/2012 17:08


Tout à fait probable que cette planète manquante peut être justifiée par l'hypothèse de
la Terre rare, il y a 4,533 milliards d'années − soit environ 34 millions d'années après la formation de la Terre − ce planétoïde de la taille de Mars (6 500 km de diamètre) aurait heurté la Terre à 40 000 km/h sous un angle oblique, détruisant l'impacteur et éjectant ce dernier ainsi qu'une portion du
manteau terrestre dans l'espace. Des simulations informatiques
d'un tel événement1,2 ont suggéré
qu'environ 2 % de la masse originelle de l'impacteur aurait produit un anneau de débris en orbite. Par accrétion, entre un et 100 ans
après l'impact, la moitié de ces débris aurait donné naissance à la Lune. aussi;


cf wikipédia.


cette planête manquante serait simplement Théia dont les résidus actuels les plus proches de nous seraient simplement la Lune. Non ?

Liberté 20/12/2012 17:01


@Wikistrike (ci-dessous)

Avant de chercher la 10ème, on va peut-être faire comme les scientifiques que vous citez, et savoir si il existe ou a existé une neuvième... non ?

Et oui, voila comment en détournant légèrement une info tout a fait scientifique, on tente de faire perdurer un théorie fumeuse... Au fait, la Nibiru qui doit nous tomber sur la gueulle demain
elle serait pas à la bourre... Ca Wikistrike ne nous le dira pas ;)

dsrrt 20/12/2012 16:27


C'EST NIBIRUUUUUU! FUYEZ PAUVRE FOU ELLE NOUS FONCE DESSUS

wikistrike.com 20/12/2012 16:29



oui c'est elle, les anciens disent toutefois qu'il y a dix planètes ! donc il en maque encore une...



Archives

Articles récents