Syrie : les premiers résultats d'enquête de l'ONU indiquent que ce sont les rebelles qui ont utilisé du gaz sarin


 

telechargement.jpgVoici un nouveau point d'information avec Ayssar Midani, notre correspondante à Damas. Au travers de cet entretien (seulement audio suite à un problème technique), elle analyse la rhétorique atlantiste, qui vise à écarter tous les éléments de preuve apportés par la Russie, la Syrie, ou même Carla Del Ponte, qui atteste de la responsabilité des « rebelles » dans l'attaque à l'arme chimique qui a eu lieu dans la banlieue de Damas. Mais il faut raison garder, l'investigation devrait se poursuivre encore durant quatre jours. 

Les américains et leurs alliés sauront-ils attendre la fin de l'enquête ? La Russie, la Chine, l'Egypte et l'Iran pour ne nommer qu'eux, font en sorte de les dissuader d'opter pour une solution unilatérale qui plongerait la région dans le chaos. En France, certains politiques comme Nicolas Dupont Aignan, Jacques Myard, François Bayrou, Marine le Pen ou encore Jean-Luc Mélenchon ont affiché un certain scepticisme, voir une franche hostilité face à la campagne de propagande qui touche actuellement la Syrie. Seront-ils entendus ? 

Nous remercions Ayssar Midani pour ses analyses