Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Shanghai - Pékin: Plus de 600 kilos de poissons morts, le phénomène s'accélère... Après, les hommes ?

Publié par wikistrike.com sur 14 Avril 2013, 09:10am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

 

Les chinois hésitent à  manger du porc, du poisson, de la volaille, des des oeufs... Décédez bien, chers amis chinois... 

 

 

chintoc.PNGD’abord, les porcs, puis les oiseaux et maintenant les poissons: plus de 600 kilos de poissons morts ont été retirés de la rivière Sijing Tang à Shanghai début avril, selon l’agence de presse Xinghua.

 

Le Jiegang Daily a publié son article sur internet accompagné d’une photographie de dizaines de cadavres de poissons flottant dans la rivière et d’un commentaire: «Qu’est-ce qui ne va pas avec Sijing Tang?» La rivière coule à travers le quartier Songjiang de Shanghai.

 

Selon l’article, les habitants ont déclaré que les poissons ont commencé à mourir vers fin mars. Le phénomène s’est aggravé récemment, ce qui rend l’eau trouble et malodorante.

 

Selon le média d’État Beijing News, un autre groupe de poissons morts est apparu à la même époque dans un lac de Pékin. La cause de leur mort n’est pas claire, mais l’administrateur du parc avoisinant de Chaoyang affirme que cela n’a rien à voir avec la pollution.

 

Au cours des grandes réunions politiques du Parti en mars, plus de 16.000 porcs morts ont été retirés de la rivière Huangpu, un affluent de la rivière Yangzi, et une source importante d’eau potable à Shanghai. Les autorités de Jiaxing en amont ont déclaré que les porcs n’étaient pas mort de maladie, mais avaient gelé à mort; aux autorités de Shanghai de poursuivre sur une très bonne qualité de l’eau. Les habitants accueilleront toutefois ces deux déclarations avec scepticisme.

 

La grippe aviaire est aussi de retour sous la forme d’une nouvelle souche, H7N9. Le laboratoire national de référence pour l’influenza aviaire a confirmé qu’un échantillon de pigeons acheté dans un marché en gros du quartier de Songjiang, avait été testé positif.

 

Nankin, Hangzhou et Shanghai ont suspendu les ventes de volailles vivantes, et pour tenter d’empêcher la propagation du virus des bataillons entiers ont été abattus. Jusqu’à présent, huit Chinois seraient morts du H7N9.

 

Un internaute a écrit: «Nous ne pouvons pas manger de porc parce que 10.000 porcs morts flottaient dans la rivière Yangtze. Nous ne pouvons pas manger de la volaille ni d’œufs, depuis que de nombreux cas de H7N9 ont été confirmés à Shanghai.

 

Aujourd’hui, les poissons flottent morts de causes inconnues, sur plusieurs centaines de mètres à Shanghai. Nous ne pourrons probablement pas manger de poissons bientôt. Il y a beaucoup de pression à vivre dans cette ville infernale. Que diable peut-on manger?»

 

 

 

Source: Epoch Times

Commenter cet article

Rensk 14/04/2013 13:42


Euhhh, vous ne saviez pas ?


- Un incident s'est produit samedi 30.03.13 à la centrale électrique Engadiner Kraftwerk AG, alimentée par le barrage de retenue Punt dal Gall dans le
Parc national suisse, en Engadine. Conséquence: des milliers de truites et d'autres animaux aquatiques ont péri.


Queleques références :


Truite : Arc-en-ciel


Longueur maximale observée : 120 cm pour le mâle.

Poids maximum observé : 25 kg.

Longévité maximale observée : 11 ans.



Truite : Salmo trutta fario


Poids maximum : 300 à 500 g (jusqu'à 10 kg


Longueur maximale : 20-50 cm (jusqu'à 1m)
Durée de vie : 4 à 6 ans (jusqu'à 10 ans en lac)


600 Kg / 500 gr = 1'200 truites morte...


Le lien pour "l'accident" en Suisse ( où l'incompétence ?)


http://www.rts.ch/info/regions/autres-cantons/4783994-des-milliers-de-poissons-morts-au-parc-national-des-grisons.html

Arlette 14/04/2013 13:36


Oui, oui, les animaux mangent des os broyés d'hommes appelés Farine animal, c'est de là que viennent les premières maladies ; 


les cheveux, eux, sont utilisés pour faire de la sauce soja pasher ;-)


http://www.eurobuzz.org/actualites/faits-divers/la-chine-continue-de-fabriquer-de-la-sauce-de-soja-avec-des-cheveux-humains-5722/ 


les foetus des avortements chinois, Senomyx utilise le HEK293, un « récepteur humain » issu de cellules prélevées sur des embryons avortés pour fixer en quelque sorte le goût.


http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC123709/  


Commentaire n°4 posté par zara aujourd'hui à 12h17

aj 14/04/2013 13:36


Personne ne voit que la nature est en train de mourir, c'est sur que quand il n'y'aura plus rien a manger ce sera le tour des humains qui deviendront cannibales pour survivre.  Une chose est
sure l'humanité n arien de divin.

Rdeckard 14/04/2013 13:20


J'espère que c'est de l'ironie Ooolong, sinon je vous souhaite tout le malheur du monde.

Laurent Franssen 14/04/2013 12:48


@Oolong, Ironique je suppose ?
C'est clair qu'un mort n'est ni pauvre ni affame...

---

H1N1 > H7N9 ,
H1N1 c etais en 2009 , ca fait combien de mutations depuis ?  

Oolong 14/04/2013 12:31


On devrait importer ce poisson et le donner aux SDF, RMISTE et SMICARD, comme ça, plus de famine, plus de pauvreté...

zara 14/04/2013 12:17


Rhhhooo un pays de 1 Milliarrds 500 Millions de personnes et encore 40 poissons morts pour 800 Killos !!! ; dans tous les piscines ou on cultives du poisson y a des pertes, pareil pour les boeuf
et les poulets... pour les 200 porcs jetés dans les fleuve


Je vous rappelle qu'en Inde on jète les morts dans le gange et qu'ils y a des personnes qui les repèchent, les brulent.... et nous les revendes sous forment de farines animale depuis plus de 50
ans !!!


oui oui les animaux mangent des os broyé d'hommes appellés farine animal, c'est de la que viennent les premières maladie


les cheveux, eux sont utilisés pour fairede la sauce soja pasher ;-)


http://www.eurobuzz.org/actualites/faits-divers/la-chine-continue-de-fabriquer-de-la-sauce-de-soja-avec-des-cheveux-humains-5722/


les foetus des avortement chinois, Senomyx utilise le HEK293, un « récepteur humain » issu de cellules prélevées sur des embryons avortés pour fixer en quelque sorte le goût


http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC123709/

Archives

Articles récents