Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Sondage - Popularité : Hollande n’est plus qu’à 16 %, Valls en chute libre

Publié par wikistrike.com sur 13 Février 2014, 14:53pm

Catégories : #Politique intérieure

Sondage - Popularité : Hollande n’est plus qu’à 16 %, Valls en chute libre

 

 

 

 

image119_235x225.jpgPolémique Dieudonné, affaire Gayet, Jour de Colère, pataquès sur la loi Famille... Le président de la République et la majorité ne sont pas sortis indemnes d'un début d'année politiquement chaotique. Déjà dans le rouge vif, la cote d'impopularité de François Hollande et de son gouvernement a subi un nouveau rebond de 4 points, selon le baromètre de février réalisé par l'institut YouGov. 

Avec seulement 16% d'opinions favorables (-1 point par rapport à janvier) et surtout 77% de défavorables (+4), le chef de l'Etat se rapproche à nouveau de son plus bas historique. Seuls 7% des personnes interrogées ne se prononcent pas. Avec respectivement 74% et 80% d'avis défavorables, le premier ministre Jean-Marc Ayrault et son gouvernement ne font guère mieux. 

Impopularité économique 

Inquiétant pour François Hollande, son image peine à se redresser dans son électorat, où sa cote de confiance se hisse péniblement à 48% contre 46% de mécontents. 50% des électeurs socialistes et écologistes portent un jugement défavorable sur l'action du gouvernement. 

Alors que l'emploi continue de caracoler en tête des préoccupations des Français, l'annonce du pacte de responsabilité n'a visiblement pas amorti l'échec du gouvernement à inverser la courbe du chômage en 2013 comme le président s'y était engagé. « 82% de la population pense que l'économie française est en mauvais état, en hausse de 4 points depuis janvier. C'est notamment la gestion de l'économie du gouvernement qui est vue comme globalement mauvaise par 82% des Français, un chiffre en hausse de 5 points par rapport à janvier », note l'institut YouGov. 

Lâché par sa base et honni par l'opposition (98% des électeurs UMP sont mécontents de François Hollande), l'exécutif a donc toutes les raisons de s'inquiéter pour les prochaines échéances électorales. 

Valls continue de décrocher, Copé aussi 

Dans ce climat sinistré, les têtes d'affiche du Parti socialiste ne seront pas d'un grand secours. Déjà en forte chute au mois de janvier suite à l'affaire Dieudonné, le populaire ministre de l'Intérieur Manuels Valls continue de décrocher. Celui-ci perd encore un point d'opinions favorables (30%) et gagne encore 3 points d'opinions défavorables (28%) ce mois ci. 

Mais la situation nationale ne profite pas forcément à l'UMP. Le populaire maire de Bordeaux, Alain Juppé, en dépit d'une relative discrétion médiatique, recule fortement et gagne 6 points d'opinions négatives. Une conséquence de son soutien affiché à la croisade anti-Dieudonné menée par Manuel Valls ? 

Le président de l'UMP, Jean-François Copé, lui continue de voir son image se détériorer. Il gagne 5 points d'opinions négatives à 50% et se classe juste derrière Jérôme Cahuzac et Jean-Marie Le Pen. Une impopularité que la récente polémique autour de la théorie du genre ne va pas contribuer à améliorer.

 

Source

Commenter cet article

hgghghghghg 14/02/2014 03:38


16% !!! sondage encore truqué (pléonasme) , c'est beaucoup trop.

Athos 13/02/2014 21:17


Pourtant , avec ces pourcentages, Sakorzy ne joue pas dans la même catégorie, jamais un président n'a& été aussi bas, même si  mitterand le talonnes!

jean-jacques 13/02/2014 20:25


Tu m'étonnes, Hollande esrt un énarque brun, petit, comme Sarko, incompétent, et Valls n'est pas franchement gaulois...

rom1 13/02/2014 17:44


ils n'ont que se qu'ils méritent!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Iconoclaste 13/02/2014 16:56


La bonne nouvelle, c'est la cote de Valls. Il ne faut pas que ce soit le joker de la


mafia rose.

Archives

Articles récents