Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

« Si le Japon continue ses provocations, la Chine s’engagera dans la bataille »

Publié par wikistrike.com sur 18 Septembre 2012, 12:30pm

Catégories : #Politique internationale

« Si le Japon continue ses provocations, la Chine s’engagera dans la bataille »

 

Un millier de bateaux de pêcheurs chinois doivent arriver à l'aube près des territoires contestés. - AFP

Un millier de bateaux de pêcheurs chinois doivent arriver à l’aube près des territoires contestés. – AFP

 

De grandes banderoles rouges sur les axes routiers de Pékin, proclamant la souveraineté du pays sur les petites îles de mer de Chine orientale, tout juste nationalisées par le gouvernement japonais. Des autocollants appelant à la mobilisation patriotique sur les voitures. Des affiches à l’entrée de certains restaurants proposant des réductions aux clients hurlant que « les îles Diaoyu appartiennent à la Chine »Rarement le ressentiment anti-japonais aura été aussi perceptible en Chine.

Alors qu’un millier de bateaux de pêcheurs chinois doivent arriver à l’aube près des territoires contestés, plusieurs entreprises japonaises redoutent une nouvelle poussée de violence et ont été contraintes d’annoncer une suspension de leurs activités pour ne pas exposer la vie de leurs employés, pour la plupart chinois, et ne pas risquer la destruction de leurs actifs. Les marques nippones les plus connues, qui ont été effarées par le saccage au cours du week-end d’une usine Panasonic et d’un concessionnaire Toyota, se montrent particulièrement prudentes. Toyota, Nissan et Honda ont même décider d’arrête tout ou partie de leur production en Chine. D’autant que de nouvelles manifestations sont prévues aujourd’hui.

Canon a également annoncé qu’il avait interrompu, au moins jusqu’à ce soir, sa production dans trois de ses quatre usines chinoises quand Panasonic a, lui, appelé les ouvriers de trois de ses sites à rester chez eux au moins jusqu’à mercredi matin. Dans les entreprises qui n’ont pas encore été prises pour cible, les états-majors nippons ont appelé à la prudence et à la discrétion. Hitachi a ainsi conseillé à ses expatriés de ne pas s’exprimer trop bruyamment en japonais. Le grand magasin Uniqlo du centre de Pékin a, lui, subitement décidé de faire disparaître le logo géant de sa façade.

Les groupes nippons s’inquiètent, cette fois, de l’apparente bienveillance des autorités communistes à l’égard des discours les plus durs. Hier, les médias chinois les plus proches du Parti communiste semblaient ainsi suggérer des représailles économiques pour faire plier le Japon, qui a racheté, la semaine dernière, à des propriétaires privés japonais trois îlots, qu’il contrôle déjà de fait depuis des décennies. Le « Quotidien du peuple », en particulier, a publié un éditorial dans lequel il menace de mesures de rétorsion économiques. « Comment se peut-il que le Japon fasse le choix d’une nouvelle décennie perdue et puisse même se préparer à reculer de vingt ans ? » écrit le journal. La Chine, précise l’éditorialiste, a toujours été modérée dans l’utilisation de ce genre de mesures. « Mais, dans des disputes concernant la souveraineté territoriale, si le Japon continue ses provocations, la Chine s’engagera dans la bataille » (économique), menace-t-il.

Si les deux pays sont intimement liés sur le plan économique et enregistrent chaque année pour plus de 340 milliards de dollars d’échanges commerciaux bilatéraux, Pékin a le sentiment qu’il serait potentiellement le moins exposé à une dégradation de leurs relations : il est le premier partenaire commercial de Tokyo, qui n’est que troisième dans ses propres relations commerciales.

Les experts notent toutefois que l’essentiel des exportations japonaises en Chine ne sont pas des produits finis, aisément identifiés par les consommateurs, mais des machines-outils et des composants utilisés dans les usines chinoises produisant des marchandises plus tard étiquetées « made in Japan ». L’enclenchement d’une guerre économique se ferait donc aussi ressentir sur une large partie de la chaîne de production chinoise et risquerait également d’accélérer la relocalisation des usines nippones dans d’autres régions d’Asie, déjà réputées meilleur marché.

Sources : Les Echos / Le Journal du Siècle

 

Source: Le journal du siècle

 

Commenter cet article

lepape 19/09/2012 04:24


Bien sur que tout est oorganisé ,les USA controlent le Japon depuis la fin de la seconde GM dans le pacifique et si elle l'a deja sacrifié une première fois avec Fukushima ,elle s'en sert a
nouveau comme outil jetable pour contrer la Chine ,un de ses principaux ennemis économiques ,bien sur ,il ne faut pas oublier que c'est Israel qui manipule a son tour les USA.


Donc oui ,clairement Israel étale sa merde dans le monde entier y compris en chine et au Japon et veut monter les nations les unes contre les autres pour servir ses propres interets .


Quel a été le vrai vainqueur de la seconde GM ,celui qui a trouvé un gai dans tout ça ?


Israel en obtenant un état reconnu par la presque totalité du monde occidental !


Pourquoi les financiers sionistes finançaient aussi Hitler ?


Ils ont voulu la guerre ,meme si pour cela ils ont du massacrer leur propre peuple ou qu'ils ont contribué a le faire .


Si les Juifs en sont sortis avec un génocide ,les sionistes y ont gagné un pays ,une terre .


Non ,non et non ,les Sionistes ne sont pas Juifs ,ils ont sali le nom de Juif jusqu'a lui faire perdre son sens !


Les Sionistes veulent établir un royaume sur terre alors que le vrai Juif veut le faire dans les cieux en esprit et en conscience .


Les sionistes sont adeptes du mensonge ,les vrais juifs de la vérité .


Le complot ,car il y a bien complot et non théorie du complot n'est pas Juif ,il est Sionisto maçonnique .


 

Liberté 18/09/2012 16:53


JM Cohen, bas voyons.
On va bientôt nous dire que c'est BHL qui aide au complot sionniste pour entrainner les chinois vers la guerre avec le japon ?

elbarteo 18/09/2012 16:51


Trop con le peuple, se battre alors que ce sont encore (et toujours) les riches qui en profiteront...

coco 18/09/2012 16:45


Voici larticle de fullford


As the battle for control of the global financial system rages towards a climax, murders, provocations and disinformation campaigns are all escalating. The disappearance of Xi Xinping, the man
who is supposed to be the new leader of China, is one example. Xi Xinping vanished from the public spot-light for two weeks to hide his bruises after being beaten up by his handlers, according to
two separate high-ranking Chinese sources. Xi works for Jean Daniel Cohen of the French Hoche group and has been ordered to provoke anti-Japanese demonstrations in China, according to one of
these sources. Mr. Cohen has not returned this writer’s call asking to confirm this.


The Japanese junior officer corps nearly fell for the recent Chinese provocations (including the sending of warships to disputed Islands) and demanded war before cooler, senior heads warned them
it was all a trap.
The murder last week of Japan’s Financial services Minister Tadahiro Matsushita was linked to a cabal attempt to extort money, Japanese public security police sources say. Matsushita had refused
to hand over $5 trillion

coco 18/09/2012 16:37


cest un complot ourdi par jean daniel cohen d'apres benjamin fulford

STEPH 18/09/2012 14:59


comme si le conflit avec Israel-USA qui veulent attaquer l'Iran ne suffisait pas..C'est pas 2012 et la soi disant fin du monde qu'on nous martèle depuis un bon moment qui aura not' peau mais
c'est nous même qui nous nous autodétruirons tous seuls comme des grands sans l'aide de personne ni de la nature

Archives

Articles récents