Si la bataille de l’emploi est un échec “tout va très mal tourner”

 

chomagefrance042012.jpg

Intéressant commentaire du journal Le Monde :  « Le 1er mai est une alerte. Le pays va voter le 6 mai alors qu’il compte 2,8 millions de personnes sans emploi et 4,3 millions de travailleurs précaires. Sous l’effet de la crise, le chômage aura augmenté de 35 % sous le dernier quinquennat. Cette bataille pour l’emploi doit devenir une grande cause nationale. Faute de quoi, tout va très mal tourner ».

 

Pour Françoise Fressoz, éditorialiste du journal de gauche, la question du chômage va être déterminante. Or le programme de F. Hollande nous conduit droit dans le mur sur ce point, bien plus rapidement que celui de N. Sarkozy. Par contre, le candidat-sortant a provoqué une radicalisation du scrutin par dédain du sentiment national et ses appétits du menu proposé par la Haute finance apatride, si bien que la courbe du chômage est condamnée à flamber. Dans les deux cas, les solutions ne sont certainement pas en faveur de l’emploi car les deux candidats n’ont pas la moindre intention de remettre en cause les règles du jeu qui sont elles-mêmes à l’origine du chômage.

 

En outre et il est important de le souligner, le candidat Hollande nous gratifiera d’une hyper inflation galopante de la courbe de l’immigration. Bref, il faudra bien payer cette vague verte et l’argent qui y sera consacré n’ira pas ailleurs; plus, il devra être prélevé quelque part.

 

Source: Liesi

Tag(s) : #Social - Société
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog