Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Syrie: dernières nouvelles avant la guerre

Publié par wikistrike.com sur 28 Août 2013, 14:26pm

Catégories : #Politique internationale

Syrie: dernières nouvelles avant la guerre

 

 

199100371.jpg

 

 

-Israël rappelle ses réservistes et met ses ambassades en alerte

-Israël déploie des missiles de défense en prévision d’éventuelles représailles syriennes 

-Le Jordanie déploie des troupes de long de la frontière avec la Syrie

-Damas accuse les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France d’avoir aidé les rebelles dans l’utilisation d'armes chimiques 

-Des dizaines de chars et d'avions russes en Jordanie à la frontière avec la Syrie

 

Source du Live ci-dessous

 

20h40: David Cameron et François Hollande évoquent le «refus» russe et chinois à l'ONU

Le Premier ministre britannique David Cameron et François Hollande ont eu mercredi un nouvel entretien téléphonique pour évoquer le «refus russe et semble-t-il chinois» d'adopter une résolution britannique justifiant une frappe en Syrie, a-t-on appris dans l'entourage du président français. «David Cameron a appelé le président de la République», tous deux «recherchant la possibilité de présenter une résolution au Conseil de sécurité», a-t-on déclaré de même source en début de soirée. «Celle-ci se heurte à un refus russe et semble-t-il chinois», a cependant confirmé l'entourage du président Hollande.

20h35: La crise syrienne fait grimper le cours du pétrole à la bourse de New York à son plus haut depuis deux ans

Les prix du pétrole new-yorkais ont terminé la séance mercredi à leur plus haut niveau depuis mai 2011, attisés par la crainte des répercussions, sur l'ensemble du Moyen-Orient, d'une éventuelle intervention militaire en Syrie. Le baril de «light sweet crude» (WTI) pour livraison en octobre, qui avait déjà grimpé la veille de plus de trois dollars, s'est adjugé 1,09 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 110,10 dollars.

 

20h32: Le gouvernement britannique annonce qu’il n’y aura pas d’action militaire en Syrie avant que les résultats de l'enquête de l'ONU soient présentés

Le gouvernement britannique ne va pas lancer d'action militaire en Syrie avant d'avoir eu connaissance des résultats des experts de l'ONU qui enquêtent sur place sur une attaque présumée aux armes chimiques, selon une motion qui doit être soumise jeudi au Parlement. «Le secrétaire général de l'ONU doit pouvoir s'adresser au Conseil de sécurité immédiatement après la fin de la mission de l'équipe», indique le texte, ajoutant que «le Conseil de sécurité des Nations unies doit avoir l'opportunité d'avoir ce compte-rendu et tous les efforts doivent être faits pour obtenir une résolution du Conseil de sécurité soutenant une action militaire avant qu'une telle action ne soit prise».

20h27: Des soldats syriens gazés lors de nouveaux incidents

L'ambassadeur syrien à l'ONU Bachar Jaafari a affirmé mercredi que des dizaines de soldats syriens avaient inhalé des gaz toxiques et a demandé à l'ONU d'enquêter sur ces nouveaux incidents «odieux». Bachar Jaafari a demandé au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon de prolonger la mission de l'équipe d'experts de l'ONU, qui est actuellement en Syrie pour enquêter sur une attaque chimique présumée de la part des forces syriennes près de Damas datant du 21 août.

Selon l'ambassadeur, «des dizaines» de soldats syriens ont été soignés dans les hôpitaux après des incidents survenus les 22, 24 et 25 août dans les faubourgs de Damas. Il n'a pas fourni davantage de détails.Un porte-parole des Nations unies, Farhan Haq, a indiqué que l'ONU n'avait pas encore reçu de lettre formelle de la part de Damas à ce propos.

Il a rappelé que «la priorité» pour les enquêteurs de l'ONU était de tirer au clair l'incident du 21 août dans la Ghouta, à la périphérie de Damas, tout en n'excluant pas qu'ils passent ensuite à d'autres sites. Il a cependant précisé que l'ONU n'avait pas demandé que la période initiale de 14 jours que devait durer la mission d'enquête -- et qui expire ce week-end -- soit prolongée. Les enquêteurs «poursuivent leur travail (...), ils partiront quand ils auront le sentiment d'avoir terminé leur mission», a-t-il déclaré. La décision de quitter la Syrie «est entre les mains du chef de l'équipe», le Dr Aake Sellström.

 

19h50: Washington ne voit pas d'issue positive à la résolution de l'ONU

Les Etats-Unis ont estimé mercredi que le projet de résolution britannique justifiant une frappe en Syrie, actuellement en discussion au Conseil de sécurité de l'ONU, n'allait probablement pas aboutir. «Nous ne voyons aucune issue possible sur ce vote étant donnée l'opposition continue des Russes», a déclaré Marie Harf, une porte-parole de la diplomatie américaine.

19h30: Jean-Marc Ayrault «informera» lui-même le Parlement mercredi prochain

Jean-Marc Ayrault a indiqué mercredi devant les ambassadeurs qu'il «informerait» lui-même le 4 septembre le Parlement, réuni en session extraordinaire, de la situation en Syrie. «Le président de la République s'est exprimé hier (mardi) devant vous avec force», a déclaré le Premier ministre lors de la XXIe Conférence des ambassadeurs.

«La France prendra, le moment venu, les décisions qui s'imposent à la lumières de ses contacts avec ses partenaires internationaux», a ajouté Jean-Marc Ayrault, qui a participé mercredi matin à l'Élysée à un Conseil de Défense consacrée à la situation syrienne.»J'informerai le Parlement, dès mercredi prochain, dans le cadre d'une session extraordinaire convoquée par le Président de la République», a ajouté le chef du gouvernement. 

18h10: Les représentants russe et chinoise se retirent de la séance du Conseil de sécurité sur la Syrie

17h33: Le bloc panislamique OCI appelle à une action «décisive» en Syrie
L'Organisation de la coopération islamique (OCI), qui rassemble 57 pays musulmans, a appelé mercredi à une «action décisive» contre le régime syrien, qu'elle rend responsable de l'attaque au gaz du 21 août près de Damas. Dans un communiqué, l'OCI tient «le gouvernement syrien légalement et moralement responsable de ce crime odieux» et estime que l'attaque «requiert une action décisive».
 

17h04: L’Occident a encouragé les rebelles à utiliser du gaz sarin, selon le régime

 «Les groupes terroristes (terme désignant les rebelles dans la terminologie officielle) ont fait usage de gaz sarin dans plusieurs points du pays (...), avec les encouragements américain, britannique et français», a dit le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Fayçal Meqdad aux journalistes. «Il faut que cessent les encouragements de ces pays occidentaux, car en défendant ces terroristes et en adoptant leurs propos, ces groupes retourneront prochainement les armes chimiques contre les peuples d'Europe».

16h38: Mahmoud Abbas et Abdallah II de Jordanie appellent à une solution «globale»
 «Le roi et Abbas ont discuté de la crise syrienne, et appellent à une solution globale à la crise, qui mettrait fin aux souffrances du peuple syrien», a annoncé un communiqué du Palais après la rencontre du  roi Abdallah II de Jordanie et du président palestinien Mahmoud Abbas à Amman. 

 

16h35: La communauté internationale doit «protéger les civils» selon le PS
 «Le Parti socialiste salue la détermination du président de la République à ne pas laisser impuni un crime aussi abject qui viole la Convention internationale sur l'interdiction des armes chimiques en vigueur depuis 1997», disent le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, le secrétaire national à l'Europe et à l'international, Jean-Christophe Cambadélis, et le secrétaire national à la défense Didier Boulaud dans un communiqué. Le PS estime que tolérer l'attaque chimique dont est accusé le régime de Bachar al-Assad «jetterait un discrédit durable et lourd de conséquences sur la sécurité internationale et l'interdiction des armes chimiques et biologiques».

 

16h07: Réunion des membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU
Les ambassadeurs des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Chine) sont réunis ce mercredi à New York pour examiner un projet britannique de résolution sur la Syrie, selon des diplomates. Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé mercredi que Londres allait présenter une résolution «condamnant l'attaque chimique» du 21 août en Syrie et «autorisant les mesures nécessaires pour protéger les civils», y compris l'usage de la force militaire.
 

16h04: Le cabinet israélien autorise un rappel limité de réservistes
Le cabinet de sécurité israélien a autorisé un rappel limité de réservistes alors que l'Etat hébreu se prépare aux répercussions d'une éventuelle intervention militaire étrangère en Syrie, a annoncé la radio militaire. Les soldats rappelés, en nombre limité, sont rattachés à «quelques unités stationnées dans le nord du pays», a précisé une correspondante de la radio.

16h: Damas prévient que la Syrie sera «le cimetière des envahisseurs»
«La Syrie (...) va surprendre les agresseurs comme elle les a surpris pendant la guerre (israélo-arabe) d'Octobre (1973) et sera le cimetière des agresseurs», a indiqué le Premier ministre cité par la télévision d'Etat.

15h42: L’Otan affirme que l’usage d’armes chimiques est «inacceptable» et «ne peut pas rester sans réponse»
L'usage d'armes chimiques est «inacceptable» et «ne peut pas rester sans réponse», a déclaré le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, à l'issue d'une réunion à Bruxelles des ambassadeurs de l'Alliance atlantique consacrée à la situation en Syrie. «Les informations disponibles, issues d'un grand nombre de sources, désignent le régime syrien comme responsable de l'utilisation d'armes chimiques» lors des attaques survenues près de Damas le 21 août, ajoute Anders Fogh Rasmussen, en assurant: «Les responsables devront rendre des comptes».

15h40: Les experts de l'ONU de retour du site de l'attaque chimique présumée 
Ils avaient quitté leur hôtel à Damas vers 10h (9h heure de Paris) dans un convoi de six voitures et se sont rendus, selon les rebelles, dans la Ghouta orientale, une des régions touchées par l'attaque chimique présumée du 21 août.

15h02: Les inspecteurs de l'ONU ont encore besoin de 4 jours pour terminer leur enquête, annonce Ban ki-Moon
«Laissez les terminer leur travail en quatre jours», a déclaré Ban Ki-moon lors d'une conférence de presse à La Haye : «ensuite, les experts devront effectuer des analyses scientifiques, puis nous devrons faire un rapport au Conseil de sécurité afin qu'il prenne les actions qu'il juge nécessaires».

14h50: La Grèce très attentive à une éventuelle action militaire
La Grèce, qui occupe une position stratégique en Méditerranée orientale, est en «contact permanent» avec ses alliés en Europe et à l'Otan s'agissant des préparatifs pour une éventuelle action militaire en Syrie, a-t-on appris de source diplomatique. «La Grèce veille sur toute évolution en Syrie et elle est en contact permanent avec l'Union européenne, l'Otan et les pays du Golfe», a indiqué à l'AFP une source diplomatique. Le ministre des Affaires étrangères, Evangélos Vénizélos, s'est entretenu mercredi à la mi-journée avec l'ambassadeur du Royaume-Uni à Athènes, John Kittmer, selon la même source.
 

 

14h44: «Rien ne peut se faire en dehors du cadre des Nations-Unies», selon Bruno Le Maire
L’ ancien ministre UMP de l'Agriculture, a estimé qu'aucune intervention militaire en Syrie ne pouvait se réaliser «en dehors du cadre des Nations-Unies», ajoutant que la France devait oeuvrer dans ce sens. Bruno Le Maire s'est dit satisfait de l'intervention de François Hollande, permettant à «la représentation nationale (d'être) informée et associée aux décisions», mais a regretté la timidité de la diplomatie française. «Elle est où la diplomatie française ? Pourquoi M. Fabius ne se déplace pas à Moscou pour discuter avec son homologue russe ? (...) La diplomatie ça doit être de l'action, du mouvement, de l'initiative», a-t-il affirmé.

Commenter cet article

Atila 28/08/2013 23:42


C'est clair athos, ça me rapelle les 2 tordus y a pas si longtemps (SADAM et KADAF).


Mais franchement, flamby peut pas s'empeché de nous foutre dans la merde avec sa bande de trouffion (fabius et Co).


 


Sérieux quoi les gars, c'est pas nos problèmes la Syrie, si ça continue bientôt la France aura la même image que ces salauds de politiques américains "le fric, le fric, le fric....." et
d'ailleurs, j'attend toujours BUSH et sa bande devant le tribunal international concernant l' Irak.

Athos 28/08/2013 21:26


Ils sont pas croyable je cite


"Damas prévient que la Syrie sera «le cimetière des envahisseurs»«La Syrie (...) va surprendre les agresseurs comme elle les a surpris pendant la guerre (israélo-arabe)
d'Octobre (1973) et sera le cimetière des agresseurs», a indiqué le Premier ministre cité par la télévision d'Etat"


 


Si l'onu n'arrête pas israel à quelques kms de damas , ils n'avaient plus de capitale.


Ils ont le don ( hérité de nasser) de transformer leur débandade en victoire.


C'est la 7 ième Compagnie  ;)

poLoc 28/08/2013 19:46


Ca commence un peu la fleur au fusil cette affaire là, du déjà vu.


 

Hawaï 28/08/2013 16:44


Ho'oponopono : que chacun le fasse en lui-même sur lui même, pour ce conflit. Merci.

Archives

Articles récents