Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Syrie/Guerre : "200.000 missiles du Hezbollah braqués sur Israël" qui déploie son bouclier antimissile près de Jérusalem

Publié par wikistrike.com sur 9 Septembre 2013, 08:47am

Catégories : #Politique internationale

 

Syrie/Guerre : "200.000 missiles du Hezbollah braqués sur Israël" !

 

Nous ne soutenons personne, nous donnons l'information. Merci. (WS)



000000000000.jpg-Dans une tribune publiée ce lundi, le représentant du Guide Suprême auprès des Gardiens de la Révolution islamique analyse la situation régionale au regard de la guerre que les Américains comptent déclencher contre la Syrie

: " les Etats Unis envisageaient de renverser le régime Assad au bout de trois mois. ces trois mois ont été multipliés par dix sans qu'Assad tombe, bien qu'il ait en face quelques trente pays alliés sous la bannière américaines, ayant juré sa perte ! " les récentes victoires de l'armée syrienne ont plongé dans l'impasse les plans américains et arabes et bloqué la voie a la campagne de dénigrement visant à détruire Assad auprès des Syriens. la libération de Qousseir a été sans doute le paroxysme des succès militaires de l'armée syrienne , et un plaque tournant qui a changé la donne. A ce train, Israël, principal perdant d'une victoire de l'Etat syrien ne peut se sentir en sécurité . la guerre arabo américaine contre la Syrie ne peut aboutir  à la chute d'Assad si les Etats Unis continuent ç miser sur des terroristes takfiris, qaidistes, nosratistes et autre qu'ils arment et entrainent depuis des mois . les Américains ont donc trois options devant eux : 

 

Afficher l'indifférence dans ce dossier, ce qui est impossible vu l'effet immédiat que cette indifférence aurait sur le terrain et qui se traduirait par la victoire d'Assad 

maintenir le statut quo , continuer à soutenir les terroristes. dans ce cas la guerre d'usure se prolongera en défaveur des Américains te de leurs alliées car les terroristes sont loin d'être des effectifs d'une vraie armée . il s'agit des mercenaires qui n'e vont à la guerre qu'en échange de l'argent . 

Attaquer militairement la Syrie avec au préalable un travail de propagande propre à convaincre l'opinion internationale du bien fondé de la guerre , chose difficile voire impossible puisque cette opinion publique ne se laisse plus bernée par la campagne de mensonge de ses dirigeants?. c'est d'ailleurs pour cette même raison que les Etats Unis se sont vus dans l'obligation de reporter leur action militaire .. car personne ne doute du caractère mensonger de l'argument chimique invoqué par Washington pour attaquer la Syrie. ce gaz sarin, le monde entier le sait, a été fourni aux terroristes par les fabricants occidentaux . et puis comment croire qu'Assad ait gazé son peuple tout en laissant ses opposants en filmer les scènes et en diffuser partout les images ? bref c'est cousu de fil blanc et le mensonge est trop gros pour passer. il n'en reste que la résistance est prête à aller jusqu'au bout... les 200000 missiles du Hezbollah sont bien braquée sur Israël . tous les points sensibles de l'entité sioniste sont accessibles pour les missiles du Hezbollah. et si les pays comme l'Arabie saoudite ou la Jordanie s'impliquent eux aussi dans la guerre contre la Syrie, ils ne seront pas non plus à l'abri de la riposte de la Résistance ..."

Source

 

Israël déploie son bouclier antimissile près de Jérusalem

 

Israël a déployé son bouclier antimissile près de Jérusalem dimanche, a constaté un correspondant de l'AFP, alors que se poursuit l'offensive diplomatique américaine visant à convaincre de la nécessité de frapper militairement la Syrie voisine. 

Selon le correspondant, la batterie antimissile était en place à l'ouest de Jérusalem.

Un porte-parole militaire s'est refusé à commenter ce déploiement, indiquant seulement que "les systèmes de défense sont déployés en fonction de l'évaluation de la situation". 

 

"Nous avons procédé aujourd'hui à une évaluation de l'état de la sécurité" et avons conclu qu'Israël n'allait pas élever son niveau d'alerte face à la situation en Syrie, a déclaré pour sa part le ministre de la Défense, Moshe Yaalon, lors d'une conférence sur la lutte contre le terrorisme. 

"Nous ne sommes pas impliqués dans la guerre civile en Syrie, tant que nos intérêts ne sont pas compromis", a-t-il répété, tout en ajoutant: "Nos voisins, en particulier le régime syrien, comprennent que qui nous défiera fera face au pouvoir de l'armée israélienne".

A la fin du mois d'août, des batteries du bouclier antimissile Iron Dome avaient été déployées à Tel-Aviv, en direction de la Syrie, au nord. 

Selon les médias israéliens, six à sept batteries seraient actuellement en place à travers le pays.

Israël est un "havre de tranquillité, calme et sûr" au milieu "de la tempête faisant rage autour de nous", a déclaré dimanche le chef du gouvernement israélien Benjamin Netanyahu lors du conseil des ministres hebdomadaire. 

M. Netanyahu n'a eu de cesse ces dernières semaines de répéter qu'Israël n'était pas impliqué dans la guerre en Syrie mais "répondrait avec force" si le pays était attaqué.

Israël craint d'éventuelles répercussions en cas d'intervention américaine en Syrie, le président syrien Bachar al-Assad ou son allié le Hezbollah libanais pouvant décider de se venger en ciblant l'Etat hébreu, allié historique de Washington dans la région. 

Fin août, le général Hassan Firouzabadi, chef d'état-major des forces armées iraniennes, avait affirmé qu'une action militaire contre la Syrie mènerait Israël "au bord des flammes". 

L'administration Obama recherche aux Etats-Unis et à l'étranger depuis plusieurs jours des soutiens pour mener une frappe militaire visant le régime syrien qu'elle accuse d'avoir utilisé des armes chimiques lors d'une attaque le 21 août près de Damas. Le Congrès américain doit débattre la semaine prochaine de cette intervention éventuelle. 

 

Source

Archives

Articles récents