Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

SOS de la compagne de Stan Maillaud: Les gendarmes l'ont peut-être tué

Publié par wikistrike.com sur 10 Octobre 2012, 10:14am

Catégories : #Social - Société

SOS - Stan Maillaud, mon compagnon, disparu après un problème avec les gendarmes

 

0.jpg

 

Pendant que Stan, moi et notre équipe faisait une enquête sur les réseaux pédophiles et sataniques dans la région de Besançon, le fourgon de son équipier dans lequel Stan se trouvait se faisait suivre par deux voitures de gendarmes vers 15 heures. J'ai vue les feux bleus et j'ai entendu leur sirène. 

Ce que j'ai appris plus tard, c'est que Stan a pu s'échapper, comment, je ne le sais pas exactement. Son équipier était bloqué avec les gendarmes jusqu'à 20 heures. 

Il a vue que des équipes avec chien étaient envoyées derrière Stan. Un hélicoptère était commandé, puis annulé à cause du brouillard. 

Notre équipe a essayé de retrouver les deux, puisque tout contact était interrompu. Vers 19 heures on a retrouvé le fourgon de son équipier à la gendarmerie d'Amancey. (Environ 20 km au sud de Besançon). 

Vers 20h20 l'équipier nous appelle pour dire qu'il est sorti. Il nous demande si nous avons des nouvelles. Nous sommes surpris, c'était à lui de nous en donner. Jusqu'à la on était persuader qu'il était pris par les gendarmes tous les deux. 

Vers 20h30, le même jour, sur la route pour rejoindre notre équipier, je suis relativement sur d'avoir vue Stan dans une voiture de gendarmes. J'étais à un stop, il faisait nuit, une voiture de gendarmes passait devant mes phares et je pense que c'était Stan à l'arrière de la voiture. 

Dans le doute, si ce n'était pas lui avec les gendarmes ou qu'il arrive à s'échapper ou d'être libérer, quelqu'un l'attendait dans la région à un endroit précis pendant 3 jours. Moi je ne pouvais pas rester parce que je suis relativement sur que mon véhicule et moi était remarqué. 

Depuis on a perdu toute trace de lui. 

J'ai appris que Stan n'a pas pu s'enfuir avec son téléphone et que c'est les gendarmes qu'ils l'ont pris. Je sais aussi qu'il n'avait pas d'argent sur lui. 

Il n'a pas de moyen de se déplacer, de me contacter ou quelqu'un d'autre, puisque j'ai son carnet d'adresse. 

Je n'ai pas de doute qu'il est arrêté. 

J'ai appris également que les gendarmes ont appelé le dimanche matin l'équipier de Stan, qui était rentré chez lui. Les gendarmes ont demandé des choses incroyable par exemple, si Stan ne l'a pas contacté, s'il n'a pas prévue de lui rendre ses affaires etc... 

Je pense que s'il n'avait pas attrapé Stan ils surveilleraient son équipier tout simplement. Pourquoi cet appel ? Ca ressemble que Stan aurait pu s'échapper au début, qu'ensuite il aurait été attrapé. Ca me semble logique, avec tous ces moyens. On est quand même pas dans un film de fiction! Mais qu'ils veulent nous faire croire que non. Ca, c'est très inquiétant, parce que là, ils peuvent même le tuer sans l'amener à la gendarmerie, puisque on sait qu'il y a aussi les gendarmes qui protègent les réseaux et qui en font partie. 

Ils ont mis en œuvre des moyens pour l'attraper, comme pour quelqu'un de « dangereux », mais pas un mot dans la presse. 

Qu'est-ce qu'ils essayent de cacher ? 

 

 

Je fais un appel, un appel ici à tout le monde de s'activer, se mobiliser pour retrouver Stan. A tous les journalistes de faire une enquête, à tous les gendarmes qui ne sont pas pourris, à tous les activistes de diffuser l'information et d'aller voir en bloc qu'est-ce qu'il se passe à la gendarmerie d'Amancey, faire des manifestations là-bas pour les obliger de dire la vérité !!! A toutes les mères que Stan a déjà aidé et tous les gens qui ne supportent pas que les enfants soient violés, torturés et sacrifiés. 

Je vous prie de faire vite et en bloc !!!


Je suis morte d'inquiétude. 

Source: RRR

Commenter cet article

Alx 14/10/2012 20:07


Que ce soit l'indépendant ou libé, c'est incroyable de lire de pareilles conneries... Un journaliste est censé faire des recherches, pas déblatéré bêtement sur
quelqu'un sans connaître sa véritable histoire....


Je suis d'accord sur le fait que Stan Maillaud est un "sanguin", qui a bien été formaté par son parcours militaire-gendarme.. Mais c'est pourtant un des seul qui se bat
pour VOS gamins...


Renseignez vous un peu mieux au lieu de critiquer en suivant bêtement les médias et leur propagande... : "Viols d'enfants : la fin du
silence", un reportage frr3.. "Pédophilies, messes noires et snuff-movies en France", un docu
allemand.. Karl zéro avait fait un petit aperçu avec un docu aussi, je ne me rappelle plus du titre, mais il est dispo sur Youtube ..


Ce Stan Maillaud n'est ni fou, ni paranoïaque sur ce sujet là. Mais évidemment, il s'attaque à des "intouchables" faisant partis d'un réseau d'immondes affreux...et il
devient le "fou-dangereux" qui sauve les enfants d'un des plus gros réseaux de pédophilie (Hahaha, quel monstre....) "Les
réseaux de l'horreur", son reportage, certes amateur, met bien en avant les PREUVES...Il a aussi enregistré le témoignage du petit Vincent, qu'il a réussi à sauver de ces atrocités, facile à trouver...


Svp, faites au moins la démarche de rechercher avant d'accuser à tort et à travers... Il essaye d'aider son prochain..et il se retrouve au banc des accusés...C'est triste...
pensez vous réellement qu'il se mette tout le monde à dos par plaisir ?

marquet 11/10/2012 20:32


Dernières nouvelles Stan Maillaud :


http://echosdesmontagnes.blogspot.fr/2012/10/stan-maillaud-morkhoven-pedophilie.html

Chris 10/10/2012 22:26


Libération - 1 janvier 2004


Le Zorro de la Réunion devant le tribunal


L'ex-gendarme «Stan», patron de sociétés de vigiles, est accusé de constitution d'un «groupe de combat».


Par LECADRE Renaud


S'il n'est pas dangereux, c'est donc qu'il est fou. Christian Maillaud, ancien gendarme, vient de comparaître devant la cour d'appel de Saint-Denis-de-la-Réunion. En première instance, il avait
été condamné à dix mois de prison, dont deux ferme, pour «organisation d'un groupe de combat», en vertu d'une loi de 1936 destinée à combattre les milices d'extrême droite de l'époque
susceptibles de commettre un coup d'Etat. Les sociétés de vigiles de Christian Maillaud, dit Stan, ont certes des méthodes musclées. Pourtant, lui se voit plutôt en Zorro luttant contre
l'insécurité. En appel, la cour a préféré commander une expertise psychiatrique du bonhomme, avant de se prononcer définitivement sur son cas.


A l'observer parler, Christian Maillaud semble assez posé. Carré, et un poil exalté : «Je suis entré en gendarmerie par idéal.» Affecté en Guyane, il dit avoir été choqué par le «comportement
mafieux» de sa brigade : passages à tabac, trafics de drogue... Il affirme avoir un peu collé son chef contre un mur, après une tentative de viol sur un mineur par ses collègues. Exit la
gendarmerie. Après un détour dans l'armée à Bayonne, il s'installe en 1994 à La Réunion, monte la société OPS (Organisation privée de sécurité) dont les vigiles, «formés et couillus»,
patrouillent dans les rues. Ses premiers clients sont la chambre de commerce (pour la surveillance du port de Saint-Gilles) et... Jacques Chirac, pour sa tournée électorale de 1995. Depuis, ce
sont surtout des petits commerçants qui font appel à lui.


Les hommes d'OPS patrouillent en combinaisons simili-policières, en 4x4 ou en motos, et n'hésitent pas à «interpeller» les voleurs pour les remettre à la police ou la gendarmerie. Une véritable
milice privée, à la frontière de la légalité. Stan se réfugie derrière l'article 73 du code de procédure pénal, qui permet à tout citoyen d'appréhender l'auteur d'un flagrant délit. Il assure que
même les gendarmes lui demandaient parfois d'intervenir à leur place.


Escalade. La goutte d'eau est un stage de formation pour ses salariés, organisé début 1999, pendant trois semaines. Selon le premier jugement, ce stage «dépasse très largement la formation donnée
habituellement aux vigiles», par ses «caractéristiques paramilitaires : maniement des armes, escalade, attaque commando»... Après enquête des gendarmes, on exhume alors le texte de 1936.
Christian Maillaud y voit une forme de vengeance : «Notre concept met en exergue leur insuffisance. L'Etat favorise les boîtes de sécurité moyennes, qui ne remettent pas en cause les forces de
l'ordre. Mais quand on fait bien son boulot...» C'est précisément ce que lui reprochait le tribunal : «Les techniques d'intervention des "patrouilleurs" sur le terrain confirment bien la volonté
de parvenir à la création d'unités surarmées, directement inspirées des unités d'intervention de la police.»


«Mysticisme». Ce premier jugement fait également état de la personnalité de Stan : «Sa mythomanie ne prête à sourire que lorsqu'elle est arrêtée assez tôt. Sa dangerosité est mise en évidence par
ses fantasmes politiques dont la plupart étaient obsolètes, notamment l'invasion de la Réunion.» L'impétrant s'imagine plutôt en preux chevalier : «J'ai mon idéal et ma mentalité. Ce qui n'est
pas admissible, je ne l'admets pas.» Dans un encart publicitaire paru dans la presse réunionnaise, ce petit-fils d'un grand résistant revendique son «mysticisme» : «La foi est la force indicible
et démesurée que ressent l'homme qui reconnaît en Dieu son maître suprême, mais plus simplement la chance d'avoir pu galvaniser des hommes animés par un idéal chevaleresque.»


En appel, son avocat, Patrick Rizzo, aurait bien aimé s'en tenir au droit. Plongeant dans les archives du procès, en 1938, contre les Croix de Feu, il en déduit que son client «ne peut, à lui
seul, constituer un groupe de combat, à moins de le considérer comme un surhomme». D'autant que ses troupes sont déclarées en préfecture. L'avocat général, notant qu'aucune bavure n'a pu lui être
reprochée, n'a réclamé que six mois avec sursis. Le président, Michel Salzmann, a préféré suspendre l'audience pendant six mois, car il veut d'abord vérifier la psyché de Maillaud pour, en cas de
«déficiences ou troubles», le «réadapter», lui prodiguer des «soins spéciaux». Et même vérifier son «quotient intellectuel».

Marquet 10/10/2012 19:29


Je ne sais si c'est de la désinformation mais voici le lien concernant Stan MAILLAUD : http://www.cineyrgie.nl/?id=3295


Qui croire ?

Liberté 10/10/2012 15:00


Et voila, à fore ce de laisser les gens "faibles" ou en souffrance adhérer au divers théories du complots et autres, on en arrive à ce genre de situation

Lisez Wikistrike qu'ont vous dis, et surtout attention au 21/12/2012 ;) 

@tool

Merci pour ton article, qui donne une vision moins partisane (et donc surement plus réaliste) des choses 

tool 10/10/2012 14:30


Etrange pas vraiment la meme version



MES FAVORIS





Perpignan

En cavale depuis 3 ans, le ravisseur d'enfant resurgit et... redisparaît




Le 10/10/2012 à 06h00


Son nom est connu un peu partout en Métropole et Outre-Mer et a même déjà résonné entre les murs du palais de justice de Perpignan : Christian Maillaud, ou plutôt 'Stan' comme il se fait appeler.
Un personnage étrange, aux activités pour le moins troubles.


A la tête d'une milice
Ancien gendarme, ancien parachutiste, ancien garde du corps... l'homme, aujourd'hui âgé de 44 ans, décrit comme "fou", "mythomane" "paranoïaque" ou se disant lui-même "mystique" a d'abord été
condamné par le tribunal de Saint-Denis-de-la-Réunion en 2004 pour 'organisation d'un groupe de combat' ou plus exactement pour avoir mis en place une milice privée extrémiste sur l'île.


Le ' Zorro blanc ' s'engage un peu plus encore dans une lutte tapageuse contre la violence faite aux enfants et en particulier contre les réseaux pédophiles et sataniques. Sa cible : les forces
de l'ordre, la justice et les hommes politiques qu'il accuse d'être corrompus à travers des diatribes interminables et confuses, postées sur internet sous forme de vidéos.


Des apparitions ça et là sur la toile, tels des indices pour retrouver sa trace. Car l'homme, est en cavale depuis plus de 3 ans maintenant.


Un mandat d'arrêt a été délivré à son encontre le 5 mars 2009 par le tribunal correctionnel de Perpignan après l'avoir jugé et condamné, en son absence, à un an de prison ferme pour
'soustraction d'enfant'. Il est soupçonné d'avoir enlevé le jeune Vincent pour, selon lui, "l'extraire d'un réseau de criminels pédophiles dans les P.-O.". Stan n'hésitera pas à faire témoigner
Vincent sur internet avant que la famille du gamin n'engage une procédure. Après cela, plus rien...


Jusqu'au 22 septembre à Amancey près de Besançon.


La théorie du complot
Les gendarmes repèrent, près d'une maison, un fourgon avec deux hommes à bord qui redémarre à leur approche. Les militaires décident de contrôler les occupants, le rattrapent. Or, pendant que le
conducteur leur présente ses papiers, le passager prend la fuite à travers champ. Le dispositif de recherches aussitôt mis en place ne permettra pas d'intercepter le fuyard. Lequel est rapidement
identifié à l'aide de documents retrouvés dans le fourgon. Depuis, Stan Maillaud n'a plus donné ni nouvelle, ni le moindre signe de vie, alimentant les histoires de complot les plus farfelues sur
internet relayées par ses partisans. Tous fédérés pour le soutenir via son site RRR (Ralliement des résistants pour la révolution). Dans une lettre largement diffusée la semaine dernière, sa
compagne, Janett Seemann, va même jusqu'à accuser les forces de l'ordre de l'avoir enlevé et fait disparaître.


Source: http://www.lindependant.fr/2012/10/10/en-cavale-depuis-3-ans-le-ravisseur-d-enfant-resurgit-et-redisparait,170808.php

Valmont 10/10/2012 12:55


Il faudrait surtout que la gendarmerie s'explique.Elle le fait souvent , même pour des broutilles, donc, si elle n'a rien à cacher, pourquoi ne pas expliquer précisement ce qui s'est passé?

Archives

Articles récents