Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

SIDA: Un enfant contaminé à la naissance guéri grâce à des antirétroviraux

Publié par wikistrike.com sur 4 Mars 2013, 10:41am

Catégories : #Santé - psychologie

 

SIDA : un enfant contaminé à la naissance guéri grâce à des antirétroviraux

 

 

 

 

 

sida-un-bebe-qui-avait-ete-infecte-a-la-naissance-a-pu-etre.jpgDimanche, une équipe de virologues américains a annoncé que pour la première fois, un enfant qui avait été contaminé à la naissance par la virus du SIDA, a été guéri. Il avait reçu des antirétroviraux moins de 30 heures après être né.

C'est un véritable espoir pour les millions de personnes infectées dans le monde par le virus du SIDA. Dimanche, à la 20e conférence annuelle sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI) tenue à Atlanta, des scientifiques ont dévoilé des résultats d'une importance majeure dans la lutte contre le VIH. Pour la première fois, ceux-ci sont parvenus à guérir un enfant qui avait été contaminé à la naissance par sa mère séropositive et non traitée.

Pour cela, les médecins lui ont administré des antirétroviraux moins de 30 heures après sa naissance, soit bien plus tôt que ce qui est fait chez les nouveaux-nés présentant un haut risque d'être contaminés. Toutefois, comme l'a souligné l'équipe, la petite Américaine n'est pas complètement guérie. C'est ce qu'on appelle une guérison "fonctionnelle", autrement dit, le virus n'a pas été complètement éradiqué mais il est désormais présent en concentration tellement faible que l'organisme de l'enfant parvient à le contrôler sans avoir besoin des antirétroviraux. 

D'après les chercheurs, le fait d'avoir administré très tôt le traitement aurait bloqué la formation de réservoirs viraux qui sont normalement difficiles à traiter par la suite. Ces réservoirs sont en fait des cellules contaminées mais celles-ci sont "dormantes" et ont la capacité de relancer l'infection lorsque le traitement aux antirétroviraux est interrompu, ceci chez la plupart des personnes séropositives. 

Un virus devenu indétectable au bout de 29 jours

"Faire une thérapie antirétrovirale chez les nouveau-nés très tôt pourrait permettre d'obtenir une très longue rémission sans antirétroviraux en empêchant la formation de ces réservoirs viraux cachésC'est un preuve que le VIH pourrait être potentiellement curable chez les enfants", souligne le Dr Deborah Persaud, une virologue du Centre des enfants de la faculté du centre hospitalier universitaire Johns Hopkins à Baltimore citée par l'AFP.

La mère enceinte a découvert qu'elle était infectée par le VIH vers la fin de sa grossesse. Il était donc trop tard pour lui administrer un quelconque traitement pour empêcher le virus d'infecter le foetus. C'est ainsi au vu du risque de contamination que les médecins ont décidé d'agir plus précocement. Moins de 30 heures après la naissance et avant même de savoir si l'enfant était contaminé, ils lui ont administré un cocktail de trois antirétroviraux. Un traitement qu'ils ont maintenu pendant 18 mois tout en surveillant la charge virale du bébé.

Les jours suivants sa naissance, les tests ont montré une diminution progressive de la présence virale dans le sang du nouveau-né jusqu'à ce que le virus devienne indétectable 29 jours après. A l'issue des 18 mois, les médecins ont alors perdu la trace du bébé qui n'a donc reçu aucun traitement durant cette période. Mais aucun des tests sanguins effectués ensuite n'a détecté la présence du VIH. Seules des analyses génétiques ont permis de trouver des traces mais celles-ci étaient insuffisantes pour la réplication du virus.

Une "guérison" excessivement rare

Actuellement, la suppression de la charge virale du VIH sans traitement est excessivement rare. Elle est observée dans moins de 0,5% des adultes infectés, appelé "contrôleurs", dont le système immunitaire empêche la réplication du virus et le rend cliniquement indétectable, ont précisé les virologues. D'après eux, le cas du jeune enfant apparemment guéri pourrait changer la pratique médicale actuelle en mettant en lumière le potentiel d'un traitement antirétroviral très tôt après la naissance pour ces nouveau-nés à haut risque.

Néanmoins, le premier objectif actuel reste tout de même la prévention pour empêcher la transmission de la mère à l'enfant, ont souligné les chercheurs précisant que les traitements antirétroviraux des femmes enceintes permettent actuellement d'éviter de transmettre le virus à l'enfant dans 98% des cas. Toutefois, quelques 300.000 enfants nés séropositifs naissent chaque année dans le monde pour la plupart dans les pays pauvres où seulement 60% des femmes enceintes infectées avec le VIH bénéficient d'un traitement anti-rétroviral.

Des résultats porteurs d'espoir

Aujourd'hui, un seul cas de guérison complète a été répertorié officiellement : celle de l'Américain Timothy Brown, dit le patient de Berlin. Il a été déclaré guéri après une greffe de moelle osseuse d'un donneur présentant une mutation génétique rare empêchant le virus de pénétrer dans les cellules. Mais ceci n'est pas le seul espoir obtenu ces dernières années.

Une étude présentée en juillet à la conférence internationale sur le sida a indiqué que douze patients en France de la "cohorte dite de Visconti" infectés avec le VIH et mis peu après leur infection (8 à 10 semaines) sous antirétroviraux pendant près de trois ans, continuaient à contrôler leur infection six ans après sans traitement.

 

 

Source: Maxisciences

Commenter cet article

Arlette 05/03/2013 08:10


J'ai oublié ce Livre : 1985 - SIDA Nouveau fléau du XXe siècle :  de Karl Heinz REGER et Dr. Med. Petra Haimhausen - SIP - GENEVE....  Le macaque
Africain responsable de la transmission du virus mortel ? rétrovirus du type HTLV-1 était également répandu chez les singes africains... Simian T Cell Leukemia VirusTyp3 le virus du sida du singe
STLV3.  42 % de tous les singes sauvages capturés présentaient des anticorps  du SIDA dans leur sang. Mais aucun n'en était malade.


Sarcome Kaposi ou Syndrome Kaposi... la tumeur de Kaposi est connue des médecins depuis plus de 100 ans. Survie au-dessous de 20 mois...  Il devrait y avoir entre 900 et 1'800 lymphocytes T/
MM3 le patient du SIDA n'en avait que 47. Les cellules T4 devraient être au nombre de 500 à 1'400/MM3 et le rapport avec les cellules T8 de 2/2 ; chez le patient mentionné les cellules T4
n'existaient plus. Le nombre moyen de cellules T8 devrait se situer entre 200 et 700 environ ; le malade en comptait 61.  Pneumoni pneumocystis scarinii - 58 % des malades du SIDA en
meurent.

Arlette 05/03/2013 03:25






NNouvelle approche anti-rétrovirale : altération du génome du virus :






À la figure 7.3, il est question du
titre des virus produits par les ...


À la figure 7.4, il est question de mixte de
traitement. ...... AAATAT TG GG ... http://www.archipel.uqam.ca/2021/1/M9257.pdf






Montréal, Canada : http://www.archipel.uqam.ca


Un Mémoire : Etudes,
Biologie H.I.V. ...




Arlette 05/03/2013 02:42


SIDA : Etre séropositif accroît de 50 % le risque d'infarctus.
WASHINGTON - Etre infecté par le VIH, le virus responsable du sida, accroît le risque de crise cardiaque d'environ 50 %, selon une étude réalisée auprès de plus de 82.000
personnes aux Etats-Unis et publiée lundi, qui confirme des recherches précédentes.
Dans trois groupes d'âge, la fréquence médiane des infarctus a été de façon consistante nettement plus élevée chez les sujets séropositifs comparativement à ceux qui n'étaient pas
infectés avec le VIH, concluent les auteurs de cette recherche parue dans les Archives of Internal Medicine, une publication du Journal of the American Medical Association (JAMA).
L'étude, menée auprès de 82.459 anciens militaires, pour la plupart des hommes, indique que chez ceux âgés de 40 à 49 ans, le taux de crise
cardiaque était de 2 pour mille chez les séropositifs, contre
1,5 pour mille chez les séronégatifs. Suite à lire
sur... http://www.romandienews.ch 

Arlette 05/03/2013 01:47


ca veut rien dire ta phrase là. le sida fait partie d'un rétrovirus ???? un rétrovirus est cousin avec un singe vert ???? t'as fumé, là.  


Commentaire n°2
posté par Bioman aujourd'hui à 00h30


Le SIDA est un rétrovirus !  Entre être et faire partie ce n'est pas tout-à-fait la même façon d'entrevoir les
choses ! SIDA, rétrovirus cousin du singe vert du ZAIRE ça a été signalé à toutes les sauces, de multiples fois. Bioman, à vous l'honneur, développez vos
thèmes...

Arlette 05/03/2013 01:28


Le prix du sang – Document -  Agnès, Patrice et Stéphane GAUDIN – Stéphane huit ans, Laurent cinq ans – deux frères hémophiles,
contaminés par les transfusions et décédés.  L’histoire d’une famille… parce-qu’elle faisait confiance à la Médecine. Diffusion Envoyé Spécial A2 –
 La distribution des produits non-chauffés  reste la procédure normale jusqu’à épuisements des
stocks. Note de Service  du 26 Juin 1985 - Michel
GARRETTA.


...La dépêche portait : Déclarez l’état de peste - Fermez la ville :


(Albert CAMUS, La Peste).


Agnès et Patrice GAUDIN Par amour et par
devoir Notre histoire n’est pas un drame isolé. Comme nos 2 fils hémophiles, des centaines de personnes ont été tuées par des produits qu’on savait dangereux.


Françoise BARANNE Le couloir, Une infirmière au pays du SIDA. Un cri d’alarme destiné à ceux
qui ne s’estiment pas concernés  par le virus et pensent que « ça n’arrive qu’aux autres ».


Le cri d’alarme Tout ce que vous avez toujours craint de savoir
sur le SIDA - Le pré aux clercs : Masters et Johnson -  Robert C KOLODNY : membre de l’Institut de Recherche sur le SIDA – traduit de
l’Américain.


Cyril COLLARD : Les nuit fauves : Roman -  j’étais allée voir le film dans le temps. Il y avait aussi un Livre  biographie – un jeune écrivain Hollandais atteint puis mort –


1985 - La route du SIDA  Enquête sur une grande peur - Dr. Dominique BRENKY – Olivia Zémor Journaliste AFP  – Préface du
Pr. Jean-Paul ESCANDE. Editions Londreys
- Zaïre – PARIS – NEW-YORK –
ATLANTA. Tests de dépistage :Elisa et Western Blott.


En 1982, on entendait vaguement...  mais personne ne savait....

Bioman 05/03/2013 00:30


Les hommes étaient porteurs de virus - et les vétérinaires étaient confrontés à des rétrovirus - dont le SIDA fait partie - un rétrovitrus cousin du
singe vert du ZAIRE, sur ce CHIMPANZE, le rétrovirus ne provoque aucune nuisance. 


Commentaire n°2
posté par Arlette hier à 15h16



ca  veut rien dire ta phrase là. le sida fait partie d'un retrovirus???? un retrovirus est cousin avec un singe vert???? t à fumé là

Arlette 05/03/2013 00:24


@ Arlette - On n'a jamais pu prouver que cette maladie existait, on peut donc encore moins prouver qu'elle est provoquée par un rétrovirus. De là, à ce que des vétérinaires aillent forniquer avec singes du
Zaire...


Commentaire n°1 posté par Pépito
aujourd'hui à 17h34


Depuis plus de 40 ans, ce
rétrovirus existe parmi les humains et ce, suite à la libéralisation des moeurs... qui se sont dépravés. Il s'est propagé explosivement sur tous les
continents. Les sorciers Africains, les Marabouts injectaient du sang d'orangs-outans pour fortifier certains humains. Des Laboratoires de Recherches
Américains et Russes existaient en Afrique Noire - ils ont fait certaines expériences sur le SIDA, lesquelles ont mal tourné...
J'ai lu de ces histoires autrefois avec moults détails dont je ne me rappelle plus. Question vaccination SIDA - c'est là, où ça cloche !
(C'est le Principe de la grippe annuelle - tous les ans, une autre combinaison... s'il y a plus de 5 ou 7 variantes, ils ne trouveront jamais de vaccin, était-il
signalé).


Le Nouveau best-seller
: Dominique LAPIERRE - Robert LAFFONT Plus grands que l'amour. Dr Michael GOTLIEB Il découvrira dans la chambre 516 - de son hôpital de
LOS-ANGELES un jeune mannequin homosexuel souffrant d'affections inexplicables et fera éclater l'épidémie du SIDA.


Dr. James
CURRAN Chef des médecins-détectives du Centre d'ATLANTA, il jettera ses troupes aux
trousses du virus assassin pour écrire les pages du plus formidable thriller médical de l'histoire.


Prof. Willy
ROZENBAUM En découvrant dans son hôpital Parisien un STEWARD d'AIR-souffrant des mêmes symptômes mystérieux que
les malades de LOS-ANGELES, il mobilisera la FRANCE contre le nouveau mal.


Dr. Françoise Barré-Sinoussi
 Après des jours de manipulations acharnées dans une ancienne buanderie de l’Institut Pasteur, elle identifiera le virus assassin, avec Luc MONTAGNIER et
Jean-Claude CHERMANN.


Charles DAUGUET Il sera grâce à son microscope électronique, le premier homme au Monde à voir le virus responsable de la tragédie et à photographier sa sphère diabolique au cœur des
cellules.


Dr. Samuel BRODER
En prenant le risque de manipuler des concentrés de virus mortels  dans son Laboratoire de BETHESDA, il obligera l’industrie pharmaceutique mondiale à déclarer la guerre à
l’épidémie.


Marty St. Clair
Après des jours et des nuits de Recherches passionnées, elle découvrira que le sperme de hareng entrave l’action du virus du sida. Sa découverte aboutira au premier médicament :
l’A.Z.T.


Pr. Robert GALLO
 Cet éminent savant Américain, deviendra l’un des principaux acteurs d’une formidable et sournoise bataille scientifique, aux enjeux financiers incalculables, entre la France et les
U.S.A.  


Mère TERESA
  Avec un commando de petites sœurs indiennes, Mère TERESA viendra de CALCUTTA pour  s’installer au cœur des gratte-ciel de MANHATTAN afin d’y porter secours aux victimes indigentes de
la nouvelle peste qui frappait soudain l’Occident. Confrontées à des travestis noirs de HARLEM et à des criminels du Pénitencier, de SING-SING, ces femmes en sari écriront un chapitre héroïque de
la solidarité humaine. 

Pépito 04/03/2013 17:34


@Arlette


On a jamais put prouver que cette maladie existait, on peut donc encore moins prouver qu elle est provoquée par un rétrovirus.


De la a ce que des vétérinaires aillent forniquer avec singes du Zaire...


 

Arlette 04/03/2013 15:16


Si le sida existe, mais en aucun cas il est dû à un prétendu Rétrovirus !!!! qui n'a jamais été isolé !!! encore une belle fable pour fourger des médocs chimiques de merde aux gosses pour faire
pleins de $$$$$$ en +


Commentaire n°1
posté par BioMan aujourd'hui à 13h49


Les hommes étaient porteurs de virus - et les vétérinaires étaient confrontés à des rétrovirus - dont le SIDA fait partie - un rétrovitrus cousin du
singe vert du ZAIRE, sur ce CHIMPANZE, le rétrovirus ne provoque aucune nuisance. 

Arlette 04/03/2013 14:21


http://www.dailymotion.com/video/xptfgh_dr-etienne-de-harven-voir-le-sida-autrement_news#from=embediframe 


Commentaire n°3
posté par Dégage le troll aujourd'hui à 13h21

BioMan 04/03/2013 13:49


Si le sida existe, mais en aucun cas il est due à un prétendu Retrovirus!!!! qui na jamais été isolé!!! encore une belle fable pour fourger des medocs  chimique de merde au gosses pour faire
pleins de $$$$$$ en +


 

Liberté 04/03/2013 13:39


Et c'est parti ;)

Dégage le troll 04/03/2013 13:21


http://www.dailymotion.com/video/xptfgh_dr-etienne-de-harven-voir-le-sida-autrement_news#from=embediframe

Liberté 04/03/2013 11:50


Faux, il ne guerit pas, sa charge virale devient juste indetectable (ce qui ne veux pas dire que le virus n'est plus présent dans son organisme), mais en tout cas, cela montre que son système
himunitaire apprend à reconnaitre et combattre le virus, jolie piste.

Je laisse maintenant les conspis se battrent sur la thèse du "mais de toute façon le SIDA n'existe pas".
Aller qu'on en finisse. 

Archives

Articles récents