Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Suicides de banquiers à la JP Morgan : des morts très rentables

Publié par wikistrike.com sur 29 Avril 2014, 10:38am

Catégories : #Economie

Suicides de banquiers à la JP Morgan : des morts très rentables

 

 

 

 

jp-morgan-banque.pngLe site dedefensa reprend une information du Wall Street On Parade, qui a publié récemment une enquête sur les suicides en série au sein de la banque JP Morgan. De nombreuses hypothèses circulent sur les causes de cette « épidémie », qui fait exploser les statistiques. Certaines, comme l’agence RIA Novosti,  y voient simplement la conséquence d’une pression extraordinaire mise sur les managers de la part de la direction, résultante de la période de tension que traverse la banque. Ainsi la grande dépression de 1929 avait déjà connue des suicides massifs parmi les cadres de la finance. Cependant l’enquête de Wall Street On Parade éclaire d’un jour nouveau ces « burnout » en série qui touchent plus spécifiquement la JP Morgan, et laisse entrevoir des motivations particulièrement cyniques de la part de la direction (oui, je sais, c’est une tautologie…).

L’enquête relayée par le site dedefensa via Zerohedge fait ainsi clairement apparaître que la JP Morgan a souscrit pour plus de 10 milliards de dollars d’assurance-vie sur ces propres banquiers ! Ce qui représenterait plus de 100 milliards en primes d’assurance…

ZeroHedge.com accueille dans ses colonnes, le 28 avril 2014, un texte de Wall Street On Parade du même 28 avril 2014 sur un certain nombre de suicides (“suicides” ?) qui ont eu lieu depuis l’année dernière, particulièrement à la banque JP Morgan, qui connaît des difficultés de trésorerie. Ces suicides (“suicides” ?) ont donné lieu à nombre de spéculations, à des thèses diverses, liées bien entendu au climat du secteur financier et de Wall Street depuis 2008.

Les enquêteurs de Wall Street On Parade (Pam et Russ Martens) ont voulu en avoir le cœur net. Ils ont notamment demandé aux services fédéraux chargés de ces questions des détails sur une assurance très particulière, dite Bank-Owned Life Insurance, ou BOLI, «a controversial practice that pays the corporation when a current or former employee dies». Ils se sont entendus dire qu’il s’agissait d’un “trade secret” auquel ils ne pouvaient avoir accès. Ils ont tout de même mené leur enquête, qui fait l’objet de cette publication. Ainsi ont-ils appris que JP Morgan souscrivait un ensemble d’assurances BOLI pour $10,4 milliards, qui représentent au moins $100 milliards, et peut-être plusieurs centaines de $milliards en primes d’assurance… L’ensemble, fort bien documenté, suggère une explication de ces suicides (plus que jamais “suicides”) qu’on devine aisément, – évidemment extraordinaire, qu’on pourrait même juger, dans son caractère extraordinaire, comme au-delà de toutes les thèses énoncées jusqu’ici.

 

Traduction: LME

 

 

dedefensa.org

Commenter cet article

Archives

Articles récents