Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

SN 1006 : l'explosion de la plus brillante des supernovae enfin élucidée

Publié par wikistrike.com sur 1 Octobre 2012, 17:46pm

Catégories : #Astronomie - Espace

 

SN 1006 : l'explosion de la plus brillante des supernovae enfin élucidée

 

 

image-composite-des-restes-de-la-supernova-sn-1006-situee-a.jpgDes chercheurs viennent d'élucider l'origine de la supernova, qui a pu être observée en 1006 sur la Terre. Elle est née d'une collision entre deux naines blanches.

C'est la plus colossale des choses qui a jamais pu être observée dans le ciel mais c'est aussi l'histoire d'une mort tragique. Celle de la supernova baptisée SN 1006 qui figure aujourd'hui dans les textes anciens de plusieurs pays. En effet, c'est en l'an 1006 que le phénomène a été observé sur Terre. Alors que l'observation du ciel est devenue chose courante, un nouveau point particulièrement lumineux apparait dans le ciel. Mais il ne s'agit pas d'une nouvelle étoile loin de là, il s'agit plutôt d'une étoile en pleine explosion.

A des années lumières de nous, celle-ci s'est mise à éclairer brièvement, dans son dernier souffle, le reste de sa galaxie. Selon les textes, cette supernova, autrement dit les phénomènes liés à l'explosion de cette étoile, éclairait autant qu’un peu plus d’un quartier de lune. Ceci suggère qu'elle serait la plus brillante jamais observée aux temps historiques. Au vu d'une telle importance, pas étonnant donc que les chercheurs aient continué jusqu'ici à se pencher sur la mort de cette étoile localisée dans la constellation du Loup, à quelque 7.100 années-lumière de nous.

Les scientifiques viennent ainsi de découvrir un tout nouveau élément : SN 1006 est totalement seule. Une chose plutôt surprenante qui permet d'en apprendre plus sur les origines de l'explosion. En effet, il existe plusieurs types de supernovas et le type Ia notamment, se produit lorsqu'une étoile déverse une grande partie de son énergie sur une étoile compagnon mourante et appelée naine blanche. Ceci provoque alors une explosion thermonucléaire massive qui détruit cette dernière. Néanmoins, le phénomène peut se produire de deux manières, une lente au cours de laquelle une étoile jette de la matière sur une naine blanche provoquant sa destruction, et une rapide, où deux naines blanches fusionnent de façon catastrophique.

Moins de 20% des supernovas formées de la manière lente ?

Avec la manière lente, l'étoile compagnon est laissée derrière tandis qu'avec l'autre, les deux naines blanches sont littéralement pulvérisées. Aujourd'hui, les astronomes ignorent laquelle des deux est la plus fréquente dans l'Univers. Une information qui a pourtant de l'importance dans la mesure où les supernovas sont la clé pour évaluer à quel rythme l'Univers s'étend. Pour savoir ce qu'il en était de SN 1006, les astronomes du Paranal Observatory au Chili ont donc passé au peigne fin une zone correspondant à un diamètre de 16,5 années-lumière autour de la surpernova. Mais ils ne sont pas parvenus à dénicher une seule étoile dans ce voisinage.

"Nous n'avons pas trouvé d'étoile à proximité de la supernova qui pourrait être la compagnon possible du progéniteur de SN 1006", explique à Space.com Jonay González Hernández, auteur principal de l'étude et astrophysicien de l'Institute Astrophysics of the Canary Islands en Espagne. Il semblerait donc que la supernova se soit formée par la voie rapide, incluant une destruction d'une autre naine blanche dont il ne reste plus de traces.  

Combinés à d'autres résultats, ces travaux publiés dans la revue Nature suggèrent que moins de 20% des supernovas se produiraient selon la manière lente. Mais ces phénomènes doivent encore être étudiés davantage.

 

Source: Maxisciences

Commenter cet article

la y a de l'abus.?. 02/10/2012 23:04


élucidée, non
théorie aux aspect " plus valides", oui, c'est tout. 

Archives

Articles récents