Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Suisse: de jolies petites puces électroniques qui imitent le cerveau

Publié par wikistrike.com sur 25 Juillet 2013, 06:29am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Suisse: de jolies petites puces électroniques qui imitent le cerveau

 

 

 

2930fcb4eb29f7cefe67c3bd0c6f67d292a14574.jpgAFP – Une équipe de chercheurs a mis au point des puces qui imitent le fonctionnement du cerveau au moyen de circuits électroniques, a annoncé l’Université de Zurich.

Les circuits électroniques développés par l’équipe de chercheurs de l’Université de Zurich et de l’Ecole polytechnique fédérale de la ville, sont comparables à un vrai cerveau en termes de taille, de vitesse et de consommation d’énergie, indique l’Université dans un communiqué.

Tout comme le cerveau, ces puces « neuromorphiques » sont capables de traiter des informations en temps réel et les circuits électroniques dont elles font partie peuvent être configurés pour effectuer des actions spécifiques.

« Le défi c’est de construire un système qui s’approche le plus du cerveau humain » a déclaré Giacomo Indiveri, professeur à l’Université de Zurich dans le communiqué.

Le professeur a expliqué à l’AFP que s’il l’on savait déjà comment configurer un système électronique pour le faire réagir en fonction de son environnement, comme par exemple des stores qui s’abaissent automatiquement lorsqu’il y a du soleil, on ne savait pas encore comment cela fonctionnait à l’intérieur du cerveau.

C’est maintenant chose faite, puisque les chercheurs ont trouvé une manière possible de fonctionner, en réussissant à configurer leur système pour lui faire passer avec succès un test qui requiert « mémoire, prise de décision et discernement », poursuit le professeur Indiveri.

A terme, ces nouvelles puces électroniques pourraient être utilisées dans la robotique « pour permettre à des robots d’évoluer en autonomie dans des univers, sans être guidés par télécommande », ajoute le professeur Indiveri, ou encore pour les téléphones portables.

Ces puces pourraient aussi permettre de construire des ordinateurs qui fonctionnent malgré des composants défaillants, tout comme le cerveau humain qui perd un million de neurones par jour sans que cela perturbe son fonctionnement.

 

Source:   http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/

Commenter cet article

Pappy 25/07/2013 09:45


Maintenant "La Prison pour Tous" !!!


http://www.objectifeco.com/economie/politiques-economiques/fonctionnaire/touche-pas-a-mon-ticket-resto.html


Mes chères contrariées, mes chers contrariens !


Nous souffrons d’une grave maladie dans notre pays. Cette maladie est une fâcheuse manie à voir notre État vénéré béni-soit-son nom se
mêler de tout. De l’État omniprésent à l’État omniscient et omnipotent jusqu’à ce qu’il soit étouffant.


 


L’État étouffant, c’était ce que je vous disais dans mon précédent édito.


 


Le « ticket resto » remplacé par une carte à puce : à qui profite le crime ?


 


C’est l’excellent titre d’un non moins très bon article du magazine Challenges.


 


Tout part du « choc de simplification ». Vous savez, un truc censé simplifier la vie de tous les Français, de fluidifier les choses, bref
plus facile quoi !


 


Comme d’habitude, lorsque l’on vous annonce quelque chose, c’est exactement l’inverse qui se produit. C’est le propre de la novlangue.
Résultat : le choc de simplification est en réalité un choc de complexification.


 


Alors on nous vante la modernité, le remplacement de nos tickets resto par une carte de paiement… qui sera évidemment totalement bridée,
renvoyant le ticket resto à un outil parfaitement inutile et là, autant de bêtise, d’idéologie mais également disons-le de méchanceté de la part de l’État à l’égard de ses citoyens est tout
bonnement hallucinant.


 


L’intérêt d’un carnet de tickets resto, qui est sensiblement le même que celui des espèces, est de pouvoir faire à peu près ce que l’on
veut sans que cela ne soit vraiment « surveillable ». Évidemment, c’est insupportable pour nos zélites étatiques qui, si elles le pouvaient, aimeraient bien nous soumettre à une analyse d’urine
approfondie après chaque passage aux cabinets. (Mais ce serait pour notre bien et en prévention de maladie. Bref, ce serait « juste » et vous seriez en plus content de faire pipi dans le bocal. À
ce moment-là, on vous dira en plus ce que vous serez autorisé à manger ou pas. Genre mangez et bougez point fr mais en un peu plus poussé.)


 


Donc je disais que l’intérêt d’un carnet de tickets resto, c’est justement de payer toute son addition de restaurant avec, de les
économiser, de les gérer, de pouvoir refiler un ou deux tickets à ses gamins ou à sa femme, de les refiler à un SDF pour qu’il aille manger, voire même aux Restos du cœur qui, tous les ans,
organisent une collecte de tickets restaurant qu’ils convertissent en sous sonnants et trébuchants pour faire bouffer les plus fragiles d’entres-nous.


 


Mais il est vrai qu’un tel détournement du système est tout simplement inadmissible. Encore une fois mes braves contrariens, fumez du
cabanis (non ce n’est pas une incitation à la drogue) est mieux vu dans notre société que de fumer une clope. C’est vrai ça, fumer tue, alors que fumer du cabanis c’est tellement cool, tellement
moderne, tellement « bobo »…


Encore une fois mes chers contrariens, faire quelques « deals » au pied d’une cage d’escalier n’est pas bien grave, vous comprenez, il
faut bien que « jeunesse se passe » comme nous l’explique doctement notre garde des sottes. Mais attention à vous (et à moi), car je fais partie de cette catégorie qui BÉNÉFICIE d’un avantage
énôrme. Oui mes chers contrariens, tous les mois mon patron me donne des tickets resto, dont il paie une bonne partie, le tout sans charge sociale. Une honte, un scandale, une niche fiscale que
l’on va vous raboter…


 

Archives

Articles récents