Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Syrie: la presse occidentale ignore le contenu du rapport des observateurs de la Ligue arabe

Publié par wikistrike.com sur 26 Janvier 2012, 00:02am

Catégories : #Politique internationale

Syrie: la presse occidentale ignore le contenu du rapport des observateurs de la Ligue arabe

 

observateurs.jpg

Les médias internationaux voient dans la conférence de presse du ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Al-Mouallem, la confirmation de leurs commentaires d’hier à propos des décisions du Comité ministériel ad hoc de la Ligue arabe (reconduction de la mission d’observation et proposition d’une feuille de route) et de leur rejet partiel par Damas.

Aucun n’informe ses lecteurs du contenu du rapport de la Mission d’observation de la Ligue, lequel stipule explicitement qu’il n’y a jamais eu de répression sanglante de manifestations pacifiques. Tous, dans le sillage de la Haut-commissaire des Droits de l’homme de l’ONU, continuent à relayer les affabulations de l’Observatoire syrien des Droits de l’homme sans jamais s’interroger sur sa légitimité, sa méthodologie et sa crédibilité. Par conséquent, les médias interprètent les propos de M. Mouallem –selon lequel l’État syrien s’acquittera de ses responsabilités en matière de protection de la population face aux groupes armés– comme l’annonce d’une amplification de la répression politique.

• L’ex-observateur Anouar Malek poursuit sa tournée internationale. Il s’exprime cette fois dans leSüddeutsche Zeitung. Aucun des médias qui l’a interrogé ne semble être informé de son passé, ni avoir lu le passage qui le concerne dans le rapport de la Mission de la Ligue arabe. La seule chose qui intéresse les Occidentaux, c’est qu’il leur dise ce qu’ils veulent entendre. Il s’est notamment exprimé dans USA Today (USA), National Post (Canada),Libération et Le Monde (France), Le Temps (Suisse).

• L’Orient-Le Jour annonce que les banques libanaises appliqueront les sanctions internationales prises contre la Syrie. Il semble que le gouverneur de la Banque centrale libanaises faisait référence aux sanctions unilatérales européennes, lesquelles violent pourtant le droit international. (Réseau Voltaire)

Documents joints

 
(PDF - 3.7 Mo)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents