Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Syrie: Sergueï Lavrov fustige "l'hystérie" des occidentaux

Publié par wikistrike.com sur 6 Février 2012, 18:40pm

Catégories : #Politique internationale

Syrie: Sergueï Lavrov fustige «l'hystérie» des Occidentaux


Lavrov28.jpgLe ministre russe des Affaires étrangères a estimé ce lundi que les réactions outragées des capitales occidentales au veto russe à la résolution de l'ONU sur la Syrie frisait "l'hystérie".

"Certaines des déclarations que l'on entend en Occident à propos du résultat du vote au Conseil de sécurité des Nations unies sont, il me semble, inappropriées, à la limite de l'hystérie", a déclaré Sergueï Lavrov. "Cela me fait penser au dicton 'celui qui crie le plus fort est rarement dans son bon droit'", a ajouté le ministre russe lors d'une conférence de presse à l'issue d'entretiens avec son homologue bahreïni àMoscou.

«Se débarrasser des régimes arabes qui ne leur plaisent pas»

Selon Sergueï Lavrov, le refus des puissances occidentales de repousser le vote de la résolution montre "qu'il était plus important pour elles de pouvoir rejeter la faute sur quelqu'un plutôt que de parvenir à un consensus au Conseil de sécurité, qui était pourtant tout à fait réalisable". L'ancien Premier ministre russe Evguéni Primakov a lui aussi défendu le veto russe en accusant les Etats-Unis de vouloir renverser le régime de Bachar al-Assad pour isoler davantage Téhéran au plus fort des tensions autour du programme nucléaire iranien.

"La Syrie est une victime de son alliance avec l'Iran. Le renversement du régime (syrien) s'inscrit dans un plan plus large visant à isoler l'Iran", écrit-il dans une tribune publiée ce lundi dans le journal Rossiskaïa Gazeta. "Les Etats-Unis et leurs alliés de l'Otan veulent tirer profit du printemps arabe de 2011 pour se débarrasser des régimes arabes qui ne leur plaisent pas", ajoute Evguéni Primakov, qui a aussi dirigé la diplomatie et les services secrets russes au cours de sa carrière.

La Syrie est le dernier allié de la Russie au Proche-Orient. Les deux pays sont liés par des contrats d'armement estimés à plusieurs milliards de dollars qui alimentent le complexe militaro-industriel russe. La Syrie abrite en outre la seule base navale russe hors des frontières de l'ex-Union soviétique.

Source: 20minutes
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents